Chrome OS est mort, vive Android N ?

Chrome OS est mort, vive Android N ?

La Pixel C est la première tablette estampillée “Made in Google” à l’image des Chromebook Pixel. Vitrines technologiques et faire-valoir d’Android ou de Chrome OS, nous allons voir si elle est en mesure de rivaliser avec nos Chromebook.

Conception :

Réputée pour son exigence dans le choix des matériaux et dans la qualité des finitions, Google récidive avec la Pixel C.

Elle intègre un écran WQHD (2560 x 1700 pixels) de 10,2” au format 1:√2, soit le ratio d’une feuille A4. Elle intègre des haut-parleurs stéréo sur les tranches, un port USB de type C, une batterie de 9000 mAh, 3 Go de mémoire vive et se décline en deux versions : 32 ou 64 Go. Elle est animée par le Tegra X1 de chez Nvidia qui correspond au SoC le plus puissant que l’on puisse trouver dans une tablette.

Sa conception en aluminium flatte agréablement l’oeil et finit de nous achever une fois l’écran allumé : une colorimétrie juste, une bonne luminosité et un excellent taux de contraste. Vous l’avez compris, attention au coup de foudre !

Les Chromebook quant à eux misent avant tout sur un rapport qualité-prix intéressant, Chromebook Pixel mis à part. Ils ont tendance à souffrir de leurs finitions et matériaux perfectibles, composés de plastiques durs. Au profit de l’autonomie, la qualité des écrans n’est pas la grande priorité : en théorie, il existe des modèles Full HD mais la majorité se cantonnent à de la simple HD.

Le point revient donc sans conteste à la Pixel C.

On notera la barre lumineuse présente sur le châssis, signature de la gamme Pixel. Elle permet accessoirement, en tapotant dessus, de connaître l’autonomie restante.

Interface :

Android N au secours de la Pixel C

Chromebook manqué, la Pixel C a été adoptée par Android Marshmallow, mais entre ces deux là c’est surtout “je t’aime, moi non plus”. Née trop tôt et sous le mauvais OS, Android 6.0 n’a pas les épaules pour exploiter le potentiel de la tablette. À première vue, le bouton tactile Home décentré sur le côté gauche et la gestion des onglets dans Chrome marquent les seules différences avec la version mobile.

Je me suis donc rapidement inscrit pour participer à Android Beta Program, une esquisse de ce que sera Android N.

L’expérience sur le web est plus proche de celle sur Chrome OS que sur smartphone et heureusement !

Android N arrive enfin “à son secours” en apportant un vrai mode multitâche (perfectible pour le moment dans l’Android Beta Program) mais il manque toujours un explorateur de fichier à part entière et non pas celui disponible dans les paramètres comme sur smartphone. Autre nouveauté bien qu’anecdotique : la présence d’un mode nuit qui consiste à filtrer les teintes de bleu, responsables de troubles à l’endormissement, avec un rendu jaune/orangé.

La Pixel C hérite donc des inconvénients mais aussi des avantages d’Android en proposant une excellente tablette multimédia, bénéficiant du catalogue Google Play et de Google on Tap, contrairement aux Chromebook. C’est un plaisir de contempler ses photos de vacances, regarder une vidéo YouTube ou même visionner un film.

La prochaine mouture Android N devrait mettre l’accent sur la productivité. C’est peut être la raison de l’abandon de Chrome OS sur la Pixel C : une fonctionnalité cachée dans la developer preview d’Android N nous montre des fenêtres libres comme sur un PC. Baptisée « freeform window », cette nouvelle option semble déjà bien aboutie puisqu’elle supporte d’emblée la souris.

À l’inverse, nos Chromebook n’ont pas un talent inné pour le multimédia, la faute en partie aux dalles HD, une partie audio reléguée au second plan, et au lecteur vidéo capricieux.

Productivité : avantage aux Chromebook

Multimédia : avantage à la Pixel C

Verdict :

Match nul entre la Pixel C et nos Chromebook. Mes faveurs vont tout de même en direction de la dernière née de Google qui me semble prometteuse : Android N n’a pas encore livré tous ses secrets et devrait être particulièrement optimisé pour la productivité, par rapport à Android Marshmallow. Car finalement il ne lui manque pas grand chose pour remplacer nos chromebook et tout dépend de vos usages : la Pixel C est plus polyvalente et nous réconcilie avec le multimédia. Après un temps d’adaptation, j’apprécie réellement sa pertinence : à la maison je ne consulte mon téléphone que pour lire ou envoyer des SMS (l’autonomie de mon smartphone s’en ressent !) et n’ai utilisé mon Chromebook que pour mettre en forme cet article et transférer des fichiers.

Je n’ai pas encore fait l’acquisition du clavier (vendu séparément) qui n’est pas indispensable pour du surf, mais il a le mérite de protéger l’écran lors du transport et améliore la productivité si l’on veut écrire du texte.

Les plus :

    • Une conception et un écran premium
    • Une autonomie conséquente
    • Tablette multimédia (musique, film, photo et jeux du Google Play)

Les moins :

    • Elle n’est pas taillée pour de la productivité pure (Docs, Sheets) et manque d’un vrai explorateur de fichier (néanmoins de très bons sont disponibles sur le Google Play).
    • Le clavier n’est pas vendu avec la tablette mais en sus, en vous allégeant au passage de 169€ tout de même ! Cela fini par faire cher.
    • Quid de la période pendant laquelle les mises à jour Android seront disponibles ?

N.B. cet article à été rédigé avec la Pixel C (illustrations comprises) avec le clavier virtuel. Nous ne manqueront pas de faire un nouveau face à face lors de la sortie définitive d’Android N.

Vous avez aimé cet article et voulez participer à la réussite de Mychromebook rendez-vous sur Tipeee en cliquant sur le bouton tip! pour devenir actif en devenant membre premium

tipeee-tip-btn Vous pouvez aussi nous aider via Paypal en suivant le lien Paypal

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Chrome OS est mort, vive Android N ?"

Notify of
Malgreque
Invité
J’hésite entre une Pixel C et un Chromebook (le Toshiba ou le Dell 13). Mes besoins (légers) :
– (un peu de) traitement de texte
– surf sur le web
– medias (musique surtout)
– travailler sur powerpoint (en ligne)
– regarder des DiVX (sur l’appareil ou sur ma V via câble HDMI ou Chromecast)

Je voudrais effectibvement pouvoir regarder mes DiVX stockés sur un disque dur externe. C’est jouable sur la Pixel C ? As-tu essayé de connecter un disque dur externe ? Et avec un explorateur de fichier ?

natserca
Invité
Bonjour,
Très bonne tablette en effet, mais ils ont oublié un élément important sur ce produit… le stylet! La concurence (Surface, IpadPro) ne la pas oublié…

Y aura-t-il une Pixel C 2 pour y remédier? La réduction de 25% actuelle n’est pas un signe de vente extraordinaire…

Damien
Invité
Je suis actuellement avec un Nexus 5X et un Chromebook (qui effectivement n’a pas un écran très agréable pour des films ou des photos) , mais j’avoue que cette tablette me fait de l’œil depuis un moment 😉
wpDiscuz