Wave

1 juillet 2021 par

Comment faire une arobase sur un Chromebook

Quand Nicolas m’a proposé ce sujet d’article, je dois avouer que je me suis gratté le crane pendant un long moment. Pensez donc, expliquer comment faire une arobase sur un Chromebook ne pouvait que me prendre deux minutes et encore en présupposant que j’utiliserais qu’un raccourci clavier. Un peu comme Marc Smith, professeur de paléographie à l’École nationale des chartes (voir vidéo plus bas), j’ai cherché à comprendre comment s’était formé un tel caractère. De recherches en recherches, il en est ressorti qu’il y avait matière à un article plus long que prévu et pouvant nous emmener loin dans le passé. 

L’arobase, un drôle de caractère

L’arobase est un nom féminin. Il s’agit d’une préposition qui est je le rappelle un mot grammatical invariable, servant à introduire un complément en marquant le rapport qui unit ce complément au mot complété (ex. à, de). (source dictionnaire Le Robert). La particularité de ce caractère étant qu’une partie de celui-ci est sinistrogyre puisque tournant vers la gauche et revenant ainsi par-dessus la partie centrale. On trouve différentes représentations de ce caractère typographique, mais toutes de manière générale enrobent complétement ou en partie ce qui est la représentation de la première lettre de l’alphabet. 

Exemple de représentation de l’arobase

Les origines de l’arobase 

Les origines du caractère arobase sont multiples et variées selon des historiens. Mieux que Marc Smith, professeur de paléographie à l’École nationale des chartes, ne pouvait que préciser la ou les origines de ce symbole dont l’histoire commence dans le monde de la méditerranée de la Renaissance et de l’Angleterre du XVIIIᵉ siècle.

L’emploi de l’arobase aujourd’hui

L’arobase est liée complètement  à l’histoire de l’Internet. Le premier courrier électronique envoyé en 1971 par l’informaticien Ray Tomlinson a vu ce symbole être utilisé comme séparateur entre l’identité de la personne et le nom de domaine. Ainsi la rédaction d’une adresse électronique donne exemple@exemple.com. Dans le cadre de son exploitation par un serveur d’email sa lecture s’effectuera de droite à gauche :

  • pour savoir à qui il doit envoyer le courrier électronique, le serveur d’email va interroger une base de données unique qui est un annuaire de tous les sites mondiaux. Ici, il s’agit d’exemple.com, sachant qu’il ne peut pas avoir dans le monde deux sites à l’adresse identiques.
  • quand le courrier électronique arrive au serveur destinataire, ce dernier interroge sa base de donnée contenant toutes les personnes inscrites. Il ne lui reste qu’à le faire parvenir au destinataire.

Si lors de ces deux opérations où le contrôle est permanent, l’une des deux conditions n’est pas remplie, le courrier électronique est renvoyé à l’expéditeur. 

L’emploi de l’arobase avec le clavier et autres moyens

Suivant le clavier que vous utilisez le symbole arobase s’obtient de différentes manières par la combinaison

  • Des touches Alt Gr et à, sur un clavier AZERTY français de plate-forme PC qui s’applique donc au Chromebook ou tout autre outil fonctionnant sous Chrome OS ;
  • avec la combinaison des touches Alt Gr et é, sur un clavier AZERTY belge ;
  • par la combinaison des touches Alt Gr et 2, sur un clavier QWERTZ suisse, QWERTY canadien-français ou un clavier QWERTY espagnol de plate-forme PC ;
  • Avec les touches Majuscule et 2, sur un clavier QWERTY américain ou QWERTY canadien multilingue (CSA) ;
  • par la combinaison option Alt et G, sur un clavier Macintosh suisse ;
  • en accès directement sur les claviers BÉPO et Macintosh français ;
  • par la combinaison des touches Alt Gr et 0, sur un portable Packard Bell Easynote avec un système Windows xp ;
  • En passant par le code ASCII avec la combinaison de touches ALT+064, sur Microsoft Windows ;
  • par @ en HTML ;
  • par la combinaison touche spéciale et , sur le Minitel B1.

Unicode possède aussi une arobase minuscule : ﹫(U+FE6B), par compatibilité avec le codage CNS 11643, et une arobase pleine chasse : @ (U+FF20), par compatibilité avec les codages utilisant les caractères à pleine chasse. (source Wikipédia)

Comment faire une arobase sur un Chromebook

Ce caractère typographique que nous voyons aujourd’hui utilisé partout est la représentation d’une certaine modernité. Cela s’explique par la place de plus en plus importante de l’Internet dans notre vie de tous les jours autant avec les smartphones que les Chromebook par exemple. Si nous utilisons un de ces outils, il ne se passe pas un jour sans que nous soyons amenés à l’écrire. Cela concerne autant un courrier électronique, un texte dans Twitter ou tout autre outil social. Sa place est devenue en quelques années prépondérante obligeant pour l’écrire de jongler soit avec le pouce et l’index si on utilise un clavier physique ou le pouce si on emploie un clavier virtuel. Toute une gestuelle s’est inconsciemment mise en place autour de cet unique caractère, montrant à quel point nous devenons dépendants de ces outils de communication.

Inscrivez-vous chaque jour le caractère de l’arobase ou laissez-vous l’écriture intuitive écrire à votre place ? 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Soutenir MyChromebook.fr

Chrome Os cache bien des secrets ! L’équipe de mychromebook.fr vous propose des guides d’aide au démarrage et à la manipulation de ce système d’exploitation.

Acheter nos guides

Le CKB SHOW est soutenu par ses auditeurs. Débloquez des avantages et rémunérez L’équipe de Mychromebook pour son travail avec Patreon !

Devenez VIP Tipeee

Découvrez notre podcast

Le CKB Show c'est le podcast qui parle de Chrome OS, de Chromebook et de tout l'univers de Google

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: