Alphabet à la peine du côté des coûts

Sur mychromebook.fr, nous vous parlons très souvent de Google, mais saviez-vous que le géant de la recherche fait partie d’un conglomérat d’entreprises toutes détenues par Alphabet Inc. Larry Page et Sergei Brin sont les fondateurs d’Alphabet et si ces noms ne vous sont pas étrangers, c’est qu’ils sont les créateurs de Google. Tout deux ont créé la “super” entreprise Alphabet pour décharger Google des activités non liées directement au moteur de recherche. 

Alphabet de A à Z 

La holding comprend les sociétés suivantes, certaines ayant changé de nom quelque temps après la création d‘Alphabet, afin de marquer la séparation avec Google :

  • Google Inc. : moteur de recherche, services sur internet (tel que Gmail), système d’exploitation mobile Android et Chrome Os, ainsi que ses filiales actives sur le web telles que YouTube ;
  • Nest Labs : filiale domotique du groupe ;
  • Calico : société de biotechnologie ;
  • Verily Life Science (anciennement Google Life Sciences) : société de biotechnologie ;
  • X (anciennement Google X) : laboratoire de recherche sur des paris risqués (moonshots en anglais), traitant par exemple de l’intelligence artificielle, avec comme application notamment la voiture sans conducteur Google Car ou le programme de jeu de go AlphaGo ;
  • CapitalG :  société de capital-investissement appartenant à Alphabet Inc. Fondée en 2013, la société se concentre sur les plus grandes sociétés de technologie en phase de croissance et investit à des fins lucratives plutôt que stratégiques pour Google.
  • GV (anciennement Google Ventures) : fonds de placement destiné à investir dans les startups ;
  • Google Fiber : projet de construction d’un réseau filaire utilisant la fibre optique ;
  • Sidewalk Labs : urbanisation et technologie. Dirigée par Dan Doctoroff, ancien adjoint au maire de New York ;
  • Jigsaw  (anciennement Google Ideas) : think tank devenant un incubateur de technologie afin de lutter contre la violence et la corruption par exemple contre l’extrémisme, le terrorisme, les attaques numériques comme le phishing et les dénis de service, le blanchiment d’argent ou le crime organisé;
  • Waymo (anciennement Google Car) : société de voitures autonomes ;
  • Dandelion Energy : utilisation de la géothermie
  • Chronicle Security : société spécialisée dans la cybersécurité ;
  • Loon : connecter les gens avec des ballons
  • Wing : service de drones
  • DeepMind Technologies : recherches en intelligence artificielle 

(Informations extraites en grandes parties du site Wikipedia)

Source:https://www.businessinsider.com/chart-of-alphabet-google-parent-company-infographic-x-gv-2016-1?IR=T

C’est une dépêche de l’agence Reuters qui nous a incité à nous intéresser à la société Alphabet. Intitulée “Les coûts d’Alphabet augmentent toujours plus que ses revenus” , elle présente les résultats trimestriels montrant que ses coûts continuent d’augmenter plus rapidement que son chiffre d’affaires malgré ses efforts pour trouver de nouvelles sources de revenus.

Ainsi on apprend que les développements tant au niveau des domaines comme l’informatique dématérialisée (“cloud”) ou l’électronique grand public, jugés comme essentiels pour maintenir ses positions face à des concurrents tels qu’Amazon ou Microsoft, a entraîné mécaniquement une forte hausse de ses dépenses mais aussi de ses effectifs. Elle doit ainsi pour l’année 2019, recruter plus de 20.000 personnes dans le monde.

Comme l’indique la dépêche, les dépenses du groupe ont augmenté de 25% sur un an pour le troisième trimestre, soit 31,3 milliards de dollars avec un rythme comparable aux trimestres précédents. Avec 85% de ses revenus venant directement de la publicité en ligne, le chiffre d’affaires sur le troisième trimestre a été de 40,5 milliards de dollars soit une hausse de 20% sur un an. Même si les analystes attendaient une hausse plus importante du chiffre d’affaire, le bénéfice net du trimestre a été que de 7,1 milliards de dollars, donnant un prix de l’action à 10,12 dollars Us. Les analystes de leurs côté prévoyaient 8,811 milliards de dollars Us de bénéfice net, entraînant de facto une action à 12,44 dollars Us. De fait, la marge d’exploitation a légèrement reculé à 23% contre 24% au second trimestre.

Mais il faut croire que les investisseurs “aiment” Google, car au vu du cours du Nasdacq sur la bourse Us, Alphabet continue d’avoir le cours des actions montantes. Rappelons quand même que depuis le début de l’année le titre a gagné seulement 17% a comparer au +33% de Microsoft et +29% de Facebook.

Pour information , le cours de l’action du 15/10/19, date du made by Google est indiqué par un Pentagone en rouge.  

Saviez-vous qu’Alphabet était une holding avec autant de sociétés ? Pensez-vous qu’elle va retrouver rapidement un chiffre d’affaires important ? Vous même, avez-vous des actions du groupe ?

Source Reuters 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

1 réflexion au sujet de “Alphabet à la peine du côté des coûts”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Item added to cart.
0 items - 0,00
Translate »
%d blogueurs aiment cette page :

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :