Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views :

Crostini, ou comment exécuter des applications Linux dans ChromeOS

/
/
/
275 Views

Crostini, bientôt disponible sur Chrome OS

Créer-un-dossier-dans-l’application-fichiers-de-Chrome-OS-1.jpg

Voilà une nouvelle qui devrait réjouir les férues d’informatiques. Si vous êtes un habitué de Chrome OS, vous savez surement que la manipulation de ce hack, bien que très apprécié des développeurs, n’est pas des plus facile. Si le système de sécurité de Chrome OS représente l’un de ses points forts, cette manœuvre oblige à le désactiver.

Pendant que Chrome OS était encore à la traine, la concurrence a fait des avancées fulgurantes depuis la fin d’année 2017. Il a donc décidé de rattraper son retard en intégrant un tout nouvel outil capable d’exécuter les applications Linux bien plus aisément. Nous reprenons notamment dans cet article des informations publiées sur Pixypia, le site de référence sur les smartphones et produits high-tech.

L’état des lieux actuel

À l’heure actuelle, il faut d’innombrables gymnastiques technologiques pour faire tourner sur Chrome OS un système Linux. En effet, tel quel, Chrome OS est incapable d’exécuter simplement les applications Linux traditionnelles telles que GIMP, un éditeur d’image.

L’astuce voudrait que l’activation du mode développeur facilite celle du mode administrateur. Cette méthode en plus d’être fastidieuse est parfois problématique. Elle force à abandonner les contrôles de sécurité et bien d’autres avantages rattachés au mode administrateur.

Il y a encore quelques années, l’éventualité d’une fusion entre Chrome OS et Android avait fait entrevoir une lueur d’innovation dans le monde de la technologie. Elle devrait permettre d’associer les différentes performances des deux systèmes et augmenter le nombre d’utilisateurs des machines Linux.

Malheureusement, l’idée a dû être abandonnée justement à cause de la complexité de l’exécution par l’une comme l’autre d’applications Linux bien que les deux soient basés sur Linux.

La nouvelle de la prochaine disponibilité de Crostini sur Chrome OS pourrait rendre cette éventualité possible, du moins, sous une autre forme. Si cette solution fait souffler un vent nouveau, de nombreuses questions restent en suspens. Combien d’applications Linux Crostini pourra véritablement prendre en charge ?

Crostini, une version améliorée de Crouton

Crouton fait actuellement des open sources permettant de lancer sur Chromebooks les applications Linux. Grâce à lui, Chrome OS peut également prendre en charge des applications Android et Windows. Si pour le moment, il reste tout de même l’un voire l’outil le plus efficace.

Il parait donc légitime que la machine qui fera possiblement de Chrome un OS universel lui emprunte sa racine. En réalité, le terme « Crostini » est l’appellation d’une tranche de pain grillé au jambon, à la mozzarella et aux légumes. Si cela n’a véritablement rien à voir avec la réelle vocation de Crostini, elle nous laisse un avant-gout de ce que sera désormais Chrome avec cette version améliorée de Crouton.

Avec un lancement prévu pour avril prochain, Crostini sera lancé avec la version Chrome OS 66. Il fera partie des dernières évolutions de Chromium et son rôle consistera à « faire tourner les machines virtuelles Linux sur Chrome OS ». Tout se fera à l’aide de plusieurs conteneurs et dispensera les développeurs de l’utilisation du Chroot de Crouton et de la réinitialisation totale avec le mode développeur.

Le pas de géant de Google sur la concurrence

Depuis octobre 2017, Windows 10 fait partie des heureux élus à intégrer l’un des systèmes Linux. Microsoft aussi a su se démarquer, même si pour l’heure le système d’exploitation se limite uniquement aux logiciels de commande en ligne.

Avec Crostini, Chrome OS surpassera de loin ces concurrents. Il pourra exécuter la plupart, si ce n’est toutes les applications Linux, même celles ayant une interface graphique.

Mieux encore, Chrome se montrera bien plus sécurisé avec Crostini. Il ne sera plus question de transiger sur le niveau de sécurité comme c’était le cas avec Crouton. Le lancement intégral des applications se fera désormais tout en gardant sécuriser l’ensemble du système.

Retrouvez l’ensemble du projet Crositini sur la page Chromium Gerrit

Serait-ce les seules particularités de Crostini ? Seule sa présentation au Google I/O du 8 mai 2018 permettra de lever le voile sur les dernières zones d’ombre.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Linkedin
  • Pinterest

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :