Si vous êtes sur Chromebook vous connaissez sûrement Google Docs, le traitement de texte en ligne de Google. Il est devenu au fil des années l’un des meilleurs outils professionnels et cela grâce à la gestion de partage idéale pour collaborer et sa sauvegarde automatique. Google Docs n’est pas uniquement réservée aux professionnels, car devenu  très populaire au sein des écoles, avec sa suite Google For education. 

Apprécié par les enseignants, les professionnels, mais aussi par les utilisateurs occasionnels, il se voit plébiscité par les enfants pour tout autre chose que leurs devoirs ou leurs projets de groupe.

Les réseaux sociaux interdits aux mineurs de moins de 13 ans

Aujourd’hui pour ouvrir un compte sur un réseau social, Facebook, Twitter ou d’autres encore, il faut être âgé de 13 ans minimum. Cet âge minimum a été défini dans une loi états-unienne interdisant aux moins de cet âge l’utilisation des réseaux sociaux sur l’Internet. En février 2018, BFM Buisness nous rapporte que la France a adopté, dans le cadre du projet de loi sur les données personnelles, la majorité numérique dès l’âge de 15 ans.

Avant cet âge, les jeunes adolescents doivent obtenir une autorisation de leurs parents pour s’inscrire sur les réseaux sociaux et ceux-ci ne peuvent pas collecter de données sur des enfants de moins de 13 ans.

Les enfants sont très créatifs pour obtenir ce qu’ils veulent

Google a déployé depuis quelques mois son offre Google Family sous ChomeOS permettant aux parents de mieux contrôler comment et pendant combien de temps leurs progénitures utilisent leurs ordinateurs. Evidemment il est possible de filtrer les adresses URL pour empêcher l’accès aux différents réseaux communautaires.

Malgré toutes ces précautions, les enfants parviennent à rester en contact avec leur amis et déployer leurs propres solutions de réseautage et ce au nez et à la barbe des différents contrôles parentaux.

C’est ce raconte Ijeoma Oluo heureuse maman d’un garçon de 10 ans, à qui elle a interdit les réseaux sociaux, mais elle  explique comment son fils contournait cette privation en utilisant un Google Doc pour discuter avec ses amis.

Après son tweet, d’autres personnes se sont impliquées dans la conversation et ont expliqué comment leurs enfants avaient également contourné l’interdiction par le biais de Google Docs. De nombreux parents ont estimé que la nouvelle façon de discuter avec des amis était une bonne chose, car vous pouviez partager le document avec des personnes que vous connaissez plutôt que de demander à des individus aléatoires de vous ajouter ou de vous suivre.

D’autres parents ont partagé des extraits de la façon dont leurs progénitures l’utilisent, avec par exemple choix des couleurs désignant certains contacts, partage des photos et organisation des jeux.

Expliquer plutôt que d’interdire

Nous pouvons le constater avec cet exemple, il est inutile d’interdire complètement quelque chose à un enfant,. En effet s’il a décidé de le faire, il trouvera un moyen efficace et très ingénieux d’arriver à ses fins. Alors il suffit de l’accompagner dans sa créativité et lui expliquer ce qu’il peut faire et ce qu’il va découvrir en lui offrant les armes nécessaires pour affronter ce qui va arriver.

Nous le voyons dans cet exemple avec Google Docs, les enfants trouvent le moyen de recréer leur propre façon de communiquer avec leur amis.  Carolyn Bunting, PDG d’ Internet Matters, a déclaré au HuffPost UK que les parents devraient toujours s’assurer de bien connaître le travail de leurs enfants sur Google Documents . «Il est souvent tentant de penser que les médias sociaux font référence à des types tels qu’Instagram, Facebook et Snapchat, mais il existe une série d’applications et de plateformes moins connues qui permettent également aux enfants de communiquer et de partager en ligne», a-t-elle déclaré. «C’est la raison pour laquelle les parents doivent s’assurer de parler de la sécurité en ligne à leurs enfants avant d’avoir accès à un appareil et de rester au courant de ce qu’ils veulent en discutant en permanence. Alors que les enfants trouvent différents moyens de communiquer en ligne avec leurs amis, il est important de leur rappeler de savoir avec qui ils partagent du contenu et de ne partager que avec des personnes qu’ils connaissent

L’ingéniosité n’attend donc pas le poids des années, ni le nombre de diplômes, il est donc important d’accompagner les plus jeunes dans leur découverte de l’Internet et de les éduquer à comprendre le fonctionnement du web.

Pensiez-vous à Google Docs comme un réseau social ? Avez-vous vu vos enfants utiliser une autre solution de contournement pour rester en contact avec leur amis ? Donnez-moi votre avis, posez-moi vos questions dans la suite de cet article à travers vos commentaires.

Source: offspring.lifehacker.com

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

3 réflexions au sujet de « Google Docs, le nouveau réseau social de contournement utilisé par les enfants »

  1. C’est vrai que l’on communique grâce à Google Docs. Cependant, je n’aurais jamais pensé à Google Docs comme un réseau social!
    Je vais en parler à mes adolescentes, ça pourrait les intéresser. L’une d’elle, qui a 11 ans, s’est créé en douce un compte instagram… son profil a rapidement été suivi par des profils très suspects. Ca l’a fait flipper!
    Ca lui a servi de leçon, j’espère..
    En plus de la discussion/information avec les enfants, il faut effectivement accompagner/surveiller. Ca passe par la mise à jour régulière des connaissances des parents en matière d’internet au sens large.
    Ce genre d’article est très intéressant à cet égard.
    (Merci Nicolas 😉 pour ces articles axés sur les usages du net et les dérives)

    1. Merci pour ton retour MV.
      Je pense qu’il est sage d’éduquer nos enfants à internet, aussi bien du danger que des bienfaits. Il ne faut surtout pas les faire plonger dans l’illectronisme, car le monde de demain sera tourné autour de ces nouveaux usages et outils. Un outil n’est bon que si la personne qui s’en sert l’est.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les + lus du jour

Le CKB Show

Infos Google

Vos questions

Le fil Twitter

Vos commentaires

Copyright 2019 © All rights Reserved. Design by mychromebook.fr / Page "A propos" pour connaître toute l'équipe animant le site.

%d blogueurs aiment cette page :

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :