Le Guide du débutant : La cryptomonnaie Monero sur Chromebook

Peut-on acheter, vendre ou minier de la cryptomonnaie sur une Chromebook ? Cette question m’est posée de plus en plus souvent par mail ou via les sites communautaires, et ne maîtrisant pas ce sujet, j’ai fait appel à Guillaume le fondateur du blog cryptoversite.fr pour qu’il nous explique et banalise le fonctionnement de ces monnaies digitales .

Monero a été l’un des premiers dans le monde des cryptomonnaies, à offrir une monnaie digitale privée qui est sécurisée et intraçable. Monero est accessible à n’importe qui et est open-source : c’est à dire que n’importe qui peut devenir sa propre banque. Avec Monero, chaque utilisateur est le seul à être responsable et à pouvoir contrôler ses fonds. Ainsi, les yeux indiscrets ne peuvent pas voir tes transactions et le montant de ton compte crypto.

De plus, les utilisateurs n’ont pas besoin de s’inquiéter à propos de frais de transactions exorbitants ou un temps de délivrance élevé. Il n’y a pas d’entité unique comme les banques centrales qui peuvent contrôler et faire des mesures vis à vis du flux de monnaies traditionnelles (imprimer plus ou moins de monnaies) pour stabiliser l’économie. Ainsi, avec Monero, c’est la communauté qui a le contrôle de la monnaie et pas une seule entité.

Qui a créé Monero ?

Actuellement, Monero est un projet formé par une communauté de personnes ayant confiance dans les cryptomonnaies. Cela signifie que le codage et le développement sont le résultat du travail d’une large équipe composée des meilleurs ingénieurs et chercheurs du monde des cryptomonnaies. Il y 30 développeurs principaux mais plus de 240 personnes ont déjà contribués au projet. Ainsi, on peut dire que la communauté est forte et que toute personne avec un intérêt dans le projet est bienvenue dans les forums et dans les discussions à propos du la cryptomonnaie.

Monero est un effort de travaux créés à travers le monde. Des experts dans le domaine de la cryptographie et dans les systèmes décentralisés venant de différents pays obtiennent des donations de la communauté et du temps par les personnes intéressées à travailler sur le projet. Comme Monero n’a pas une unité centrale dans un unique pays, il est peu probable qu’il soit « éteint » par un pays ou limité par une quelque conque juridiction.

Quand le Monero a-t-il été créé ?

En avril 2014, le Monero a été lancé avec une préannonce et un lancement du code de référence « CryptoNote ». La communauté n’a pas été d’accord avec quelques idées controversées venant du fondateur et de la nouvelle équipe de développement. Depuis son lancement, Monero a migré de la blockchain vers une autre structure de base de données, améliorant sa flexibilité et son efficacité. Les développeurs ont aussi paramétré une taille de réseau de signature digitale qui rend toutes les transactions privées : c’est à dire que ta signature digitale de la transaction est mélangée à toutes les autres signatures digitales pour pas que l’on sache que c’est toi qui a signé la transaction. De plus, RingCT a été ajouté afin de cacher tous les montants de transactions. Chacune de ces améliorations a permis de rendre le Monero facile d’utilisation et améliorer sa sécurité et son anonymat.

Comment la sécurité du Monero possède-t-il des caractéristiques différentes des autres ?

Durant qu’il y existe d’autres options dans le but de fournir aux utilisateurs une monnaie digitale privée, personne n’offre le même degré de sécurité que le Monero. Le secret de ce système est sa nature à être une cryptomonnaie décentralisé. En d’autres mots, c’est un type de monnaie digitale sécurisé par un réseau rempli par ses utilisateurs. Toutes les transactions reçoivent leur confirmation venant d’un consensus distribué et sont enregistrées dans la blockchain. Par l’utilisation de ses « crypto-méthodes » et de la blockchain, le Monero n’a pas besoin de tiers de confiance pour protéger sa monnaie.

Depuis que toutes ses transactions sont confidentielles, le Monero est complétement anonyme. La combinaison du « réseau de transaction confidentielle » et des signature réseau cache l’origine, la destination et le montant de chacune des transactions. En d’autres mots, Monero offrent à ses utilisateurs les avantages reliés aux cryptomonnaies décentralisées sans avoir besoin à de céder leur « intimité » comme c’est le cas avec d’autres cryptomonnaies.

Par le paramétrage par défaut de ses transactions, le réseau Monero embrouille toutes les adresses des émetteurs et des récepteurs de transactions pour que personne ne puisse tracer les transactions. Les transactions enregistrées dans la blockchain sont impossible a reliées à une identité réelle, laissant l’intimité à l’utilisateur. Monero est aussi fongible de par sa nature « privée ». Comme notre monnaie actuelle, il n’y a aucune chance que le vendeurs ou l’échangeur de Monero soit blacklisté du aux associations liées aux transactions précédentes.

Il est intéressant de savoir que la plus grande majorité des cryptomonnaies existantes, incluant le Bitcoin et l’Ethereum, ont des blockchains transparentes. Ce qui signifie qui n’importe qui avec une connexion internet peut tracer et vérifier qui font les transactions. Ainsi, ces transactions avec ces cryptomonnaies sont reliées aux identités réelles des personnes les ayant faites. Cela est impossible avec le Monero à cause de la cryptographie et des informations « barricadées » au sujet des adresses et des montants des transactions.

Pourquoi l’intimité et la non-traçabilité du Monero sont-elles importantes ?

Avant que tu regardes les exemples qui prouvent les bénéfices de l’intraçabilité et de la nature privée du Monero, il pourrait être utile de savoir que l’anonymat est quelque peu compromis lorsqu’il s’agit de s’échanger des bitcoins dès que tu en envois ou que tu en reçois. Quand tu donnes l’adresse de ta wallet à quelqu’un pour recevoir des bitcoins, il peut voir combien de bitcoin tu possèdes en retraçant toutes les transactions de cette adresse. Dans un cas similaire, comme toutes tes transactions sont enregistrées dans une blockchain publique, n’importe qui peut savoir le nombre de bitcoin que possède chacune des adresses présentes sur le réseau bitcoin.

Cela semble un inconvénient pour toi ? Voici quelques exemples montrant ces inconvénients :

  • Exemple 1 : comme pour toutes entreprises, quand tu fais un paiement à un de tes fournisseurs pour les produits qu’il te fournit, il pourra avoir accès à tous l’historique de tes transactions bitcoins et voir avec quels autres fournisseurs tu fais affaire. Connaissant cette information, il pourra augmenter le prix de ses produits et prendre le contrôle de la négociation depuis qu’il connaît le prix de vente de l’autre fournisseur.
  • Exemple 2 : Tu visites un pays ou une région d’un pays où le taux de criminalité est élevé (trafic de drogue, vol…). Tu vas faire différents achats à ces différents endroits par exemple des souvenirs. Ainsi, avec chaque boutique ou individu avec qui tu as fait un achat, tu as validé la transaction avec la connaissance du passé des transactions, de leur taille et de leur montant. Cela signifie que si l’argent vient d’un parti politique controversé ou d’une organisation criminelle, les bitcoins que tu as acquis possède ce passé : ce qui te mets dans une situation compliquée.
  • Exemple 3 : Tu es un fournisseur de services où tu fais payer tes clients pour chaque projet que tu effectues. Devenir une entreprise de service réputée te permet non seulement de pouvoir faire payer plus cher tes clients mais aussi leur fournir plus de valeur. Cependant, si un client regarde la blockchain pour voir toutes tes transactions précédentes, il ne pourrait ne jamais vouloir payer le prix que tu demandes, il négociera les frais de services à chacune de tes prestations.

Ces exemples sont réels mais la personne qui souhaite faire cela devra savoir sur quel site ou avec quel logiciel on peut voir toutes les transactions. De plus, il lui faudra retrouver l’adresse et remonter toutes les transactions en sachant qu’elle adresse appartient à qui. Ce qui je pense devient très couteux en temps et en argent pour la personne ou l’entreprise qui souhaite faire cela.

Ainsi Bitcoin et Monero sont deux cryptomonnaies avec tes caractéristiques intéressantes pour toutes les deux. Mais je ne pense pas qu’elles soient forcément concurrentes l’une de l’autre, elles s’adressent à tout simplement des personnes différentes.

Comment les développeurs ont planifié de rendre le Monero encore plus privé ?

Le projet Kovri est actuellement en développement. Une fois complété, ce projet encryptera et routera les transactions via différents réseaux anonymes I2P des nœuds vérifiant les transactions. Ce processus cachera l’adresse IP des transactions agrandissant d’un côté, la sécurité du Monero et de l’autre côté réduisant le risque de surveillance du réseau.

Comment utiliser le Monero ?

Quand tu utilises Monero, les utilisateurs sont fortement encouragés à interagir avec la communauté pour le support et les réponses aux questions qu’ils peuvent avoir. Tu auras besoin de télécharger une wallet (=portefeuille) Monero pour garder tes fonds sécurisés et pour pouvoir commencer à faire des transactions. De plus, il t’est possible de miner le Monero directement depuis votre Chromebook, par exemple avec l’extension Google Monero Mining.

Monero Mining
Monero Mining
Développeur: MoneroMiner
Prix: Gratuit

Ce n’est pas forcément le moyen le plus efficace pour obtenir une grosse rentabilité à cause des fermes de minage et des « minings pools » mais ça permet tout de même de gagner ces premiers Monero.

Une fois que tu as du Monero, tu peux les envoyer et en recevoir ou même tu pourras utiliser ces cryptomonnaies pour acheter des services ou des biens.

Lorsque tu acceptes des moneros, tu n’as pas besoin de créer de nouvelles adresses pour chaque utilisateur ou paiement à cause de la discrétion des adresses Monero. A la place de cela, tu donnes à la personne, voulant t’envoyer de l’argent, ton ID de paiement, ton adresse : une chaîne de caractère hexadécimal de 64 caractères qui sera créer aléatoirement. Ainsi, tu peux vérifier les paiements via la commande « paiement » à l’intérieur de la wallet Monero. Il est également possible de faire une vérification des paiement grâce à de la programmation informatique.

Il y a différentes wallets que tu peux télécharger depuis le site officiel : cela inclut des versions pour windows, Mac OS X, Linux, Arm, Free BSD et code source. Il est aussi possible d’utiliser la wallet Harware (=portefeuille externe) Ledger qui permet de stocker tes moneros.

Finalement, il existe une wallet légère, pas besoin de télécharger toute la blockchain, disponible sur MyMonero, qui te permets de générer rapidement une adresse de wallet et des clés privées en utilisant leur site web.

Créer une wallet sur MyMonero est super-simple, tu as juste besoin de cliquer sur le bouton « Create an Account ». Ensuite, sur la prochaine page présentée il y aura ta clé privée. Il sera extrêmement important que tu la stockes dans un endroit sécurisé car cette avec cette clé privée que tu auras accès à ta wallet et à tes fonds dans le futur. Après cela, le site internet te demande de la copier-coller dans une case de texte et de cliquer sur le bouton login.

Ainsi tu auras accès à ta wallet où tu pourras voir ton adresse, l’historique de tes transactions et tu pourras envoyer et recevoir des paiements.

Comment tu peux aider à améliorer Monero ?

Comme c’est un projet conduit par une communauté, Monero encourage les utilisateurs à aider de n’importe quelle manière. Tu peux travailler dans le développement informatique : Monero est écrit en C++. Tu peux aussi « l’assister » en faisant fonctionner un nœud complet (= télécharger toute la blockchain) pour aider à distribuer la blockchain et maximiser

l’intimité et le minage. Bien sûr, tu peux aussi faire une donation ou devenir un sponsor.

Quels sont les plans de développement du Monero pour le futur ?

Les projets actuels du monero incluent, les blocks fluffy, les sous-adresses, les multi-signatures, un port GUI pour Android, et le redesign du forum de financement. Les projets qui sont en train d’être réalisés sont la sortie alpha de Kovri, plus de papier de recherche sur le MRL et plus de preuve d’efficacité pour le RingCT comme moyen de réduction des tailles de transactions et la seconde couche de solutions pour améliorer la scalabilité et la vitesse du Monero.

Conclusion

Pour les personnes qui souhaitent davantage d’intimité pour leurs transactions en cryptomonnaies, Monero est une très bonne option. Pendant que d’autres monnaies digitales offrent l’option d’adresses renforcées, c’est un paramétrage par défaut pour le Monero, assurant que les informations des utilisateurs soient sécurisées de la même façon que le montant des transactions. De plus, il est facile d’utilisation, et comme le Monero est un projet mené par une communauté, il connecte tous ses utilisateurs à travers le monde, créant ainsi le sentiment de faire partie de quelque chose de grand.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît,.

2 comments

  1. Letsgroove37 Reply
    Miner de la crypto-monnaie pour gagner de l’argent ? Euh, je n’y crois pas. Ce qu’on gagne d’un côté, on le perds de l’autres (dépense d’électricité supplémentaire) alors bon…
  2. patrick FUCHS Reply
    Bonjour,

    Merci pour ses informations mais je crains que cela ne soit dévoyé par des traficants de drogue entre autre,

    bonne année

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *