Google en passe de devenir un acteur majeur des consoles de jeux vidéo en streaming avec Yeti

Google va se lancer dans le Cloud Gaming avec le projet Yeti


Nicolas
@nicochromebook
Google en passe de devenir un acteur majeur...

Google Yéti, la future plate-forme de jeux vidéo en streaming du géant de la recherche mondiale.

Décidément, Google est toujours là où on ne l’attend pas !  Après son succès mondial avec Android, celui grandissant de Chrome OS, la firme de Mountain View  a décidé de s’attaquer à un marché qui lui était jusqu’alors inconnu, je veux parler du jeu vidéo .C’est en février 2018 que le site Theinformation.com révèle le lancement du projet Yeti consistant  à utiliser ses serveurs Cloud pour diffuser les jeux vidéos aux utilisateurs sur l’Internet. L’intérêt ?  Permettre de jouer à des jeux vidéos intensifs sans acheter de puces graphiques haut de gamme.

Pourquoi Google veut se lancer dans le jeu vidéo ?

Le jeu vidéo est un marché porteur et prometteur depuis  longtemps. Le chiffre d’affaires mondial du jeu vidéo pour 2019 étant estimé à plus de 118 milliards de dollars selon l’Afjv, celui du cinéma mondial “que” de 40,6 milliards de dollars de CA selon le journal Lacroix, entre jeux vidéos et cinéma le choix a été simple pour Google.

Selon les informations parues, le mastodonte de la recherche en ligne serait actuellement en pleines discussions avec les grands noms du jeu vidéo. Fort de son expérience avec Android, Google veut entrer dans la cour du Cloud Gaming aux côté de Sony  et son service PS Now, de Nvidia et son GeForce Now, où plus récemment du français Shadow proposant des plateformes en ligne via un abonnement mensuel. Sur Chromebook nous avons déjà pu s’essayer au Cloud Gaming avec Vortex qui fonctionne à merveille sur ChromeOS.

Google ne part pas évidement sans biscuit, car ayant déjà constitué une équipe de choc avec Phil Harisson, un ancien de Sony Playstation, Atari, et Microsoft Xbox. Il va de plus s’adosser  à une ferme de serveurs capable de contenir le flux important généré par une utilisation intensive de jeux vidéo mis en ligne.


Le cloud Gaming l’avenir du jeu vidéo ?

Dans mon esprit, il me semble tout à fait clair que le jeu vidéo sera de plus en plus connecté à l’Internet. Les jeux dit de massif player, comme PUBG ou League of legend trouvent aujourd’hui un public de plus en plus nombreux. Il faut avouer que jouer contre un ordinateur donne moins de sensation que d’être en équipe contre d’autres “vrais” cerveaux.

Au delà du côté multi-joueurs, il y a d’autres avantages, comme le fait de pouvoir jouer sur différentes plateformes, cela de manière transparente, avec par exemple la possibilité de commencer à jouer sur son PC ou sa console et continuer la partie sur son smartphone ou sa tablette. Mais le Cloud Gaming va aussi permettre à tous de jouer à des jeux gourmands en ressources sans investir le salaire du mois dans un ordinateur.

Mieux encore, avec des serveurs conséquents, supportant la charge d’informations, nous aurons accès à des jeux en un clin d’oeil. Plus besoin de télécharger des archives de plusieurs Go, s’identifier et enfin commencer à jouer. Un tel scénario étant le rêve de tout gamer.

Aujourd’hui ce qu’il manque encore au Cloud Gaming c’est un acteur majeur capable de créer un service de “Biggaming” avec un catalogue de jeux digne de ce nom lié à un abonnement mensuel donnant l’accès à la totalité du catalogue, comme le propose Netflix pour la Svod. Avec Google comme locomotive sur ce segment, nul doute de voir exploser cette nouvelle façon de jouer?


Oui mais voila, ou sont mes jeux ?

Même si le Cloud Gaming offre une solution très intéressante à moindre coût, quand sera-t-il de l’avenir du jeu vidéo en tant qu’application ?  Aurons-nous encore l’accès au serveur de jeu avec nos sauvegardes si le jeu n’est plus rentable pour l’éditeur, où le profit prendra-t-il le pas sur l’amusement excluant purement et simplement les fichiers de la base de données et des serveurs ?  Pourrons-nous demain proposé à nos enfants une application ludique qui aujourd’hui nous apporte distractions et plaisirs ? Et nous même, nous sera-t-il possible de retrouver ces moments là ?

Avec l’arrivée du Cloud Gaming il est clair que le jeu deviendra encore plus éphémère et seule la rentabilité le fera perdurer dans le temps.  Cela signe-t-il la fin des jeux tel que Counter-Strike, Doom, Duke Nukem 3D et autres Carmageddon ?

Seriez-vous prêt à abandonner en DVD pour un système de Cloud Gaming sur vos Chromebook  et quel est le budget que vous seriez prêt à mettre mensuellement pour pouvoir accéder à un catalogue de jeu en ligne ?  Donnez-moi votre avis, posez-moi vos questions dans la suite de cet article à travers vos commentaires

Show Comments (3)

Comments

  • Le côté sportif du Chromebook
    […] Projet […]
  • Jean-Baptiste
    En fait, le service de streaming de Sony s’appelle le PS Now. Le PSN, c’est la boutique.
    Je suis bien convaincu que le futur du jeu vidéo est le streaming, et l’arrivée de Google dans le game me semble une excellente nouvelle, car voilà un acteur susceptible de nous proposer un service à la hauteur en terme d’expérience de jeu. Par son expérience de l’Internet, et ses moyens financiers.
    La question de la pérennité d’un jeu sur une plateforme est une excellente question, que je n’avais jamais vu posée jusque là. Sur Netflix, par ex., on voit que certains contenus vont et viennent.
    Concernant le prix que je serais prêt à mettre ? Jusqu’à 15€, si le service est vraiment efficace. Après, faut voir selon ce qui est proposé, c’est difficile de se poser cette question dans l’absolu, tant la réponse est dépendante des détails de l’offre.
    PS : J’ai un bug étrange, cela écrit en blanc quand je rédige dans les commentaires de l’article, j’ai dû écrire ce commentaire dans Docs puis faire un copier/coller.
    • Nicolas
      Merci pour le correctif et ton retour .. je pense aussi qu’en fonction du catalogue je serais prêt à mettre jusqu’a 15€/ mois ..
      J’aimerais aussi que tous les jeux soient sauvegarder sous forme de ROM pour pouvoir y jouer dans 20 ans comme nous pouvons le faire avec nos émulateurs de SNES …. ( si nous avons payer pour y jouer, bien évidemment )

      POur ton bug sur les commentaires, je pense que cela vient d’un problème de chargement du site.. je regarde comment améliorer cela

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Articles

Applications

LA CALCULATRICE CHROME OS PASSE SOUS MATERIAL DESIGN

L’application Calculatrice Chrome OS fait une cure de jouvence et passe en Material Design et trouve 29 fonctions supplémentaires. Google vient de faire une mise à jour de...

Posted on by Nicolas
Podcast

Ckb Show #3 : La contre attaque des géants face aux Chromebooks

La concurrence s’organise face à la déferlante Chromebook dans le monde scolaire Dans ce nouvel épisodes du Ckb Show nous allons aborder durant 1h20, la riposte de la...

Posted on by Nicolas