Test du Chromebook Acer CB3-131 (2018)

Le Acer CB3-131 le parfait Chromebook d'entrée de Gamme


Nicolas
@nicochromebook
Test du Chromebook Acer CB3-131 (2018)

Le CB3-131 est le Chromebook d’entrée de gamme de chez Acer, et l’un des moins chers du marché. Il semble donc un choix idéal pour qui veut goûter à Chrome OS sans risquer gros. Mais qu’en est-il réellement ? Le jeu en vaut-il la chandelle ?

Review du Chromebook
Acer CB3-131 

Cela faisait un moment que l’aventure Chrome OS me tentait. Changer de système d’exploitation n’est pas quelque chose qui me fait peur : depuis mes débuts en informatique, il y 25 ans (déjà !), je suis passé de Windows à Linux, de Linux à Mac OS, et de Mac OS je suis revenu à Windows. J’ai utilisé toutes les versions de Windows depuis 3.11 jusqu’à 10, plusieurs distributions de Linux, et Mac OS X de Panther à Yosemite. Tout cela pour dire, qu’essayer Chrome OS, c’était presque un devoir pour moi.

Alors ce que j’ai d’abord fait, c’est d’installer CloudReady de Neverware sur un netbook vieux d’une dizaine d’années, histoire de voir comment se comportait le système sur une machine aux performances restreintes, et d’avoir une première idée du mode de fonctionnement de Chrome OS. Le résultat, bien sûr, ne fut pas une bête de course, mais cela fut néanmoins assez satisfaisante pour m’encourager à pousser l’expérience un peu plus loin.

Le choix du Chromebook

Je me décidais donc à changer mon netbook (convertible ordinateur/tablette) Asus Transformer T101HA, par un Chromebook. Ce netbook Asus n’est pas très vieux, à peine plus de dix-huit mois, mais il ne m’a posé que des soucis : carte son, wifi, batterie, sortie de veille, et j’en oublie probablement. Pour 350 €, je m’attendais à un peu mieux, et il remporte certainement le prix du plus mauvais investissement informatique que j’ai fait.

Ce netbook, qui remplaçait d’ailleurs un iPad 2 acheté le jour de sa sortie et qui m’avait lui duré plusieurs années, me servait à consulter et rédiger des mails, à surfer sur des sites web (recherches Google, réseaux sociaux, news, etc.), regarder des vidéos sur YouTube et Netflix, utiliser un traitement de texte et un tableur, et prendre le contrôle du PC fixe, avec lequel je réalise des tâches plus lourdes.

Le Chromebook que j’allais choisir devrait donc pouvoir répondre à ces exigences. Et en vérité, n’importe quel Chromebook vendu en 2018 y répond, qu’il permette ou non d’installer les applications du Playstore.

Refroidi, à tort ou raison, par ma dernière expérience avec Asus, je m’orientais rapidement vers Acer, qui avait par ailleurs l’avantage de proposer un plus grand nombre de modèles de Chromebook en France que ses concurrents. Et après quelques recherches, je me décidais pour la stratégie suivante : soit je profitais à la première occasion d’une promotion pour acheter le CB3-131 à un prix encore plus intéressant que 200 €, soit j’attendais quelques mois et j’optais un modèle plus cossu, comme le CB311-8H (ou 8 HT, le premier n’étant pas disponible en France) dont le prix tourne aux alentours de 300 €.

Le Prime Day d’Amazon est passé par là, et à 149 €, il fut difficile de résister à la tentation du CB3-131, le risque de déception étant minime à ce tarif.

Acheter le Acer CB3-131 sur Amazon

Les caractéristiques de la bête

Dans sa déclinaison C4SG, la machine propose un processeur Intel Celeron N2840, 4 Go de mémoire vive, 16 Go de stockage en eMMc (moins rapide qu’un SSD) et un écran de 11,6 pouces offrant une résolution de 1366×768 pixels. Ce dernier est surmonté d’une webcam 720p a priori HDR. 

La coque extérieure est d’une belle couleur bleu nuit, tandis que l’intérieur est plus classiquement noir. Seul le dessus est en aluminium texturé, le reste est en plastique.

Acer Chromebook CB3-131-C4SG bleu
Acer Chromebook CB3-131-C4SG bleu

Acheter le Acer CB3-131 sur Amazon

Le clavier ne dispose pas de pavé numérique (normal pour un ordinateur de cette taille) et le trackpad centré en dessous offre une belle largeur de travail.

Niveau connectique, on trouve sur la gauche le connecteur du chargeur, un port HDMI, un port USB 3.0 et un lecteur de carte SD. De l’autre côté, on a une fente de verrouillage de sécurité, un port USB 2.0, une prise casque/micro, et… ce qui ressemble à un bouton mais qui ne sert absolument à rien.

L’autonomie annoncée est de neuf heures.

Enfin, l’Acer CB3-131 n’accueille pas le Playstore pour le moment, mais il fait partie des modèles de Chromebook qui devraient être compatibles. Un jour.

Premières impressions

Bien que ce soit un aspect qui ne m’intéresse pas plus que cela, le packaging est, dirons-nous, minimaliste. Une boîte couleur carton imprimée en noir. Pour quelqu’un qui est habitué à acheter des appareils Apple, cela ressemble à un carton de produit reconditionné (refurb). À l’intérieur, l’ordinateur est maintenu par deux blocs qui me font penser à l’emballage de ma plancha Tefal. C’est fonctionnel, mais disons-le honnêtement, pas vraiment premium. Mais l’habit ne fait pas forcément le moine…

Et en effet, lorsque l’on retire l’ordinateur de son papier de protection, l’impression qui s’en dégage est une impression très nette de qualité, de solidité, de robustesse. Le portable semble très bien fini, d’autant plus pour cette gamme de prix. De ce point de vue là, déjà, c’est sans comparaison avec mon netbook précédent, qui fait très cheap à côté (alors que le packaging, lui, était plus « qualitatif », si tant est qu’on puisse dire cela concernant… un emballage).

À noter que l’on trouve dans le carton un chargeur avec une taille de câble décente, ce qui, là aussi, a été source de soulagement par rapport à mon précédent appareil.

Une fois allumé, l’ordinateur démarre vite, on saisit les informations de connexion au Wifi, ses identifiants Google, et l’on a immédiatement l’impression de se retrouver chez soi, surtout si l’on utilisait déjà auparavant des applications sous Chrome, et d’une manière plus générale, les services de Google (Gmail, Google Agenda, la suite bureautique de Google avec Docs/Sheets/Slides, etc.).

À l’usage

Cela fait quelques semaines maintenant que j’utilise le Chromebook, et globalement, cela se passe très bien.

Au niveau des performances, je n’ai pas l’impression de travailler avec un ordinateur poussif. L’utilisation quotidienne est généralement fluide, voire très fluide. Il y a un très léger temps de réaction quand l’on fait un alt-tab pour switcher entre deux applications, et de petites saccades lorsqu’on lui demande d’afficher toutes les fenêtres ; c’est tout ce que j’ai pu constater et ce n’est pas pénalisant. Là encore, mon précédent netbook sous Windows 10 ne le surpassait pas plus : il mettait par exemple plusieurs dizaines de secondes à afficher la page des téléchargements. Néanmoins, je pense que 4 Go de RAM est aujourd’hui un minimum pour expérience fluide et sur le long terme.

J’aime beaucoup le clavier et le trackpad. De ce point de vue, on est pas loin de la sensation que l’on peut avoir lorsque l’on utilise un portable Apple. Et donc, aucune comparaison possible avec mon Asus T101HA qui avait à mon goût un clavier très limite et un trackpad ridiculement petit et peu réactif.

J’apprécie aussi particulièrement la taille de l’écran, et de l’ordinateur en général. 10,1 pouces étaient un peu justes, 11,6 est parfait pour mon usage. Par rapport à mon précédent, j’aime aussi le fait que l’écran soit mat. En revanche, les angles de vues sont légèrement moins bons, et j’ai du mal à croire le « Wide Viewing Angle » de l’autocollant. Pour mon utilisation, cela n’est pas gênant, mais quelqu’un qui le destine à regarder des vidéos en bonne compagnie aura sans doute à y redire.

La promesse concernant l’autonomie semble, elle, tenue. Je n’ai pas effectué de procédure de test en bonne et due forme, mais je le recharge tous les jours ou jour et demi, selon mon usage. Là encore, c’est moins souvent que mon précédent netbook qui se déchargeait même parfois pour des raisons mystérieuses. À noter que l’on obtient une meilleure autonomie en l’éteignant complètement pendant la nuit.

Les différentes problématiques

Seule ombre au tableau : un petit bug à la sortie de veille. De temps en temps, le Chromebook a du mal à se réveiller et à rallumer l’écran. Il me faut alors éteindre et redémarrer. C’est un problème qui semble régulier sur Chrome OS d’après des forums que j’ai pu consulter. Mais pour être honnête, c’est un problème que j’ai également rencontré sur mes deux derniers portables sous Windows ou Mac OS, peut-être moins souvent néanmoins. Je penche pour un bug logiciel, mais si le problème devient systématique, je ferai appel au SAV. Pour l’instant, le dysfonctionnement n’est pas reproductible à tous les coups ou à une fréquence très rapprochée.

Enfin, reste la question du système d’exploitation, des applications et du changement d’habitude. Sans surprise, pas de problème de ce côté-là, d’une part car je n’ai jamais eu de soucis à m’adapter à un nouvel outil informatique (au contraire, je trouve cela stimulant) et d’autre part, car j’avais bien préparé le changement en définissant correctement mes besoins. Dans l’usage qui est le mien, l’absence du Playstore ne se fait pas particulièrement sentir ; tout au plus serais-je curieux d’essayer. D’une certaine manière, je regrette davantage qu’il ne soit pas possible (définitivement) d’installer des applications Linux, ce que j’ai un peu de mal à comprendre, étant donné que Chrome OS est basé sur ce même système d’exploitation. J’apprécierais en effet parfois de pouvoir utiliser Gimp pour de petits photomontages ; Pixlr étant trop limité et envahi par la publicité. Mais c’est un besoin ponctuel pour lequel je peux le plus souvent me rendre sur mon PC fixe, ou le prendre en main à distance grâce à l’outil que Google a développé pour cela.

Acheter le Acer CB3-131 sur Amazon

Découvrez le Acer CB3-131 en vidéo

En conclusion

Vous l’aurez sans doute deviné à la teneur des lignes qui précèdent, je suis plutôt satisfait, voire très satisfait de mon achat. Même s’il faut bien sûr voir sur la durée, ce sont 149 € qui furent bien dépensés. Difficile d’obtenir un meilleur rapport qualité/prix…

Cela étant dit, cela ne veut pas dire que ce netbook est le choix idéal pour n’importe qui. Il correspond à mes besoins, mais prenez bien le temps de définir les vôtres avant de choisir votre prochain ordinateur (ou n’importe quoi d’ailleurs). Si vous n’avez pas d’autre machine plus puissante, et à moins que vos utilisations se limitent à celles évoquées en début d’article, il aura sans doute du mal à vous combler sur le long terme. Mieux vaut alors opter pour un modèle un peu plus performant au niveau du processeur, équipé d’un véritable SSD d’une capacité de stockage supérieure, et d’ores et déjà compatible avec le Playstore (voire les applications Linux). Au prix où il est proposé, y compris hors promotion, on ne peut pas demander la même prestation à l’Acer CB3-131. Il offre, à mon avis, déjà beaucoup.

Merci à Jean-Baptiste Bournisien pour la rédaction de cet article et la vidéo de présentation

Show Comments (6)

Comments

  • Elisa B
    Bonjour à tous,
    , pour les logiciels photos je vous conseille ces deux applications que je trouve à mon avis PROs.

    Polarr Photo Editor > L’outil d’édition de photos le plus puissant sur Chrome. Fonctionne HORS ligne.
    https://chrome.google.com/webstore/detail/polarr-photo-editor/djonnbgfieijldcieafgjcnhmpcfpmgg?utm_source=chrome-app-launcher-info-dialog

    Vectr > Logiciel graphique vectoriel gratuit utilisé pour créer des graphiques facilement et intuitivement.
    https://chrome.google.com/webstore/detail/vectr/ncpaehbhmfoodbceflpbdocjhpokkbmo?utm_source=chrome-app-launcher-info-dialog

    • Jean-Baptiste
      Merci beaucoup pour ces suggestions.
      Je connaissais Polarr, mais il est surtout accès sur la retouche photo, et ne permet pas de faire les choses pour lesquelles j’utilise Gimp (ou Photoshop). J’ai par ailleurs trouvé Photopea qui me semble un poil plus utilisable que Pixlr, mais là encore, il n’est pas (encore ?) aussi puissant que Gimp.
      Pour le vectoriel, j’ai aussi trouvé Gravit, mais je ne l’ai pas encore beaucoup utilisé, faisant assez peu de vectoriel. Du coup, je ne sais pas ce qu’il vaut comparé à Inkscape, et a fortiori à InDesign.
  • Nemrod
    Excellent chromebook, voila environ 1 an que j’ai le mien (en blanc) et en version 32Go ce qui me permet de stocker qques films/series quand la connexion laisse à désirer. Je n’ai pas noté les problèmes de lenteur par contre l’attente du playstore se fait longue 🙂
    J’ai eu quelques mini pc (eeepc, transformer t100, …) et la qualité de l’appareil n’a rien à voir. On a l’impression d’etre sur une machine à 400-500€.
    Un tres bon choix petit budget pour passer au CB
    • Nicolas
      Merci pour ton retour d’expérience, pour le playstore effectivement cela commence à être un peu long ..
    • Jean-Baptiste
      C’est moi qui ai écris l’article (et donc la vidéo), et cela me fait plaisir que l’on ait le même ressenti en ayant possédé le même genre de matériel (j’ai eu aussi un eee pc avant l’iPad puis le T101).
      Pour stocker quelques vidéos ou fichiers auxquels j’ai besoin d’accéder hors ligne, j’ai acheté une SD Card de 32 Go pas cher sur AliExpress, pour ma part. Même si la qualité de la carte n’est pas au rendez-vous, je ne perdrai pas de contenu important.
      Pour ce qui est du PlayStore, je sens bien revenir le retrait discret du CB3-131 de la liste, ou quelque chose dans le genre. Ce ne serait pas très grave, mais un peu décevant.
  • Torxxl
    Un grand merci pour cet article fort intéressant.
    Bonne journée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Articles

Projet

DES DOSSIERS DANS LE LANCEUR D’APPLICATIONS SUR CHROMEBOOK

Google nous proposera bientôt des dossiers dans le lanceur d’application des chromebook. Ont ne s’y retrouves plus dans ce lanceur avec toutes ces applications en...

Posted on by Nicolas
Astuces

AMÉLIOREZ L’AUTONOMIE DE VOTRE CHROMEBOOK.

Les Chromebook sont réputés pour être des ordinateurs portables avec une grande autonomie, mais pourquoi certain ne tiennent pas leurs engagements? A plusieurs reprises j’ai...

Posted on by Nicolas