Chrome, Chrome et encore Chrome

Toute l’année nous vous parlons de Chrome. Chrome fait ceci. Chrome fait cela. Chrome ouvre ceci. Chrome accepte cela. Chrome. Chrome. Chrome. Chrome et encore Chrome.
On en propose le matin en tartine, le midi en plat principal et le soir aussi mais en soupe. Bref Chrome c’est notre pain béni et pour vous votre recette de cuisine. Car quoi qu’on fasse Chrome permet tout en dehors d’être un navigateur. Il vous donne l’heure, mais aussi la météo du jour comme vos rendez-vous ou vous permet de lire l’entête de vos courriers Gmail. Chrome est aussi un cafteur, car il retient tout, même vos amours, il se souvient, n’ayant pas d’autre but que d’engranger un maximum d’informations vous concernant. Toujours plus et encore plus.

Pourtant…. dans la vraie vie qu’est-ce que vaut Chrome ? Comment est-il devenu le Number One de tous les navigateurs actuels, donnant de fait la migraine aux autres sociétés comme Microsoft, Apple and Co. Ici pas de sondage, ni d’enquête de satisfaction pour mieux comprendre ce qui fait le succès de ce browser. Rien de tout cela, simplement une série de publicités nous permettant de mieux analyser le fonctionnement mais aussi la force de cet outil devenu incontournable.

Tout d’abord que sait faire Chrome ? Grande question pour laquelle les réponses sont données à travers l’emploi des utilisateurs de ce navigateur. Il y a des milliers de réponses et une seule question : mais pourquoi Chrome ?

Les fonctions premières de Chrome étant posé, quel rapport existe-t-il entre une frite, un son, un éclair et Chrome ? La vitesse mon cher, la vitesse. A travers ces trois tests de rapidité filmés en temps réel, devinez qui gagne à chaque fois. La patate, le bruit ou l’électricité ? Ou bien Chrome ? Réponse en regardant cette fulgurante vidéo, toute en vitesse.

Le test de la vitesse ayant été démontré dans une finesse toute relative, abordons le temps où est arrivé Chrome pour Android. Tout du moins où il est apparut que ceux utilisant Android  avaient toujours l’impression de pouvoir retourner ou partir de leurs domiciles tout en ayant l’impression de ne jamais l’avoir quitté qu’ils fussent loin ou près de chez eux grâce à Chrome. C’est ce qui s’appelle en quelque sorte le voyage intemporel. Dit ainsi, cela semble un peu, même beaucoup tiré par les cheveux, mais en regardant la vidéo je suis sûr que vous comprendrez tout. En partant tout en restant sur place. Ou… en restant sur place tout en étant parti.

Intéressons-nous un court instant au monde de l’entreprise car saviez-vous qu’il existe Chrome for Business ? La différence avec les autres navigateurs ? La vitesse, la vitesse mon cher au risque de me répéter. Pour matérialiser sa vitesse, point de frites et autres artifices mais simplement la volonté de montrer que vitesse rime avec entreprise pour le plus grand bonheur… du patron ? des employés ? A vous de voir !

Abordons maintenant la question rendant fou : avant la poule, il y a-t-il eu l’oeuf et avant l’oeuf, il y a t-il eu la poule ? Mais avant Chrome il y a-t-il eu le bouton pour le télécharger et avant le bouton pour le télécharger il y a-t-il eu Chrome ?

Une question somme toute existentialiste dont la réponse a fait perdre la raison à ceux utilisant des navigateurs comme Internet Explore ou Safari.

Après cette réflexion dont vous reconnaîtrez je suis sûr la finesse, osons poser la question suivante : y a t’il une force de l’imagination en ce qui concerne Chrome lui donnant ainsi cet avantage certain sur les autres navigateurs ? A travers cette courte vidéo, nous allons peut-être percer l’un des secrets les mieux gardés de Google : et si Chrome était autre chose que simplement de nombreuses lignes de codes.

Selon certaines mauvaises langues dont le fiel envers Chrome ressemble à de la bave de crapaud recouvert de pustule, la légendaire vitesse de ce navigateur ne serait qu’un rêve dont le mythe se nourrirait (pas de la bave et encore moins du contenu des pustules) pour faire croire qu’il est le plus rapide. Mais quand est-il réellement ? Cette courte expérience risque de transformer les mauvaises langues en crapaud tout plat, car ayant voulu traverser la petite départementale un soir d’été à la saison des amours des vaches.

Depuis le début, nous avons parlé de la vitesse de Chrome, mais qu’en est-il de son ergonomie et ses fonctionnalités avec ses onglets bien sûr ? Une bataille là encore avec comme toujours de la part de ses “gentils” camarade, l’envie de lui ressembler sans jamais y arriver. Car il en a des fonctions le navigateur Chrome. Toutes plus belles les unes que les autres et tout autant colorées.

Nous ne pouvions pas finir cette courte explication sur les qualités et autres avantages du navigateur Chrome sans cette analyse toute aussi intemporelle du rôle même de Chrome : le rêve. Oui, mesdames messieurs, Chrome fait rêver et donne envie d’aller toujours plus loin. La preuve….

Nous venons de faire d’une certaine manière le tour des fonctions et qualités de Chrome. Il nous a donc été permis de mieux comprendre comment Chrome a pris l’ascendant sur les autres navigateurs et ce qu’il nous offre dans son utilisation.


Et vous quel navigateurs utilisez-vous ? Pensez-vous comme nous que Chrome est un bon navigateur ou lui voyez-vous un autre browser plus facile et plus rapide dans son utilisation et pourquoi ?

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

5 réflexions au sujet de « Chrome, Chrome et encore Chrome »

  1. je pense que la question est mal posée… quel navigateur utilisons nous ?
    si on est sur un Chromebook, je me vois très mal installer un autre navigateur. Ou alors, jongler avec Chrome pour les applications et l’intégration dans le Chromebook, et un autre pour les recherches. mais ce serait se compliquer la vie.
    maintenant, sur GSM ou au boulot (Windows), c’est différent.
    GSM, moi c’est Chrome, au boulot c’est IE (mdr, une veuille version qui ne supporte même pas certaine pages et sites interne.. mais bon…).
    et Bientôt, avec un passage à Win10, on va avoir Edge (c’est à ce moment là que je suis censé me suicider ?).
    On peut par contre utiliser Firefox, pour avoir plus de compatibilités, mais Chrome interdit.

    Perso, je suis un mauvais exemple, étant « dédié » à Google et Chrome, j’ai tout dans l’environnement. Et i lme le rend bien.
    Je vais faire une recherche sur le Chromebook, qui sera visible dans l’historique de mon GSM… je pose une question au Google Home, qui pourra faire une action n’importe où plus tard sur une Chrome browser.

    1. Bonjour

      Effectivement je n’avais pas vu la question sous cet angle
      Cela me donne du coup une idée d’article 🙂
      Donc du coup merci pour le commentaire

    2. Pareil, au boulot, nous devons utiliser IE, mais une version bien ancienne. A la rigueur, ils acceptent d’installer firefox, mais là encore une vieille version et chrome existe mais en caché (nécessaire pour certains softs) et c’est une version quasi préhistorique (v45) et absence de synchronisation.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.