Comment s’articulent tous les produits et services Google entre eux ?

Google ce sont des outils informatiques fonctionnant avec Android, Wear OS, ChromeOS et toute une gamme de services… Mais comment s’articulent-ils pour former un écosystème cohérent ?

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à l’écosystème de Google et examiner les interactions qui existent entre les Chromebook, les OS Android et Wear OS, les produits Home et l’étendue des services proposés par Google. Thomas nous explique par le biais d’une video, comment fonctionne l’écosystème de Google et compare avec celui d’Apple :

Une base de services gratuits chez Google

Google utilise le tracking publicitaire comme base de son modèle économique. Concrètement, il permet aux publicitaires, aux annonceurs, aux communicants comme moi, de choisir des critères lors des lancements de campagnes de publicité. Il est possible de choisir la tranche d’âge, les centres d’intérêts très généraux, style la technologie ou le sport, le genre, etc… Il est donc possible de prendre en compte un certains nombres de critères, mais l’adage voulant que “Google vende vos données” n’est pas exactement vrai, il faut nuancer, car c’est beaucoup plus limité que cela.

Si vous l’acceptez, vous avez accès à la base de l’écosystème de Google comprenant les services gratuits de Google Drive. Cela comprend toute la suite Google Docs, Sheets,……. Bref, une suite bureautique collaborative accessible gratuitement, jusqu’à l’excellent Google Photos permettant de sauvegarder et synchroniser vos photos dans le cloud.

Je ne vous citerai pas tous les services qualitatifs proposés gratuitement par Google, mais mes petits favoris sont Google Play Musique permettant d’importer gratuitement une  bibliothèque musicale dans le cloud, l’incontournable Gmail et l’impressionnant et juste révolutionnaire Google Maps.

Google Assistant est un élément software devenu central ces dernières années. Vous pouvez y accéder depuis à peu près n’importe quel appareil, que ce soit sur Chromebook (en mode audio en mode Dev), Wear OS, Android ou même via une enceinte ou un casque dédié. Cet outil informatique offre une expérience interactive unique à travers les différents appareils, pilotable de la même façon, avec votre voix.
Il faut reconnaître qu’au niveau softwares et services, je suis désolé, l’excellence de Google est quasiment impossible à nier.

Des appareils et OS différents

En plus de passer par des services cloud universellement disponibles, Google propose une gamme de système d’exploitation et d’OS différents. La base de tout, c’est bien sûr Android. Votre expérience va évidemment varier, mais pour être le plus cohérent possible il faut utiliser un smartphone Pixel. Le Pixel, c’est un smartphone haut-de-gamme, pas forcément exceptionnel niveau hardware, mais clairement très bon en terme de logiciel. Vous avez droit à des mises à jour régulières, un appareil photo avec un traitement logiciel impressionnant et au-dessus de tout.

Pour compléter Android, Google propose Wear OS. Pour beaucoup il s’agit d’une plateforme morte, mais je suis un peu plus nuancé concernant les smartwatchs de Google. Moins ambitieux que Watch OS d’Apple, voici un système simple, articulé autour de l’Assistant Google, de la réception et l’interaction avec les notifications et du fitness. Il propose d’autres fonctionnalités par le biais des applications, mais elles restent accessoires par rapport à ce triptyque très simple qui fait office de base à Wear OS et fonctionnent très bien.

Enfin, pour un usage plus bureautique et classique, je ne vous présente pas ChromeOS. Très répandus outre-atlantique, le marché des Chromebook commence à se développer franchement en Europe et pour de bonnes raisons. Il s’agit d’ordinateurs en général pas trop onéreux, bien construits et bénéficiant de la légèreté et de l’optimisation propre à ChromeOS. Ces outils informatiques fonctionnent comme des horloges avec des specifications ridicules. Ils sont assurés d’avoir des mises à jour régulières pendant des années et restent fluides sans aucun entretien.

ChromeOS est désormais compatible Linux et Android, ce qui est génial et j’y reviendrai dans une future vidéo, car la compatibilité Linux notamment est particulièrement bien réalisée et rend ce système très versatile.

Convergence des outils Google
Convergence des outils Google

Interactions entre les différents appareils

Abordons maintenant l’interaction entre les appareils. Tout d’abord toutes vos photos et vidéos sont toutes synchronisées et disponibles à tout moment sur tous vos appareils. Même pour ceux fonctionnant avec iOs d’Apple et consorts d’ailleurs. Pour vos SMS, vous pouvez y accéder via un navigateur.

Plus poussé maintenant : les interactions entre un Chromebook et un Pixel sont assez intéressantes. Déjà, il y a l’Instant Tethering permettant en un clic d’utiliser la connexion 4G de votre Pixel sur votre Chromebook, sans aucun réglage supplémentaire particulier. Vos SMS sont constamment synchronisés entre ordinateur et GSM, vous pouvez passer vos appels Duo depuis votre Chromebook ou encore le déverrouiller avec votre téléphone.
Bref, c’est assez cool en fait.

C’est toujours trop limité vous me direz ? Ok, ajoutons un Chromecast dans l’équation. Avec ce dernier, je peux envoyer à peu près n’importe quel contenu de mon téléphone ou de mon Chromebook sur un écran de télévision. Vous pouvez même juste demander à l’Assistant de lancer telle ou telle série Netflix, si vous êtes “the lazy couch”, puis piloter la lecture depuis votre montre Wear OS.

Si vous ajoutez à tout ça des ampoules connectées pilotables depuis n’importe quel appareil, un peu de domotique ou même que vous utilisez le service Google Pay, vous arrivez à un écosystème assez complet et intéressant.

Conclusion

Bref, au final je pense quand même qu’avec tout ce qui vient d’être cité, Google a bâti un écosystème particulièrement intéressant. C’est pas forcément le plus intuitif, mais il reste particulièrement riche et diversifié.
En vous déroulant tous les possibles avec Google, il s’agissait pour moi de vous donner une ébauche des interactions avec les appareils et softs évoluant dans le même écosystème. Non seulement cette vidéo n’est pas exhaustive, mais tout est amené à évoluer. Ainsi avec l’arrivée de futurs services comme Stadia, il est certain que les systèmes de Google vont devenir de plus en plus riche.
c’était Thomas, j’espère que cette petite présentation vous aura plu et comme d’habitude vous savez quoi faire…

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Item added to cart.
0 items - 0,00

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :