Qwant est-il vraiment un moteur de recherche ?

Régulièrement j’entends dire qu’il s’agit de consommer des produits “made in France”. Nous avons ainsi eu droit dans le passé à la marinière Armor Lux portée par un ministre ou du «Made in globalement», par un autre devenu depuis président.
Qwant, « le moteur de recherche qui respecte votre vie privée », étant français et ayant su séduire les gouvernant, se retrouve ainsi dans les sites de l’Assemblée Nationale, du ministère des Armées ainsi qu’au conseil régional d’Ile de France et quelques régions de l’Hexagone, comme chez certains acteurs privés et instituts de recherche. Nous avons donc un produit français qui s’impose de plus en plus et ceci dans le but de combattre l’hégémonie du “méchant” Google. 

Même, le site du journal Le Monde a suivi le mouvement, mettant à l’honneur le moteur de recherche Qwant sous le capot de son site. Cela permet une fois encore de mettre en valeur le savoir faire français.
Le tableau pourrait être charmant et nous rendre fiers d’être hexagonaux d’un tel produit, nous poussant même à l’utiliser par défaut. Je rappelle que comme Google, son métier de base est d’indexer des bases de données et  répondre à une question posée à partir de l’index. Comme Google, il nous est promis de nouveaux services concernant aussi bien la cartographie, la musique que les courriers électroniques.

Utilisons-nous vraiment un produit français ?

Tout cela semble idylique mais encore faudrait-il que le moteur de recherche fonctionne correctement au niveau de l’indexation. Ce qui n’est le cas. Et je le prouve. 

Ouvrez deux onglets. Dans le premier, ouvrez le moteur de recherche Google et effectuez la recherche avec les termes suivants : wifi danger décodeurs. Vous devriez avoir en première place cette réponse “Non, le Wi-Fi n’est pas un “tueur silencieux” – Le Monde”. Résultat…

Maintenant dans le deuxième onglet, tapez dans l’omnibox l’url lemonde.fr. Cliquez sur la loupe situé à droite et effectuez la même recherche. Résultat….

Aucun résultat n’a été trouvé. Vérifiez l’orthographe des termes utilisés et effectuez une nouvelle recherche.”  Pourtant, il s’agit d’un index interne effectué par Qwant au coeur même du lieu de recherche, c’est-dire le journal, à l’inverse de Google. Alors pourquoi, il ne trouve rien ? Et là d’un seul coup j’ai un doute, car s’il donne ce même type de réponse lors de l’utilisation par les employés du Centre national d’études spatiales (CNES), de la société d’aéronautique Safran ou encore avec  l’Inria, il est sûr que cela risque un jour ou l’autre de coincer. 

Têtu, je me tourne maintenant directement sur le site de Qwant. Mêmes mots, même recherche. Résultat…

Pas de réponses précises en ce qui concerne ma recherche. Il semble donc que l’indexation qu’effectue Qwant est différente par rapport à Google. Mais c’est français et j’excuse bien sûr, même si le résultat est à trouver assez bas dans la page.
Mais les autres moteurs de recherche que me proposent-t-ils en posant les mêmes critères. Je me tourne vers le moteur de Microsoft appelé Bing.
Résultat…..

Regardez bien….. les deux premiers index proposés par Qwant sont identiques à ceux de Bing. Pourtant, comme l’indique le site Wikipédia « dès 2013, des doutes sont jetés après qu’un blogueur a découvert des similitudes entre les résultats de Qwant et ceux de Bing (le moteur de recherche de Microsoft) ; les créateurs de Qwant reconnaissent utiliser les Interfaces de programmation de Bing dans un premier temps avant de basculer sur leur propre indexation, complétée par d’autres sources, bascule qu’ils annoncent commencer dès février 2013 de façon progressive et démentent utiliser Kurrently pour la partie « sociale » du moteur au profit de son propre système. » En 2019, l’indexation de Qwant serait-elle française ou panachée d’un peu de mélange états-uniens ? Qui copie qui ?

Afin de clore le débat tout de suite, je ne fais nullement de l’anti-français concernant les produits comme Qwant, mais simplement étant amené à les utiliser, je considère qu’ils doivent fonctionner. Ce qui n’est pas le cas pour tous, comme nous venons de le voir. Alors oui je continuerai d’utiliser les produits de la société de Mountain View et principalement son moteur de recherche. N’en déplaise à certains esprits chagrins qui trouveront toujours à redire. Alors, Qwant ne veut pas être Google mais il fait tout comme lui. Cela me fait justement penser à une fable de monsieur de La Fontaine que je me fais plaisir de vous proposer….

Une Grenouille vit un Bœuf
Qui lui sembla de belle taille.
Elle, qui n’était pas grosse en tout comme un œuf,
Envieuse, s’étend, et s’enfle, et se travaille,
Pour égaler l’animal en grosseur,
Disant : « Regardez bien, ma sœur ;
Est-ce assez ? dites-moi ; n’y suis-je point encore ?
– Nenni. – M’y voici donc ? – Point du tout. – M’y voilà ?
– Vous n’en approchez point. « La chétive pécore
S’enfla si bien qu’elle creva.
Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
Tout petit prince a des ambassadeurs,
Tout marquis veut avoir des pages.

Jean de LA FONTAINE

Utilisez-vous le moteur de recherche Google ou Qwant ? Répond-il à vos besoins ? Que pensez-vous de cette information ?

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Participer à la réussite de Mychromebook en nous soutenant financièrement sur Tipeee

6 réflexions au sujet de “Qwant est-il vraiment un moteur de recherche ?”

  1. Ça vient d’où ce qwant bashing qu’on voit en ce moment partout ? Les mecs essaient de changer la donne, ils ne sont pas milliardaires donc oui, ils pompent encore sur Bing, parce que justement oui, ils ont pas les moyens de Google. Alors que plutôt que de les taper dans les couilles en permanence, on peut peut être les encourager, non ?
    Quand tu vas voir un gamin au skate Park qui veut faire comme Tony Hawk, à la première vautre, tu lui jettes des pierres ou tu l’encourage ?
    Cet article est écœurant de condescendance. Merci qwant de vouloir faire ce que vous faites, au moins vous essayez

  2. Le problème c’est que Qwant tourne artificiellement et fait des écrans de fumée avec de l’argent public: c’est encore un truc à la française non rentable et qui passera par pertes et profits. Aucun intérêt .

  3. la « cible » de l’article, c’est qwant ou c’est bing ?

    Monsieur robot, vous semblez oublier que les moteurs de recherches s’adaptent aux utilisateurs que nous sommes et aux personnes qui cherche à se faire référencer en haut des pages de résultats de recherche.

    Je n’utilise pas google parce que je trouve l’interface absolument hideuse, pareil pour qwant (mon dieu que c’est moche de chez moche).
    bing est top pour les photos magnifiques proposée en page de garde, bing répond parfaitement à mes attentes vis à vis d’un moteur de recherche.

    Je ne vois pas en quoi le fait que qwant et bing ne fassent pas référence au Monde en première place pour une recherche sur les dangers du wifi est significatif de quoi que se soit.
    Par contre que le Monde ne se soit pas arrangé avec qwant pour mettre en valeur ses articles lors de recherche sur son site semble juste hallucinant, cela augure mal de la qualité du dit journal…normal que bing et qwant ne le placent pas en tête des résultats de recherche.
    On peut faire dire tout et son contraire aux faits que vous présentez.

    Pour illustrer l’adaptation des moteurs de recherche à leurs utilisateur je vous ferez part de mon vécu :
    Il y a quelques mois j’ai mis à disposition mon ordinateur à une personne qui recherchait le site internet qui permet de suivre la scolarité de son enfant. Elle fait les recherches sur bing et ne trouve pas : « ton bing c’est trop nul !!! met moi google ! » Je mis google et le résultat ne fut pas meilleur alors que, chez elle, la même recherche met le résultat qu’elle attend en première place.

    google, qwant et bing son trois grenouilles qui ne dépendent que de nous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Item added to cart.
0 items - 0,00
%d blogueurs aiment cette page :

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :