La petite Bédéthèque des Savoirs – tome 17 – Internet. Au-delà du virtuel

Chaque dimanche, nous présentons une chronique intitulée « Le livre et le chromebook« . A travers ce rendez-vous, vous découvrez un livre dont le point central est soit Google, soit aussi Google. Avec bien sûr une petite touche de chromebook. Comme une cerise sur le gateau à la crême chantilly. Vous allez apprécier nous en sommes sûrs.

Qu’est-ce le savoir ?

Le savoir est défini habituellement comme un ensemble de connaissances ou d’aptitudes reproductibles, acquises par l’étude ou l’expérience.

En français, les termes de connaissances et de savoir sont employés alors que, par exemple, l’anglais utilise knowledge dans tous les cas. Ce décalage a une origine ancienne puisque le mot provient du latin sapere, verbe qui employé intransitivement indiquait une entité qui possédait une saveur. Il n’y avait donc alors pas de référence au moindre processus cognitif. Ce n’est qu’au Moyen Âge qu’émergea le sens actuel après avoir transité par une forme figurée désignant une personne en quelque sorte « informée ». À partir de cette époque, le fait de savoir fut considéré comme une attestation ou garantie de sagesse, association qu’on retrouve de nos jours sous la forme de la confusion traditionnelle entre le savoir et l’intelligence ; des oppositions telles que « tête bien pleine » et « tête bien faite » rappelant que les choses ne sont pas si simples.

Tout comme savoir et connaître ne s’emploient pas dans les mêmes contextes, on distingue savoir et connaissance :

  • Le savoir : Pour Littré (1877), ce terme ne s’employait qu’au singulier et était défini comme « Connaissance acquise par l’étude, par l’expérience ». Le Trésor de la langue Française informatisé (TLFi) amplifie cette définition : « Ensemble des connaissances d’une personne ou d’une collectivité acquises par l’étude, par l’observation, par l’apprentissage et/ou par l’expérience. »
  • La connaissance : connaissance d’une langue, d’une discipline. Ce terme s’emploie généralement au pluriel : connaissances usuelles, connaissances pratiques, base de connaissances, etc. (source Wikipédia)
La petite Bédéthèque des Savoirs - tome 17 - Internet. Au-delà du virtuel

Depuis sa timide percée dans le grand public il y a 20 ans, les usagers d’Internet se sont depuis multipliés de manière exponentielle et il n’est plus vraiment besoin d’expliquer aujourd’hui à quoi sert ce réseau informatique. Cependant, alors même qu’Internet nous est devenu pratiquement aussi vital que l’eau courante, son histoire et son fonctionnement restent encore bien mal connus. Car le vrai Internet n’est pas un monde fait d’ondes et de clouds, il est bel et bien physique et ses enjeux géopolitiques sont on ne peut plus réels, comme l’indique l’avant-propos de cet ouvrage.

La petite Bédéthèque des Savoirs – tome 17 – Internet. Au-delà du virtuel

De Lafargue Jean-Noël (Auteur), Burniat Mathieu (Illustrations), proposé au format broché au prix de 10 euros et 4,99 euros au format Kindle.

Format brochéFormat Kindle

Produits disponibles sur Amazon.fr

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.