Les Chromebooks représentant plus de 20% de part de marché en France

Les Chromebook engagent une marche forcée pour la conquête du monde depuis 2012

Si le concept du Chromebook date de 2010 et que le CR-48 est le premier à voir le jour en décembre 2010 il aura fallu attendre 2 ans pour que ces ordinateurs sous Chrome OS commencent à être commercialisé à plus grande échelle.

Mais l’année 2012 n’a été que le début d’une expansion dans le marché de l’éducation pour les Chromebooks, il faudra attendre 2013 pour que ces ordinateurs et que Chrome OS soit adopté plus largement et grignote progressivement des parts de marché à Microsoft et à Mac OS dans le domaine de l’éducation. Tout s’accélère ensuite jusqu’en 2017 où chaque pays et continent voient apparaître les Chromebooks.

Jusqu’à présent Google était assez avare lorsqu’il s’agissait de fournir des chiffres sur l’adoption des Chromebook au niveau mondial, mais c’est par l’intermédiaire d’un long post de Cyrus Mistry, Gestionnaire de produits de groupe, Chromebooks for Education, que nous apprenons enfin le taux de pénétration des chromebooks à travers le monde.

C’est sous la forme d’un gif animé que Google nous montre la pénétration des Chromebooks pays par pays au niveau mondial en part de marché.

Sans grande surprise, le marché nord-américain voir la part de marché des Chromebook monter en flèche avec un chiffre allant jusqu’à 60 %. Ce chiffre est tout à fait compréhensible, car vous pouvez trouver, aux États-Unis, un Chromebook en grande distribution sans aucune difficulté.
En deuxième position, nous retrouvons l’Europe et l’Australie avec une part de marché oscillant entre 20 et 30 % et au vu des difficultés de se procurer un Chromebook en France nous ne pouvons que féliciter Google du poids pris avec des produits introuvables en libre distribution.

Plus de 25 millions d’enseignants et d’étudiants utilisent des Chromebooks pour l’éducation dans le monde et 30 millions d’enseignants et d’étudiants utilisent Google Classroom, ainsi que les 80 millions qui utilisent G Suite for Education.

Cela signifie simplement qu’Amazon pèse très lourd dans la commercialisation des Chromebooks hors des États-Unis. En France seulement quelques acteurs se sont lancés sur ce segment en proposant aux particuliers l’achat de Chromebook, je pense évidemment à GoWizYou. Si nous pouvons saluer l’initiative, il serait fort intéressant que les constructeurs eux-mêmes commencent à proposer leurs appareils au grand public et que les géants de l’informatique tel qu’Asus, HP, Lenovo, Samsung, DELL s’ouvrent au marché français, sans oublier Google qui n’a pas commercialisé ni les Chromebook pixel et encore moins le Pixelbook.

Il est clair qu’avec l’analyse faite par Syrus Mistry, Google veut porter ses produits encore plus loin et encore plus fort, en France le géant du web ouvrira en 2018 à Paris un nouveau centre de recherche, qui viendra épauler les quelques 120 chercheurs travaillant déjà sur le sujet chez Google France. S’il nous en fallait plus pour croire aux Chromebooks, Sundar Pichai a également annoncé un renforcement de 50% des effectifs de Google France – faisant passer le nombre de salariés à plus de 1000 personnes – et le passage à des nouveaux locaux parisiens de 6 000 m2

Avec toutes ces informations, pensez-vous que les Chromebooks ont une chance d’être plus disponibles sur le territoire français ? Donnez-moi vos impressions, posez-moi vos questions dans la suite de cet article à travers vos commentaires.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît,.

6 comments

  1. brousse.ouillisse Reply
    J’adore mon chromebook tactile  (achété chez Gowizyou) et je suis un gros promoteur du chromebook autour de moi.

    MAIS l’impression par Cloudprint est un handicap majeur ! Je ne vais pas changer mes imprimantes pour leurs beaux yeux.

    Du coup: Crouton obligatoire ! Une fois passé sous crouton, je peux installer un linux ubuntu complet et donc le serveur d’impression Cups. et hop, j’imprime en usb 🙂

  2. John Reply
    Mister Robot je suis comme vous un adepte de la simplicité et de l’efficacité. Dans mon quotidien, j’utilise ces machines, la dernière étant un Pixelbook i7 avec 512 GO. Les Chromebooks ne sont pas pour tout le monde mais pour la majorité des utilisateurs, ils couvrent admirablement le terrain. Je ne sais pas comment vous imprimez, pour cela j’ai recours au cloudprint sur une imprimante connectée à un ordinateur Windows. Hors mis cet aspect, la fiabilité des Chromebooks, la vitesse avec laquelle ils démarrent, la mise à jour automatique et leur prix en font une ressource de choix pour votre budget. Je peux aussi ajouter la durabilité aux atouts des Chromebooks. Parlez en à vos amis !
    • Mister Robot Reply
      John,

      Tres bien le Pixelbook, il serait peut-etre interessant que vous nous donniez votre avis sur ce produit, par le biais d’un article par exemple et si vous avez le temps bien sur.
      Concernant l’impression, j’utilise le meme procede en passant par le CloudPrint quand je suis à domicile sinon par le biais d’un Nas Synology a l’exterieur.
      Pour le reste, Ok comme vous et j’en « cause » pas mal autour de moi 🙂

      M. Robot

  3. Clerget JM Reply
    Chrome OS et les Chromebook sont deux très belles tentatives pour démocratiser l’utilisation d’internet et des outils informatiques. Malheureusement, cette belle démarche est handicapée par l’attitude de son « sponsor », Google; cette société développe une image négative dans le grand-public d’une part par son apparant manque de civisme (je fais allusion au peu d’impôt qu’elle règle à l’Etat français) et pas l’exploitation qu’elle fait de nos informations personnelles.

    Ses concurrents ne sont pas non plus des « anges » dans ces deux domaines…mais eux ont déjà conquis le marché français. A Google de faire le premier un effort s’il veut leur « tailler des croupières » et gagner des part de marché. Il ne suffira en effet pas d’avoir la meilleure solution technique; il faudra à Google devenir plus respectueux des citoyens de notre pays que ses concurrents pour enfin affirmer sa suprématie chez nous.

    Quant à la Grande Distribution en France, il ne me semble pas qu’elle n’ait jamais été dans le domaine des outils informatiques très « en pointe ». En général, elle ne fais que répondre aux attentes du public. C’est donc ce public qu’il faut convaincre de l’intérêt des Chromebook.

    Mais étant moi-même utilisateur (et prescripteur) des Chromebook auprès de mes proches, je confirme la qualité des solutions de Google ainsi que de son principal distributeur GoWizYou.

  4. Soret Bernard Reply
    Bonjour

    Je suis un utilisateur quotidien & inconditionnel du Chromebook depuis janvier 2015 date d’achat de mon CBK HP 14 directement sur le site HP  Depuis cette date hélas HP ne propose plus l’achat en direct ce qui a mon avis le pénalise.

    Depuis fait j’ai acheté un CBK Asus C 300 chez Amazon pour mon épouse qui en est tout a fait satisfaite pour sa simplicité d’utilisation

    Les performances globales des CBK s’améliorant en permanence ouvrent un espace de marché très large a ces PC

    Good lucke aux Chromebook!

     

     

    • Mister Robot Reply
      Bonjour

      Vous avez dit le mot juste : simplicité d’utilisation. Car votre épouse comme vous même je suis sûr, ne voulez pas avoir un écran qui vous dit que la dll machin n’étant pas présente, l’application trucmuche ne peut pas fonctionner. Vous ouvrez, cela fonctionne, vous allez mettre des photos, taper du texte, écouter de la musique, discuter avec vos enfants, etc… vous éteignez et voilà vous êtes satisfait.  Et le lendemain cela refonctionne. C’est justement la force des Chromebook comme des tablettes. Cela ne peut que fonctionner et donc ainsi avoir plus d’utilisateurs.
      Petite question si vous permettez : est-ce vous qui avez conseillé votre épouse d’utiliser un Chromebook ou c’est-elle qui vous voyant l’utiliser sans difficulté a décidé d’en avoir un ?

      A vous lire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *