Navigation

Related Articles

Back to Latest Articles
Google contre WikiLeaks

Chaque dimanche, nous présentons une chronique intitulée « Le livre et le chromebook« . A travers ce rendez-vous, vous découvrez un livre dont le point central est soit Google, soit aussi Google. Avec bien sûr une petite touche de chromebook. Comme une cerise sur le gateau à la crême chantilly. Vous allez apprécier nous en sommes sûrs.

WikiLeaks est une organisation non-gouvernementale fondée par Julian Assange en 2006 dont l’objectif est de publier des documents pour partie confidentiels ainsi que des analyses politiques et sociales à l’échelle mondiale. Sa raison d’être est de donner une audience aux lanceurs d’alertes et aux fuites d’information, tout en protégeant ses sources. Plusieurs millions de documents relatifs à des scandales de corruption, d’espionnage et de violations de droits de l’Homme concernant des dizaines de pays à travers le monde ont été publiés sur le site internet depuis sa création.

En novembre 2010, le site affirme : « les principes généraux sur lesquels notre travail s’appuie sont la protection de la liberté d’expression et de sa diffusion par les médias, l’amélioration de notre histoire commune et le droit de chaque personne de créer l’histoire. Nous dérivons ces principes de la Déclaration universelle des droits de l’homme. En particulier, l’article 19 inspire le travail de nos journalistes et autres volontaires. (source Wikipédia).

La rencontre choc de deux monstres d’Internet

En juin 2011, Julian Assange reçoit un visiteur inhabituel dans sa petite maison de campagne anglaise en résidence surveillée de Ellingham Hall : le président de Google en personne, Eric Schmidt, venu tout droit de la Silicon Valley. 
Le général assiégé de WikiLeaks, la plus audacieuse entreprise d’édition insurrectionnelle connue à ce jour, et l’empereur d’Internet vont croiser le fer : du Printemps arabe aux bitcoins, et des solutions technologiques aux problèmes politiques, tout les oppose. La collision Assange/Schmidt déferlera sur le rôle, le pouvoir et le contrôle de la Toile, la  » colonisation digitale  » de Google, ses relations avec le gouvernement américain et ses répercussions sur la vie privée, la surveillance de masse et la liberté d’expression. Enregistré sur magnétophone, Eric Schmidt ignorait que Julian Assange ferait un jour un livre de leur confrontation. 
Google contre WikiLeaks est l’histoire de l’affrontement entre Schmidt et Assange, et tente de répondre à cette lancinante question : qui a réellement rendu visite à Julian Assange ce jour-là ? Fascinant et inquiétant, il contient la transcription intégrale de leur face-à-face et des textes additionnels écrits par Assange pour l’occasion, offrant la meilleure source disponible sur sa vision de l’avenir de l’Internet, comme l’indique l’avant propos publié sur le site d’Amazon.

Google contre WikiLeaks

De Julien assange, proposé en édition broché au prix de 18,00 euros.

Produits disponibles sur Amazon.fr

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Show Comments (1)

Comments

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Articles

Le livre et le chromebook

Google Home / Le guide complet pour bien démarrer

Contenu1 Histoire2 Fonctions3 Caractéristiques physiques3.1 Google Home: Le Guide Complet Pour Bien Démarrer Chaque dimanche, nous présentons une chronique intitulée « Le livre et...

Posted on by Mister Robot
Google

Google God : Big Brother n’existe pas, il est partout

Où il est démontré que la main de Dieu déssiné par Michel Ange désignait Google. Tout simplement. Chaque dimanche, nous présentons une chronique intitulée « Le livre et le...

Posted on by Mister Robot
%d blogueurs aiment cette page :

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :