Wave

13 juillet 2021 par

Google doit fermer l’accès de ses services aux français

L’autorité de la concurrence vient de rendre sa décision : la firme Google devra payer une amende de cinq cents millions d’euros pour ne pas avoir négocié “de bonne foi” avec les éditeurs de presse français sur l’application des droits voisins. Une telle amende concerne les négociations entre la firme de Mountain View et les éditeurs sur la rémunération qui leur doit d’être versé pour la reprise de leurs contenus. Face à une telle décision, la seule action est selon moi que Google doit fermer l’accès de ses services aux français. 

Google n’est pas une vache à lait

Dans les années 90,  Larry Page et Sergey Brin, créent le moteur de recherche Google dans un garage. Plus de vingt ans après, il occupe plus de 60% de part de marché dans le monde. Comme je dis toujours, les deux fondateurs de cet outil n’ont forcé personne pour qu’il soit utilisé, proposant simplement un “truc” simple d’emploi, rapide et gratuit. Un gratuit payant considère certains puisque des données sont récupérées, mais à l’inverse de Microsoft, l’utilisateur n’est pas tenu de payer pour employer les produits. 

Pour mieux les promouvoir, la firme de Mountain View, indexe les contenus de sites qu’elle propose ensuite dans un fil d’actualité gratuit que l’on peut paramétrer. Je le répète une nouvelle fois, Google n’impose à personne l’utilisation de cet outil. S’il est employé, c’est d’abord, car présentant une vue partielle sur une info que l’utilisateur recherche. Ensuite, sa mise en page a évolué, mais a su attirer le “chaland”. Bref, il y a eu une réflexion en amont de la part des décideurs de Google, pour présenter au mieux ses produits et les contenus. Peut-on la blâmer et lui reprocher ceci ? 

Photo de hp-chromebook-14b

HP Chromebook 14b

Découvrez la performance, la polyvalence et les fonctionnalités multitâches hors pair du HP Chromebook 14 x360, un ordinateur convertible qui bascule sans tressaillir entre mode travail et mode jeu. Équipée d’un puissant processeur Intel Core et d’une charnière flexible à 360°, cette machine fine et élégante est conçue pour vous accompagner dans toutes vos activités, même les plus audacieuses.

Avantages HP Chromebook x360 14c-ca0006nf

  • Design élégante
  • Performant
  • Facilité de connexion
  • Chargeur rapide

Meilleurs prix

  • Fnac 499.99 € Voir Fnac
  • Cdiscount 554.59 € Voir Cdiscount
  • Rue du commerce 858.47 € Voir Rue du commerce
Ces prix ont été actualisés le 30/07/2021 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.

Ils n’ont rien compris au potentiel de l’Internet

Pendant ce temps, les éditeurs français (presse écrite, web, et autres) à la place de réfléchir sur les nouveaux marchés qui s’offraient à eux avec l’Internet, et ce, depuis les années 90, n’ont pas cherché à imaginer une autre forme de diffusion de l’information. Un peu comme les éditeurs de musique, qui, eux aussi, n’ont vu que le côté répressif comme seule forme d’action pour répondre à la demande des consommateurs. Dans les premières années de la mise en place des fils d’actualités proposés par Google, les éditeurs l’ont accepté de manière rationnelle. Le lecteur lisait une partie de l’info sur les pages du fil d’actualité et il cliquait pour prendre connaissance de la suite se trouvant sur le site de l’éditeur. D’une certaine manière Google a servi d’intermédiaire avec quand même un affichage publicitaire dans son espace  lui permettant de se payer. 

Qu’une histoire d’argent

Les sommes étant conséquentes, les éditeurs depuis quelques années veulent en récupérer une partie en faisant payer Google puisqu’il affiche des données qu’ils considèrent leurs appartenant. C’est là le cœur de la démarche des éditeurs, rien d’autre que le côté “pognon”. On pourra habiller cela de diverses considérations et autres, mais il faut reconnaître que si les sommes que récupère Google n’étaient pas si importantes, jamais les éditeurs demanderaient une offre de rémunération convenable pour des contenus protégés, comme ils disent.

Google doit fermer l’accès de ses services aux français

Une seule solution pour Google 

Comme la firme de Mountain View se retrouve face à des éditeurs n’ayant pas compris qu’ils doivent de travailler l’un et l’autre main dans la main, pour répondre à cet obscurantisme Google doit fermer l’accès de ses services aux français. C’est simple avec seulement quelques lignes de commandes que l’on injecte sur les serveurs. Pourquoi paierait-elle une telle amende alors que la finalité est que les éditeurs ont toujours plus de visiteurs sur leurs sites justement par le biais des fils d’actualités crée par Google ? Elle coupe les robinets si vous permettez l’image et elle laisse les éditeurs faire leurs petites cuisines, qui ne sera pas mangeable. Comme elle n’impose à personne d’utiliser ses produits, le retour de bâton risque d’être magistral pour les éditeurs, risquant de voir leur taux de lectorat fondre comme la neige au soleil. 

Qui gagnera et qui perdra ? 

Qui gagnera ? Google, car n’ayant rien à perdre si ce n’est rendre les utilisateurs français de ses produits un peu chagrins. Et puis, avec le matelas d’argent qu’elle a engrangé, montré non pas son pouvoir, mais seulement sa détermination face à des gagne-petits permettra de remettre les idées en place à ceux-ci. 

Qui perdra ? Les éditeurs, car s’allier en quelque sorte à Google, c’est montré une certaine faiblesse qui pourrait demain se retourner contre eux. S’ils en sont rendus à jouer le côté répressif, plutôt que de réfléchir sur le meilleur moyen de se vendre aux consommateurs, cela montre bien comme pour les éditeurs de musique, qu’ils n’ont rien compris au domaine de la communication.  

Photo de chromebook-x360

Chromebook X360

  • Système d’exploitation: Chrome OS 
  • Écran multi-tactile 14″ FHD IPS micro-bords à rétroéclairage WLED et verre bord-à-bord (1920 x 1080 px)
  • Processeur Intel Core i5-8250U (1,6 GHz de fréquence, 6 Mo de mémoire cache, 4 coeurs)
  • Mémoire vive 8 Go et stockage eMMC 64 Go
  • Carte graphique Intel UHD 620
  • Système d’exploitation Chrome OS
  • Système audio B&O PLAY
  • Poids: 1.68 kg

Meilleurs prix

  • Cdiscount 459.90 € Voir Cdiscount
  • Boulanger 479.48 € Voir Boulanger
  • Fnac 799.99 € Voir Fnac
Ces prix ont été actualisés le 30/07/2021 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.

Google doit fermer l’accès de ses services aux français

Oui Google doit fermer l’accès de ses services aux français, rapidement, mais pas  définitivement. Mais quelle que soit l’action qu’elle entreprendra, c’est l’utilisateur qui sera au final lésé. Ainsi, si elle paye l’amende, c’est sur le dos du consommateur de ses produits qu’elle va la récupérer. Comment ? Je lui fais confiance pour trouver le bon paramètre. Si elle ferme l’accès de ses services aux français, c’est l’utilisateur qui encore une fois sera pénalisé, de ne plus pouvoir y accéder. Même pour un temps. Un tel gâchis, car c’est bien le mot que l’on peut employer n’est dû qu’à l’imagination très partielle des éditeurs qui n’ont pas compris encore une fois la manière dont fonctionne l’Internet. Que voulez-vous, ce que j’appelle la sottise humaine, va se loger parfois là où on ne l’attend pas !

Pensez-vous que Google doit payer l’amende ou fermer l’accès de ses services aux utilisateurs français ? Qui d’après vous sera le dindon de la farce ? Les éditeurs de presse ? Google ? L’utilisateur ?

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Soutenir MyChromebook.fr

Chrome Os cache bien des secrets ! L’équipe de mychromebook.fr vous propose des guides d’aide au démarrage et à la manipulation de ce système d’exploitation.

Acheter nos guides

Le CKB SHOW est soutenu par ses auditeurs. Débloquez des avantages et rémunérez L’équipe de Mychromebook pour son travail avec Tipeee !

Devenez VIP Tipeee

Découvrez notre podcast

Le CKB Show c'est le podcast qui parle de Chrome OS, de Chromebook et de tout l'univers de Google

5 commentaire(s) au sujet de "Google doit fermer l’accès de ses services aux français"

  1. C’est en effet désespérant de voir à quel point les éditeurs n’ont rien compris 🙁 A vouloir absolument retirer des gains, ils vont juste tout perdre, car en effet Google risque fort de simplement couper le service en France, comme il l’a déjà fait en Espagne, il me semble. Et là ca va tout simplement être une grosse baisse de trafic pour les éditeurs. C’est triste, les « petits » éditeurs comme nous vont encore être impactés à cause de géants qui ne comprennent rien. Dans l’histoire, ce n’est certes pas Google qui sera perdant.

  2. A ce niveau de « croyance » en google, on n’est plus dans la raison mais dans le dogme sectaire. Google profite des publications de presse car elles attirent les lecteurs qui recherchent l’information, la rémunération qu’il en retiore doit être partagée.
    Si amende il y a, elle est la conséquence d’une volonté egemonique de na pas négocier.
    Depuis quelques semaines je suis passé sur Duckduckgop comme moteur de recherche et je m’en porte très bien.
    Il faut dans tous les cas resister à des environnements technologiques qui enferment les utilisateurs chez un monofournisseur et diversifier pour préserver la saine concurrence.
    Pour des personnes qui vouent un culte à l’économie libérale américaine, il est étrange de souhaiter se retrouver dans des situations de monopole de la pensée et de la censure potentielle de l’information digne de certains pays totalitaires
    Je sais que ce site « roule » pour google mais quand même …

    1. Il y a eu accord, mais Google n’a pas eu à payer une amende comme c’est le cas expliqué dans l’article.
      Il s’agit de Google et Facebook en Australie qui doivent rémunérer les médias pour la reprise de leurs contenus. Cela pose à partir de là la question suivante : si Google et Facebook payent pour afficher une actualité, ils vont pouvoir mettre en place des filtres n’affichant que celle qu’ils désirent. De plus, puisqu’ils sont amenés à payer qu’un certain nombre de médias, ceux qui ne payent pas ne seront pas affichés. Donc, la pluralité de l’information n’existe plus. Ce qui risque justement d’arriver en France.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :