Wave

12 février 2021 par

Jouer plus facilement quand on est parent avec le cloud gaming

En vieillissant, chacun d’entre nous à de moins en moins de temps pour jouer. La vie de famille ou professionnelle prend de plus en plus de place et le jeu vidéo passe naturellement après le reste. Les particularités du cloud gaming permettent heureusement de se faciliter cette vie de joueur adulte et bien occupé, dont voici quelques exemples.

La puissance du cloud pour les nouveautés

Le point le plus souvent mis en avant pour le cloud gaming est la puissance de calcul de celui-ci, permettant de se passer d’un PC Gamer pour profiter des dernières nouveautés. Cyberpunk 2077 est en ce sens une parfaite vitrine technologique de ce que le cloud gaming est capable de faire sur votre vieille bécane. Vous pouvez profiter du RTX (via GeforeNow) ou de la 4K en 5.1 (via Stadia) sans avoir à changer toute votre configuration PC.

Côté financier, votre budget va être bien soulagé puisqu’une connexion internet de plus de 10 Mega est aujourd’hui moins cher, et plus facile à se procurer que les dernières cartes graphiques du marché. Côté temps, si vous avez une vie active bien occupée, vous n’avez peut-être pas envie de passer du temps à améliorer votre configuration pour pouvoir profiter de graphismes dernier cri. Démonter le PC, changer les composants, nettoyer votre tour au passage, puis paramétrer le tout peut vite devenir chronophage (et demande aussi des connaissances techniques particuliètres). Et une fois tout cela fait, vous n’avez toujours pas lancé le jeu.

À l’inverse via le cloud gaming, vous pouvez réutiliser votre matériel actuel en l’état, et même (ou surtout) votre Chromebook. Il vous suffit de vous connecter au service désiré, de brancher vos périphériques (manette ou souris + clavier) et appuyer sur le bouton jouer. Simple, efficace, et vous voilà avec un jeu tout beau, tout neuf sans avoir à tenir le moindre tournevis.

Photo de acer-spin-713

Acer Spin 713

Puissant et performant
Équipé de la 10ème génération de processeurs Intel® Core™ i, il allie puissance et autonomie avec sa batterie pouvant durer jusqu’à 10h.Visibilité accrue
Le format d’écran 3:2 offre 18% d’espace vertical supplémentaire, idéal pour la navigation et la productivité.Élégant et résistant
Son design en métal le rend non seulement élégant, mais aussi résistant grâce à sa conformité aux normes de l’armée américaine MIL-STD 810G.

Meilleurs prix

  • GowiZyou 659.00 € Voir GowiZyou
  • Boulanger 666.28 € Voir Boulanger
  • Fnac 699.99 € Voir Fnac
  • Amazon 1 419.00 € Voir Amazon
Ces prix ont été actualisés le 18/05/2021 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.

Esquivez les mises à jour

Je passe de nombreuses heures à jouer à Sea of Thieves avec mes copains. Et si j’ai un emploi du temps assez flexible, ce n’est pas le cas de tous mes amis, dont certains jouent sur leurs maigres heures libres après le travail. On se donne tous rendez-vous vers 20h30 pour jouer ensemble. Imaginez donc qu’après une grosse journée de travail l’un de nous arrive pour jouer, allume sa console et en voulant lancer le jeu découvre une mise à jour de plusieurs gigas… Même avec une connexion internet de 15 Mega, il faut quelque temps pour que votre console télécharge et installe la mise à jour depuis les serveurs de Microsoft.

Rien de très dramatique dans cette situation mais lorsque l’on a passé une journée bien chargée, et qu’on espérait mettre les pieds sous la table pour jouer, c’est très décevant, voir énervant. Ajoutez que perdre 1h de mise à jour sur une soirée de 2 ou 3 heures de libre (tout le monde ne peut pas jouer des nuits entières) représente une perte non négligeable de ce temps de détente.

Avec le cloud-gaming, on attrape son téléphone, on lance X-cloud avec une manette connectée dessus et Sea of Thieves se lance tout de suite. Sur un système de cloud (Geforce, Stadia ou X-cloud) les mises à jour sont faites côté serveur et sont indolores pour le joueur qui n’a besoin que de mettre son client à jour, à savoir l’application dédiée sur mobile ou le navigateur sur son ordinateur.

Dans le cas de mes parties de Sea of Thieves, si on découvre une mise à jour surprise, on se prévient les uns les autres, pour s’organiser. Soit j’installe la mise à jour dès que je rentre, et espère qu’elle sera terminée à l’heure de jouer. Soit je bascule sur X-cloud pour la soirée et effectuerait la mise à jour après ma session de jeu pour que le tout se fasse pendant que je dors.

J’utilise à titre personnel un mix de cloud gaming et de jeu “traditionnel”, mais il est tout à fait possible de jouer uniquement en cloud et ainsi d’oublier ce concept même de mises à jour.

Libérer de l’espace

Habitant à la campagne j’ai un logement assez volumineux, permetttant d’y stocker mes nombreux jeux vidéo. Pour ce qui est de mes films j’ai dématérialisé une bonne partie de ceux-ci, et la musique n’existe quasiment plus qu’en numérique aussi. Ma collection de jeux représente toujours une place non négligeable dans la maison mais cela reste raisonnable au vu de la surface totale. Une situation qui n’est sans doute pas la même pour les citadins, dont certains hurlent parfois “Qu’est ce que tu veux que j’en foute de cette boite qui prend de la place”.

Pour ce qui est des disques durs de mes consoles, c’est une autre histoire. Le jeu vidéo devenant de plus en plus dématérialisé, il faut de plus en plus d’espace de stockage pour installer ces jeux avant de les lancer. Avec un abonnement Gamepass j’ai accès à une centaine de jeux disponibles mais je dois toujours installer ceux-ci sur ma console. Avec une Xbox One première génération de 500 GO je me retrouve plein dès quelques gros jeux installés, certains prenant pas loin de 100 Go pour un seul titre. Sur PC les disques durs SSD sont bien meilleurs pour le jeu, mais aussi plus cher, même soucis de stockage si je veux installer tous mes jeux sur ma machine.

Une fois ma Xbox presque pleine, l’un de mes amis me propose d’installer Dead by Daylight pour jouer avec lui. Un autre me propose Destiny 2 sur Steam (PC donc) pour pouvoir faire quelques parties de temps en temps, etc. J’adore jouer avec mes amis, mais l’idée d’installer un jeu de plusieurs dizaines de Go pour une fois de temps en temps me gonfle complètement (temps de téléchargement, espace disque occupé pour rien, etc).

Le cloud permet alors de résoudre ce problème d’espace de stockage. Aucune idée de quelle place représente mes 70 jeux Stadia, puisque je n’ai pas de limite de stockage. Quand mes amis veulent jouer à Dead by Daylight, il me suffit alors de passer sur Stadia et de démarrer celui-ci pour les rejoindre puisque le jeu est cross-play. Pour Destiny 2, je lance Geforce Now, le jeu n’étant pas cross-play, j’ai besoin de jouer “comme sur Steam” pour rejoindre la partie de mon ami. Le reste du temps, si je veux jouer en solo, je peux le lancer sans soucis sur Stadia ou X-cloud.

Le cloud gaming n’est pas le futur du jeu vidéo, il est un futur

Sans pour autant remplacer les autres solutions existantes, le cloud gaming est une nouvelle branche du jeu vidéo qui apporte de nouveaux usages aux jeux vidéo. Les gamers invétérés vous diront que rien ne vaut le PC en local pour éviter l’input lag et augmenter la précision. Les vieux consoleux argumenteront que le jeu devient service et plus produit via le cloud, et que rien ne vaut une bonne vieille boite pour jouer offline. Mais les parents gamers, qui n’ont pas envie de se faire chier et veulent simplement jouer facilement de temps en temps, pourront trouver dans le cloud gaming une solution adaptée à leurs besoins. La preuve vivante à la rédaction, ou Nico, ex-gamer, rédacteur en chef du site, jeune papa, et à la vie professionnelle active, à réussi à retrouver un peu de temps pour jouer dans son calendrier. Grâce au cloud gaming.

Et vous, comment quel type de joueurs êtes-vous ? Gamer invétéré, joueur occasionnel ? Dites-moi quel système vous utilisez et pourquoi dans la suite de cet article à travers vos commentaires

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Soutenir MyChromebook.fr

Chrome Os cache bien des secrets ! L’équipe de mychromebook.fr vous propose des guides d’aide au démarrage et à la manipulation de ce système d’exploitation.

Acheter nos guides

Le CKB SHOW est soutenu par ses auditeurs. Débloquez des avantages et rémunérez L’équipe de Mychromebook pour son travail avec Tipeee !

Devenez VIP Tipeee

Découvrez notre podcast

Le CKB Show c'est le podcast qui parle de Chrome OS, de Chromebook et de tout l'univers de Google

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :