La CNIL Propose une extension Chrome pour vérifier votre droit à l’oubli

Votre passé vous rattrape sur internet, et cela vous dérange au point d’avoir fait une demande de déréférencement de certaines requête, la CNIL va vous aider à vérifier que la demande à réellement bien été traitée. 

Le droit à l’oubli, ou au déréférencement, permet à n’importe quels citoyens européens de faire une demande pour qu’un moteur de recherche supprime les résultats associés à son nom et prénom. Depuis 2014, ceci est un droit constitutionnel, mais la demande permet unique de supprimer les résultats associés au nom et prénom et n’effacera en aucun cas l’information présente sur un site internet.
 
Les géants du net se sont pliés à la justice européen en proposant leur formulaire de demander de suppression d’un contenu indexé dans la recherche au titre de la législation en matière de protection des données 
 
Ce qui est compliqué lorsque une demande de droit à l’oubli a été demandée, c’est que le nombre de requêtes liées au nom ou prénom peuvent être impressionnantes. De plus, elles peuvent différer en fonction de nombreux critères, tels que : l’adresse IP, le navigateur web, etc. … Il est donc très fastidieux de vérifier une à une toutes les requêtes contenant vote nom et prénom.
 
 
Pour nous aider à vérifier l’effectivité de l’exercice de vos droits, l’équipe du laboratoire de la CNIL a développé une extension Chrome, mais également sur les deux autres grands navigateurs web, qui vous permet de vérifier s’il existe encore un lien internet parmi les résultats d’une requête comportant votre nom ou prénom. Avec cette extension, vous n’aurez plus besoin de chercher sur toutes les pages de d’une requête, elle simplifiera terriblement la démarche en affichant uniquement le résultat de la requête

Installer l’extension

Comme d’habitude, pour installer une extension Chrome, il suffit de vous rendre sur le Chrome Web Store via le lien ci-dessous
Droit au déréférencement
Droit au déréférencement
Développeur: linc
Prix: Gratuit

Encore un pas dans la simplification, preuve que l’informatique permet de ne laisser personne sur le bas-côté de la route vers la numérisation. Que pensez-vous de cette initiative de là par de la CNIL ? Bonne idée, ou idée utopiste ? Donnez-moi votre avis, posez-moi vos questions dans la suite de cet article à travers vos commentaires.

Source : LINC

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît,.

Vous avez aimé cet article et voulez participer à la réussite de Mychromebook rendez-vous sur Tipeee en cliquant sur le bouton tip! pour devenir actif en devenant membre premium

tipeee-tip-btn Vous pouvez aussi nous aider via Paypal en suivant le lien Paypal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *