Wave

8 juin 2021 par

Une nouvelle fois l’Internet bégaie et tout devient (presque) silencieux

Une nouvelle fois l’Internet bégaie et tout devient (presque) silencieux. C’est ce qui vient d’arriver pendant quelques heures ce mardi 8 juin 2021. De très nombreux sites web mondiaux ont, en effet, été inaccessibles suite à une panne d’un opérateur  plus exactement  d’une entreprise américaine fournissant des services de content delivery networkréseau de diffusion de contenu »). Même si les causes ne sont pas encore connues et le seront-elles un jour publiquement, explication du rôle de ces sociétés dans la transmission de l’information. 

Un diffuseur de contenu en ligne

Au début de l’Internet du web, les débits de transmission descendant, c’est-à-dire venant du serveur web vers l’ordinateur était de quelques dizaines de kilos octets par seconde. Il fallait une certaine patience pour ne serait-ce télécharger un fichier d’environ un mégaoctet. Il était même courant que la connexion se coupe, obligeant à recommencer le téléchargement à zéro. Aujourd’hui, nous voulons tout dans l’instant, que ce soit du texte, une image, ou même une vidéo. Toujours plus vite et toujours mieux. Nous voulons cette rapidité autant en milieu rural qu’urbain et ne comprenons pas que le réseau puisse être défaillant à un moment ou nous nous trouvons dans un tunnel routier. 

Toujours vite

Pour permettre d’apporter au plus prêt de l’utilisateur les données qu’il va consulter, il a été mis en place ce que l’on appelle le content delivery network réseau de diffusion de contenu »). Des sociétés comme Cloudflare ou comme Fatsly assure ce type de service, permettant ainsi l’accélération, mais aussi le téléchargement des pages pour les internautes. Le process s’effectue de la manière suivante : on duplique le contenu d’un site web pour permettre qu’il soit plus rapidement visible de l’utilisateur. Ainsi on peut imaginer un serveur web se trouvant à Paris intra-muros, qui désire être visible autant par les lecteurs de Bordeaux, mais aussi de Toulouse comme de Strasbourg.  En s’adressant à ces prestataires, le gestionnaire du site web va permettre que ces sociétés viennent s’interfacer devant le site en positionnant dans les villes citées des serveurs qui auront des copies du site web. Concrètement, je veux le consulter, après avoir tapé l’url, je suis redirigé vers l’un des trois serveurs ayant copie du serveur web. Habitant le Morvan, la route la plus rapide n’est plus Paris, mais Strasbourg. Bien sûr, cette copie du serveur original est purgée toutes les x millièmes de secondes. Le lecteur ne voit rien et cela s’effectue de manière transparente et il aura l’information dans l’instant, ce qui n’aurait peut-être pas été le cas, s’il avait dû attendre celle venant du site web original.

Une nouvelle fois l'Internet bégaie et tout devient (presque) silencieux
Le logo de la société Fastly

Déjà en 2019

Si en juillet 2019, la société Cloudfare avait rencontré un souci au niveau interne des serveurs duplicant des sites web, aujourd’hui c’est la société Fatsly qui n’a pas pu assurer correctement le transfert des données vers les utilisateurs. L’impact a été mondial puisque des sites comme celui de la Maison-Blanche, du New York Times mais aussi des sites français comme celui du journal Le Monde, mais aussi Amazon, CNN et même Google ont été affectés par le souci. À l’heure ou j’écris ces lignes, le service est redevenu normal.

Une nouvelle fois l’Internet bégaie et tout devient (presque) silencieux

Si trop souvent nous oublions la manière dont fonctionne l’Internet, une telle panne montre, non pas ses faiblesses, mais qu’il s’agit de ne pas croire que tout est acquis pour demain ce qui aujourd’hui fonctionne. De plus, un tel moyen de diffusion au plus prêt de l’utilisateur à un coût : autant énergétique qu’écologique. Alors pouvons-nous accepter les dégâts que peut engendrer une telle multiplication de ces serveurs pour voir arriver une information plus rapidement ? Pour ma part, j’ai la réponse, mais il n’est pas sûr qu’elle plaise à certains niant le réchauffement climatique. 

Avez-vous été impacté par la panne lors de la consultation de sites web ?

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Soutenir MyChromebook.fr

Chrome Os cache bien des secrets ! L’équipe de mychromebook.fr vous propose des guides d’aide au démarrage et à la manipulation de ce système d’exploitation.

Acheter nos guides

Le CKB SHOW est soutenu par ses auditeurs. Débloquez des avantages et rémunérez L’équipe de Mychromebook pour son travail avec Tipeee !

Devenez VIP Tipeee

Découvrez notre podcast

Le CKB Show c'est le podcast qui parle de Chrome OS, de Chromebook et de tout l'univers de Google

2 commentaire(s) au sujet de "Une nouvelle fois l’Internet bégaie et tout devient (presque) silencieux"

  1. Bonsoir
    Au risque de paraître suivant un mot à la mode #Complotiste ça fait beaucoup de pannes entre les numéros de secours et internet en peu de temps si l’on ajoute les pannes récentes de certains FAI dernièrement
    Bonne soirée
    Bernard

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :