À la découverte du chromebook ACER SPIN 13

Utilisateur du même chromebook depuis près de 5 ans, je voulais changer de modèle. En effet, sur mon outil informatique actuel, je ne pouvais pas utiliser les dernières évolutions de ChromeOS comme l’utilisation des applications du Play Store ou d’applications Linux et de plus il n’était pas tactile.

Ayant utilisé pendant quelques semaines un ASUS C423 possédant ces fonctionnalités, cela m’a conforté dans mon avis de changement. Cependant, je voulais un modèle puissant car devenant mon ordinateur principal. En vrac, je voulais donc les caractéristiques suivantes :

  • écran d’au moins 13 pouces et tactile,
  • mode 4 en 1 pour pouvoir utiliser mon chromebook en mode tente ou tablette,
  • un processeur Intel,
  • un stylet,
  • chargement via des ports USB type C,
  • clavier rétro-éclairé.

Par rapport à mon attente, il n’y avait donc pas beaucoup de modèles possibles (En fait un seul :-))

Pour clore cette introduction,, je voudrais sincèrement remercier GoWizYou chez qui j’ai passé commande. En effet, celle-ci a été validée à 17h et la livraison effectuée le lendemain à 11h. Je n’avais jamais vu ça.

Déballage

Le colis reçu n’a clairement rien d’exceptionnel. Le Chromebook est dans une boîte en carton très simple. A l’intérieur, on le retrouve bien entouré par des protections (polystyrène et mousses) ainsi que le chargeur. Il y a quelques documents dont celui indiquant un démarrage rapide ou les documents de garantie mais j’avoue ne pas les avoir ouverts. En même temps, on ne demande rien de plus.

Concernant les caractéristiques de ce Chromebook, je vous invite à consulter sa fiche sur le site de GoWizYou. Pour résumer :

  • Processeur Intel Core i5 Quad-Core 1,6Ghz (Dans mon cas)
  • Ecran tactile 13,5 pouces dalle IPS résolution QHD
  • 8 Gb de mémoire vive
  • Stockage interne de 64Gb de type flash eMMC
  • 2 ports USB type C + 1 port USB 3.0 + prise jack + port micro SD
  • Dimensions: 246 x 310 x 18mm (épaisseur variable de 1 à 2 cm entre les deux extrémités)
  • Poids: 1,36Kg

Prise en main et allumage

Une fois le Chromebook sorti de sa boite, je l’ai directement mis en charge même si la jauge indiquait 85%. Une lumière rouge/orange est disponible si on le branche sur le côté droit. Elle change de couleur une fois le Chromebook chargé.

Concernant la connectique, le Chromebook Acer Spin 13 possède :

  • Sur le côté gauche : un port USB type C, un port USB classique 3.0, un lecteur de carte mémoire type micro USB, une prise jack
  • Sur le côté droit : un port USB type C, un interrupteur et un bouton de volume (pratique pour le mode tablette), la LED d’indicateur de charge

Le boitier est tout en aluminium lui donnant une très belle apparence mais également devient froid au toucher.

ACER SPIN 13 VS Samsung PLUS

Sur le clapet,sont incrustés le logo de la marque ACER et le logo de Chrome. A noter la présence de quatre taquets permettant de protéger le Chromebook s’il est posé sur un support en mode tablette.

A l’arrière, il n’y a rien de spécial mises à part des grilles de refroidissement. Cela s’explique par le fait que contrairement à la majorité des Chromebook, celui-ci n’est pas fanless, comprenez qu’il est équipé d’un ventilateur.

Le clavier est rétro-éclairé avec des touches noires et une inscription en blanc. Il n’y a rien de particulier en comparaison des autres Chromebook . Sur mon ancien outil informatique, la touche en haut à droite affichant l’icône d’allumage est remplacée par le dessin d’un cadenas. En restant appuyé dessus, cela permet de verrouiller l’ordinateur (remplace donc la combinaison loupe + L).

Clavier Rétro-éclairé

Trois étiquettes sont collées en bas du clavier: La référence au processeur Intel, une seconde indiquant “Service client de l’année” et une dernière donnant quelques caractéristiques. J’avoue que ces étiquettes gâchent un peu l’esthétique du produit.

dav

Le stylet se retrouve dans un emplacement dédié sur la tranche en face de soi quand l’appareil est en mode ordinateur portable. En comparaison de ma tablette Acer Tab10, ce stylet est très grand (il mesure un peu plus de 13cm).

Première utilisation

Au premier démarrage, il n’y a rien de particulier à découvrir si vous êtes utilisateur d’un produit ChromeOS. Sur ma tablette, les étapes avaient été les suivantes :

  • Ecran de bienvenue avec deux boutons pour choisir la langue et les paramètres d’accessibilité
  • Connexion au Wifi
  • Validation des conditions d’utilisation de Chrome OS
  • Recherche de mise à jour (Rien à installer pour moi mais cela dépend forcément du moment où vous l’achetez par rapport aux dernières mises à jour disponibles)
  • Connexion au compte Google
  • Validation des conditions de Google Play

Et c’est tout 🙂 J’obtiens alors la fenêtre de bienvenue que je ferme directement. Des applications Android s’installent automatiquement . Vérification des versions :

  • ancien Chromebook, version 71
  • nouveau Chromebook, version 68

Je force alors une mise à jour et un redémarrage. Tout ce processus a duré une bonne vingtaine de minutes. Enfin et même si je ne l’utilise pas beaucoup, j’ai installé la machine virtuelle Linux. A noter que le ventilateur souffle régulièrement pendant ces opérations, j’espère qu’il sera silencieux durant les années d’utilisation.

Premières impressions et utilisation

Les touches me paraissent douces au toucher et du coup agréable. Je ne suis pas sûr que cela va se poursuivre avec le temps mais c’est tout de même positif. De manière naturelle, j’ai tendance à utiliser le tactile pour valider une option plutôt que la souris et c’est très appréciable.

Concernant la charnière centrale, elle parait très solide et l’on peut bouger l’angle à volonté (il n’y a pas de crans d’arrêt).  Aussi, j’ai pu retourner le Chromebook et regarder une vidéo en « mode stand ». J’ai également tenté le « mode tente » mais en appuyant un peu au-dessus du Chromebook, ce mode se détend (ce qui est normal). Enfin, j’ai regardé une vidéo allongé sur mon canapé les jambes repliées, l’ordinateur posé sur mon ventre. Le réglage illimité de l’angle de l’écran est très appréciable et permet donc de visionner une vidéo tranquillement assis ou en étant couché.

Pour ceux qui, comme moi, n’ont jamais eu de Chromebook 4 en 1, le clavier physique se désactive dès que la rotation de la charnière est à plus de 180° (Pour les moins matheux, 180° correspond à l’écran à plat :-)). Il n’y a donc  pas de risque de toucher des touches de manière inopinée en mode tablette, tente ou stand. Pour rappel, le réglage du volume peut donc se faire via la touche disponible sur la tranche à droite.

Concernant les haut parleurs, ils sont situés de l’autre côté du clavier. Aussi le son peut paraître étouffé dans le cas de l’utilisation de cet ordinateur en mode portable mais il est tout à fait correct dans les autres positions. Sans surprise, il est loin d’être exceptionnel mais ce n’est en général pas ce que l’on recherche sur un Chromebook même de haut de gamme.

Le stylet est pour moi très mal positionné, j’ai même dû prendre la notice pour le trouver et le sortir de son emplacement, placé en façade avant sous le clavier. Ce que je regrette un peu c’est le fait que le clavier tienne dans son emplacement grâce à un ajustement très serré. Mes petits grief faits, je suis très agréablement surpris par la prise en main du stylet. Voici un petit dessin réalisé avec Canvas de Google et le ACER spin 13.

Impression après plusieurs jours d’utilisation

Comme je le pensais, le ventilateur ne se fait entendre que pendant des grosses opérations. Si lors de la configuration de cet ordinateur, le ventilateur se faisait entendre, lors du premier allumage, depuis il est devenu silencieux.

Bref vous l’aurez compris, le Chromebook Acer SPIN 13 me ravis, la frappe est agréable, la batterie étonnante en durée, son écran est juste magnifique. Le seul reproche que je pourrais lui faire serait la façon dont le stylet est positionné. Si vous souhaitez vous procurer le Chromebook Acer SPIN 13, cliquez sur le bouton ci-dessous .

Vous avez des questions, ou vous possédez-vous même le Acer SPIN 13, alors n’hésitez pas à interagir avec moi dans la suite de cet article à travers vos commentaires.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

17 réflexions au sujet de “À la découverte du chromebook ACER SPIN 13”

  1. Bonjour, cet appareil commence à ressembler à mes souhaits 🙂
    Il n’y a pas de port HDMI (?)
    @Nicolas, cela ne manque t-il pas ?
    Comment faire pour relier un autre appareil HDMI ?

    Répondre
  2. Bonjour Nicolas et merci pour cet article. J’ai acheté cet ordi fin décembre. J’ai des soucis pour connecter des appareils bluetooth. Ma souris Logitech : j’ai dû m’y prendre à de nombreuses fois. Et pas moyen de connecter des écouteurs sans fils. As-tu testé cette fonction ? As-tu aussi des soucis de connexion Bluetooth ?

    PS : les étiquettes résistent un tout petit peu, mais elles s’enlèvent facilement avec l’ongle d’un doigt., sans dégât pour l’ordi, qui est beaucoup plus beau ainsi !

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Item added to cart.
0 items - 0,00
%d blogueurs aiment cette page :

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :