Wave

24 février 2022 par

Chrome OS n’a pas besoin d’un antivirus pour fonctionner

Même si certains esprits chagrins vous diront le contraire, Chrome OS n’a pas besoin d’un antivirus pour fonctionner. Voilà, c’est dit. Il a nul besoin d’un logiciel scannant les fichiers comme le système d’exploitation, et ce, pour une raison simple : Chrome OS opère lui-même ce type d’opérations. Et en plus, vos données se trouvant sur le Chromebook seront chiffrées. Et c’est gratuit ! C’est donc une raison supplémentaire pour utiliser un Chromebook. 

Chrome OS vs Windows

Je reconnais volontiers que le système d’exploitation de la firme de Redmond est le plus utilisé actuellement au niveau mondial. Il n’y a pas photo. Mais, est-il le meilleur ? Au risque d’entendre des voix venant du côté obscure, j’affirme que Chrome OS est bon premier. Bien sûr, il ne pourra pas effectuer le traitement de fichiers vidéos, bien que ! Il ne pourra pas non plus servir de serveur. C’est sûr ! Mais, la majorité de ceux qui utilisent cet OS ont quel emploi avec ce dernier ? Un emploi basique ne demandant pas des machines de courses. Pourtant, quel que soit le format du PC employé, il faut installer un ou plusieurs antivirus. À partir de là, il faudra des mises à jour régulières et pouvant dans certains cas devenir un frein à l’emploi du PC. 

Lors de l’emploi d’un Chromebook, d’une Chromebox ou d’une Chromebase, nul besoin de ce type outil. La raison en est simple : la protection est intégrée directement dans le système d’exploitation et s’emploie de manière transparente. Plus exactement différents contrôles effectués par le système assurent une protection efficace et simple de son environnement. Ces vérifications ont lieu à quatre niveaux différents. Toutes sont autonomes, et en même temps sont imbriquées pour assurer la meilleure protection de l’ordinateur. Cette prise en charge par l’outil informatique, permet ainsi à l’utilisateur, de pouvoir employer son temps à l’emploi sain de l’outil tout en le déchargeant de mesures qu’il ne saura pas prendre. 

Ce type d’ordinateur emploi ce que Google appelle “la défense en profondeur”. Celle-ci s’effectue à divers niveaux comme nous allons le voir. 

Un vérification à chaque démarrage

Quand on allume un Chromebook, Chromebox et autres ordinateurs certifiés Chrome OS, une vérification a lieu. Elle concerne le système en son entier et une comparaison s’opère  avec un système vierge. Tout doute est réparé. Si vous n’éteignez jamais votre ordinateur, réalisez quand même un reboot de votre outil. Comme à chaque fois, je conseille de passer par la commande suivante : chrome://restart/ que vous inscrivez dans l’omnibox du navigateur Google Chrome suivi d’un appui sur la touche Enter. Vous pouvez même l’afficher dans vos favoris, vous permettant ainsi de vous éviter de taper la commande. Actuellement, si vous utilisez Chrome OS Flex, et je sais que vous êtes nombreux à le tester, cette vérification n’a pas lieu. La raison est que les micros logiciels installés sur un Chromebook ne sont pas présents. 

Le Sandboxing ou rien

Si la première sécurité s’appliquait au système, la seconde s’intéresse plus particulièrement à toute application en fonction. Cela concerne autant chaque onglet de Google Chrome,  application, mais également extension en fonction. Cette vérification s’établit sur une isolation de toute activité quel que soit le système. Ce mécanisme appelé aussi bac à sable, permet qu’une application amenée à être attaquée par des virus ou toute autre opération extérieure, ne pourra pas contaminer autant le système d’exploitation que le reste des applications en cours d’exécution. Dans le cas où une opération extérieure arrive à contaminer le système, l’opération de vérification au démarrage permet d’éradiquer le souci. 

Un cryptage des données

Automatiquement et sans autre action de la part de l’utilisateur, toutes les données amenées à être stockées sur un ordinateur fonctionnant sous Chrome OS, sont cryptées. Ce cryptage s’effectue via une puce implantée dans tous les ordinateurs reconnus comme fonctionnant avec Chrome OS. Toutes les clés pour le déchiffrement sont stockées sur une puce H1. Il s’agit d’une version propriétaire de Google de la puce TPM ( Trusted Platform Module) ou en français module de plateforme fiable.

Chrome OS n'a pas besoin d'un antivirus pour fonctionner
Les composants internes de la puce TPM

Des mises à jour automatiques

On l’oublie trop souvent, mais les mises à jour automatiques font partie de la sécurité même que propose Chrome OS. Cela concerne autant le système d’exploitation qui verra  la révision de son système, comme des applications et extensions installées. Ne pas effectuer ce type d’opération, c’est se retrouver sous le coup d’une attaque autant d’un virus que de l’extérieur par le biais d’un site web. Il ne s’agit donc pas de passer à côté de ce moyen de correction. L’ignorer c’est aller au-devant de soucis que l’on aura du mal à comprendre comme à gérer. Cette automatisme dans la mise à jour du système d’exploitation, enlève là encore un souci pour l’utilisateur. 

La restauration du système

Il y a enfin de compte pas quatre mais cinq façons d’assurer la défense en profondeur du Chromebook. Celle-ci ne s’effectue pas automatiquement, mais par le biais d’une action de l’utilisateur. Il va l’entreprendre à partir du moment où le Chromebook fonctionne d’une manière instable ou laissant supposer qu’un contrôle a lieu par une tierce personne à partir de l’extérieur. Cette action passe par une remise à zéro de l’ordinateur, appelé aussi Powerwash. Un effacement complet de toutes les données aura lieu, puis une restauration du système. Toutes les extensions, applications et web applications seront réinstallées.  Comme les données se trouveront normalement sur l’espace Google Drive, aucune perte de celles-ci ne pourra avoir lieu. 

Chrome OS n’a pas besoin d’un antivirus pour fonctionner

Ces différents moyens appliqués au niveau de Chrome OS, et ce, de façon presque automatique, permettent à l’utilisateur d’être déchargés d’une action, qu’il pourrait oublier d’effectuer. Le chiffrement des données, assure un confort dans la sécurité même de l’ordinateur. Même si pour une majorité d’utilisateurs, toutes ces actions semblent transparentes, elles sont de premier ordre, puisque assurant la protection des données. Alors à l’inverse d’ordinateurs et de système d’exploitation proposant approximativement la même finalité, le Chromebook et par la même Chrome OS est abordable au niveau achat. Du premier jour de son exploitation, au dernier jour de la mise à jour de son système d’exploitation cet ordinateur fonctionnera dans l’intérêt même de l’utilisateur. Rien d’autre.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Soutenir MyChromebook.fr

Chrome Os cache bien des secrets ! L’équipe de mychromebook.fr vous propose des guides d’aide au démarrage et à la manipulation de ce système d’exploitation.

Acheter nos guides

Le CKB SHOW est soutenu par ses auditeurs. Débloquez des avantages et rémunérez L’équipe de Mychromebook pour son travail avec Patreon !

Devenez VIP Tipeee

Découvrez notre podcast

Le CKB Show c'est le podcast qui parle de Chrome OS, de Chromebook et de tout l'univers de Google

Articles similaires

11 octobre 2018 par

Bien filtrer avec Gmail

Nous sommes chaque jour des dizaines de millions de personnes à râler intérieurement sur le nombre de courriers électroniques indésirables que nous recevons dans nos boites aux lettres. Appelés spam et autres noms d’oiseaux par ceux qui les reçoivent, ils encombrent le réseau Internet. Ils représentent ainsi près de 80 % du volume de messages électroniques

Lire l'article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: