Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views :

Comment se connecter à Windows depuis un Chromebook

/
/
/
243 Views

Vous quittez l’univers Windows pour ChromeOS et quelques applications vous manquent, pensez machine virtuelle et Cloud.

Ce n’est pas toujours évident de basculer dans un éco-système complètement différent de celui que nous utilisons depuis des années, mais si vous avez encore peur de franchir le cap à cause de quelques logiciels que vous utilisez une ou deux fois dans l’année, Thierry HENGEL va nous expliquer comment créer une machine virtuelle dans le cloud pour y faire tourner Windows et les applications qui pourraient vous manquer sur ChromeOS.

Cette solution permettra de créer des machines très puissantes, pour un temps donné sans se ruiner!

Prérequis:

  • Un chromebook: j’utilise le mien depuis bientôt 3 ans (Commandé le 2 mai 2015, référence HP14 x011nf)
  • Une connexion à Internet: J’ai personnellement un débit descendant d’environ 5 méga
  • Un PC Windows (pour la première connexion)
  • Quelques notions de Cloud computing

Pourquoi vouloir (encore) utiliser Windows à titre personnel ?

S’il est vrai que j’utilise mon chromebook pour toutes les tâches quotidiennes (surf, mail, e-commerce, actualités, …), je n’ai pas encore trouvé de solution qui me convienne pour gérer mes finances quotidiennes. J’utilise un logiciel depuis des années mais s’agissant d’un sofware, il me fallait donc avoir accès à un PC Windows. J’ai d’abord cherché des solutions pour faire tourner ce logiciel depuis mon chromebook mais je n’ai pas trouvé mon bonheur. Je me suis donc tourné vers la création d’une machine virtuelle tournant dans le cloud.

Quelle solution choisir ?

Il y a plusieurs fournisseurs. En vrac

  • Microsoft via sa solution Azure
  • Amazon et sa solution AWS
  • Google et son offre Cloud Platform
  • Fournisseurs de serveurs comme OVH

Partant du principe que je ne vais me connecter que quelques heures par mois, j’ai éliminé OVH car ils ne proposent qu’une offre forfaitaire.

Pour Google et Amazon, le service me paraît complexe à mettre en place.

Du coup, je me suis tourné vers la solution Azure de Microsoft.

Comment créer un compte Microsoft Azure ?

La première chose à faire est de créer un compte. Pour cela, connectez-vous à l’adresse suivante: https://azure.microsoft.com/fr-fr/

Cliquez sur le bouton “Démarrez gratuitement” puis sur le même bouton sur la page suivante. Créez alors un compte en suivant les inscriptions indiquées. A noter que si vous avez déjà un compte Microsoft, vous pouvez bien entendu l’utiliser (connexion à XBox live, compte live, compte office 365, …)

Après avoir créé le compte, vous obtiendrez une période d’essai de 30 jours avec un crédit de 170€. En effet, il faut savoir que pour ce type de service, le paiement se fait en gros à la consommation (durée d’utilisation, type et nombre de processeurs utilisés, quantité de mémoire choisie, type de license (Windows, Linux, …), …). Je ne rentrerai pas dans tous les détails, les informations de tarification sont disponibles sur le site de Microsoft Azure.

Découverte de l’interface:

Une fois le compte créé, il faut alors créer sa machine. Pour cela, il faut se rendre à l’adresse https://portal.azure.com

Vous trouverez un menu sur la gauche avec un ensemble d’entrées. Voici un descriptif de ce que vous allez avoir besoin:

  • Tableau de bord: Permet d’avoir une vue d’ensemble sur votre compte (Machines créées ainsi que ses propriétés (disques, interface réseau, …), tutoriaux, …)
  • Machines virtuelles: Possibilité de créer, modifier; supprimer vos machines virtuelles
  • Groupes de ressources: Permet en gros de définir un groupe de machines qui tourneront dans un lieux géographiques spécifique. Le plus simple étant quand même de faire tourner les machines dans les lieux les plus proches de chez vous pour éviter des soucis de latence.

Création de la machine virtuelle :

  • Cliquer sur le menu “Machines virtuelles” puis ajouter (en haut à gauche)
  • Sélectionner l’OS voulu (Windows Server pour notre exemple) ainsi que sa version spécifique
  • Laissez les autres paramètres par défaut (en passant la souris sur l’icône d’information, vous pourrez en savoir plus si besoin)
  • Cliquez sur le bouton créer
  • Dans la fenêtre suivante, vous allez pouvoir définir un nom pour votre serveur, un nom d’utilisateur et un mot de passe (À conserver !)
  • Une fois les paramètres saisis, cliquez sur le bouton “ok”
  • Choisissez la quantité de disques et de mémoire voulu (J’ai personnellement choisi le modèle B2S)
  • Une fois le choix effectué, cliquez sur le bouton “Sélectionner”
  • Validez ou modifiez les derniers paramètres. Votre machine est créée !

Comment se connecter à la machine créée ?

Une fois la machine créée, cliquez sur le menu “machines virtuelles” pour voir votre machine. En cliquant sur la case à cocher de cette machine, vous allez pouvoir agir sur celle-ci via le menu supérieur (idem en faisant un clique-droit, click avec deux doigts sur votre chromebook):

  • Connecter: Permet de se connecter à la machine si elle est allumée
  • Démarrer: Démarre la machine
  • Redémarrer: Redémarre la machine
  • Arrêter: Arrête la machine
  • Supprimer: Supprime la machine

Pour s’y connecter, il faut donc la démarrer puis se connecter (Comme sur un chromebook 🙂 )

Pour la première connexion, un fichier avec une extension RDP va être proposé au téléchargement. Il faudra donc l’utiliser sur un PC windows. Il n’y a normalement rien à faire de plus pour se connecter (Mis à part bien entendu saisir le couple utilisateur / mot de passe configuré précédemment et à saisir à chaque connexion).

Une fois connecté pour la première fois, je vous invite à installer Chrome sur votre machine distante ainsi que l’extension ChromeRDP. Ainsi, en faisant de même sur votre chromebook, vous pourrez directement vous connecter (Il faudra saisir l’adresse IP de votre machine). Vous retrouverez cette information dans la liste des machines virtuelles dans la colonne adresse IP publique.

Vous avez alors accès à un PC sous Windows ou vous pourrez installer tous vos logiciels préférés 🙂

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Linkedin
  • Pinterest

6
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
3 Fils de commentaires
3 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
NicolasMister RobotthierryElisa B Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
thierry
Invité
thierry

Après plusieurs mois d’utilisation, je suis finalement passé de Microsoft Azure à Google Cloud Plateforme pour des raisons de coûts et de performance.

Mister Robot
Editor

Un petit retour d’expérience svp ?

thierry
Invité
thierry

Retour d’expérience: Interface mal foutue en comparaison de GCP et impossible de suivre proprement la facturation.

L’utilisation de GCP me paraissait complexe car il fallait un compte spécifique mais cette limitation semble avoir sauté. Je vais attendre un peu encore pour tester puis vais proposer à Nico de mettre à jour l’article 🙂

thierry
Invité
thierry

Bonjour @Elisa B,

la version est fonction des besoins. Perso, j’ai pris un version server 2016 de base mais un 2008 peut tout autant faire l’affaire. Cela dépend des besoins.

Tu as de toute manière 30 jours d’essai et comme nous parlons de machine virtuelle, tu peux créer et supprimer autant de machines que tu le souhaites

Bon week-end

Elisa B
Invité
Elisa B

@Nicolas  Quelle version as-tu choisi pour l’OS voulu pour Windows Server ? je ne sais pas laquelle prendre pour être sure que ça va fonctionner. Merci.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :