Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views : Ad Clicks :Ad Views :

Installer ChromeOs sur un produit Apple — 2/2

/
/
/
197 Views

Installation de ChromeOs sur un iMac, prouvant que ce nouveau Os accepte même les Mac.

L’explication de notre volonté de basculer du monde Apple vers le monde Google étant faite, intéressons-nous maintenant à l’installation de ChromeOs. Mais tout d’abord analysons brièvement les différences d’utilisations de ces deux systèmes aussi bien au niveau logiciel que mécanique.

Il faut reconnaître que MacOs est un Os assez souple. Nous devrions plutôt dire était, car en 2018 et ce depuis 2011, l’installation de toutes applications doit passer par l’App Store. Télécharger un logiciel à partir du site web d’un développeur, vous oblige à effectuer des manipulations fastidieuses pour accepter son fonctionnement. De plus, au fil des avancées des nouvelles versions, Apple cache aux utilisateurs de plus en plus de fichiers. Ils doivent prendre un chemin bien balisé. En dehors de celui-ci point de salut. Et personne ne dit rien. Il y a dix ans ou plus, un tel procédé aurait été critiqué par des milliers de personnes. Aujourd’hui, c’est la mer calme. Ces  quelques exemples montrent bien la politique d’Apple dans l’utilisation du soft tandis que du côté hard, attendons-nous au pire.

Il est probable qu’Apple, proposera bientôt des terminaux obéissant non pas à son “propriétaire” mais plutôt au doigt et à l’oeil d’Apple. Car si aujourd’hui MacOs est gratuit, nous pourrions avoir demain la gratuité de ses terminaux mais avec un paiement dans son utilisation. Au mois, à l’année, à vie. Car ne nous leurrons pas, capter un utilisateur 24/24h et 365 jours/an et ce pendant dix ans ou plus si affinités, est le Grall pour ces firmes comme Apple, Google, FacebookandCo. Le libre arbitre de l’utilisateur n’existant plus, la période zombie pourrait commencer.

Côté hard, la  recherche de la minceur extrême des Mac entraîne des pannes inhérentes dû principalement à une mauvaise ventilation des composants. Et puis il y a le prix. Un téléphone dont le tarif est équivalent à un SMIC (Salaire MInimum de Croissance) ou plus, excusez-nous mais il y a un gros chat dans la gorge qui nous fait tousser. On peut expliquer que le prix comprend la R&D (Recherche et Développement), que les composants sont recyclables (pas sûr), que c’est à cause de mémé qui joue au casino tous les soirs,  cinq ans plus tard, il reste quoi ? Un mélange d’époxy, de fer, de verre et compagnie servant plus pour (presque) caler une porte qu’autre chose. Saviez-vous que le premier iPhone dit Edge n’est même plus utilisable aujourd’hui en tant que téléphone, car les réseaux actuels n’utilisent plus les mêmes bandes de l’époque. Petite comparaison, votre véhicule de dix ans ne pourrait plus rouler sur les routes et pourtant il fonctionne, mais le bitume d’aujourd’hui n’accepterait pas les pneus de 2007. Incroyable non ?

En cette période où nous recherchons tous plus ou moins par le recyclage, par une seconde vie de nos appareils, à inverser la tendance de la pollution mondiale, il est quand même incroyable de voir qu’Apple malgré son côté vertueux qu’elle affiche à longueur de psaumes à sa gloire pour le bienfait de la planète, ne soit pas capable de vendre des GSM et autres ayant une espérance de vie de plus de…quelques années. Car le principal reproche que nous pouvons faire à cette firme, c’est justement son double discours. D’un côté elle se vante de recycler au mieux les produits qu’elle a vendus et de l’autre elle ne fait que nous proposer des ordinateurs et cie ayant une espérance de vie assez courte par rapport au prix payé. C’est aussi ce décalage entre les paroles et les actes qui a fait qu’aujourd’hui, nous nous sommes tourné vers ChromeOs. Il n’est pas plus vertueux que les autres, il y a sûrement des endroits sombres où il ne fait pas bon s’y rendre, il prend parfois des chemins de traverses dont nous ne  comprenons pas la raison, mais au moins, oui au moins,  lorsque les utilisateurs de Russie, de France, du Canada et même des îles Fidji, ouvrent la première fois le navigateur Chrome ils signent un contrat clair, net et précis.

  • Article premier : nous assurons votre sécurité avec Chrome lors de vos pérégrinations par le biais de l’Internet.
  • Article deux : tout ce que vous écrivez, regardez, échangez, etc…. nous l’analysons pour mieux vous connaître. Et ainsi mieux vous vendre chaque jour le produit de vos rêves.
    Et puis, excusez du peu, mais un ordinateur normalement en fin de vie retrouvant une seconde vie bien “gaillarde” par le biais de ChromeOs, cela ne nous laisse pas indifférent. Et vous ?

Aujourd’hui, ChromeOs est une alternative non négligeable face à Microsoft et Apple, sans passer par la case Linux. Il a ses défauts, mais ses qualités aussi. Il ne fait pas tout mais au vu de notre expérience, ce qu’il fait, il le fait bien. Il y aura toujours des exceptions dans le matériel comme dans le software, mais de manière générale il fonctionne bien.

Je suis sûr que certains lecteurs arrivant à ce niveau de lecture commencent à s’impatienter, attendant le pas à pas de migration de MacOs vers ChromeOs. Et ben non. Et ben si. Mais petit bémol. la roue ayant déjà été inventée, nous n’allons pas vous expliquer comment en construire une. Mais plutôt vous indiquer quelques manipulations à effectuer pour qu’elle roule mieux. Vous être prêt ? C’est parti.

Fiche technique de l’iMac 8.1 basculant vers ChromeOs, montrant en vert ce qui est prit en charge par CloudReady et en rouge ce qui ne l’est pas.

Pour trouver un pas à pas très rigoureux de migration d’une transition réussie d’un produit Apple fonctionnant avec MacOs vers Chromium Os (1), rendez-vous sur le site neverware. Tout est dit. Enfin presque. Il s’agit d’abord de vous assurer que votre matériel quelque soit la marque est compatible. En ce qui concerne les Mac, la liste est assez importante. Pour certains, la carte son entrée/sortie comme la carte Airport est acceptée. Pour d’autres certains périphériques ne fonctionnent pas. C’est un peu la loterie, mais vous êtes (presque) gagnant à chaque lancé. S’il est indiqué que vous pouvez utiliser une clé USB de 8 Go, une clé 16 Go  sera mieux appréciée par Chromium Os. Surtout, oui surtout, si vous le désirez avant d’installer définitivement Chromium Os sur votre machine, vous pouvez tester la compatibilité de celle-ci. Mais nous n’en sommes pas encore là.

Bien, nous allons donc créer une image de restauration avec l’application Chromebook Recover Utility. Laissez l’application effectuer cette création et en attendant, allez donc boire un verre d’eau. C’est mieux que de fumer. 


Comme vous pouvez le constater, l’utilisation du processeur par cette application n’est pas important. Avant d’effectuer cette opération, copier le fichier avec l’extension .bin sur le bureau. Il vous sera ainsi plus facile de le trouver.


Si vous utilisez votre Mac comme le préconise Apple, tous vos fichiers sont sur iCloud ou sur une sauvegarde Time Machine. Il ne vous reste plus qu’à faire le grand saut.
Éteignez votre Mac, ventilez bien vos poumons. Comptez jusqu’à dix et relancez la machine.

Auparavant, vous aurez branché sur un port USB un clavier et une souris. Si ceux-ci sont sans fil, ils ne seront pas reconnus le temps de l’installation.

Tandis que vous appuyez sur le bouton “On” de votre Mac appuyez en même temps sur la touche Option (Alt) de votre clavier. Relachez cette touche lorsque apparaît une fenêtre vous proposant de choisir le système de boot. Sélectionnez la clé USB. Patientez, la clé charge l’Os. Une fenêtre apparaît avec l’invitation à paramétrer Chromium Os. Et c’est là que vous allez pouvoir décider si vous voulez utiliser Chromium Os sur la clé USB ou faire l’installation de cet Os sur l’espace disque. Espace disque étant soit un disque dur ou un SSD. Oui, même une carte SSD est acceptée. Cela permet d’avoir une vitesse d’éxécution encore plus importante.

Le logo de Chromium Os

Si vous installez Chromium Os sur la clé, attendez-vous au début à des temps de latence lors de la manipulation du curseur de la souris ou même quand vous tapez votre mot de passe. Mais surtout, vous allez pouvoir mieux cerner les périphériques fonctionnant sous cet Os. N’hésitez pas à tester la carte son, mais aussi le Wifi, le bluetooth et l’Ethernet. Par exemple, si vous avez une borne Airport servant de serveur DHCP, vérifiez bien qu’une adresse Ip soit attribuée, permettant de constater ainsi le bon fonctionnement de la carte réseau. Faites de même pour la carte Wifi. N’hésitez pas à alterner ces deux systèmes de liaisons. Bref, faites le tour du propriétaire en vérifiant chaque entrée/sortie. Il ne s’agit pas d’installer Chromium Os, pour ensuite s’apercevoir d’un mauvais fonctionnement.

Vous avez fait le tour du propriétaire et vous désirez acheter la maison, pas de souci. On repart à zéro. On éteint proprement le Mac par un clic sur l’horloge en bas à droite, clic sur l’icône Eteindre.
Refaites la même manoeuvre lorsque vous avez allumez votre Mac, avec appuie sur la touche Option (Alt). Maintenant vous êtes invité à taper votre mot de passe Google. C’est normal, puisque le système est installé sur la clé USB. Dirigez le pointeur de souris sur l’horloge en bas à droite. Dans le menu qui apparaît, cliquez sur Install CloudReady…. Il ne vous reste plus qu’à suivre les instructions s’inscrivant à l’écran.

L’installation s’est faite sans souci. Le clavier et la souris bluetooth de marque Apple sont acceptés. Même si vous les avez associés, à chaque relance de Chromium Os, il vous faudra par le biais d’une souris filaire les connecter. Après….. cela fonctionne très bien. Si vous avez un Mac avec une sortie permettant le branchement pour un second écran, n’hésitez pas. Cela permet ainsi d’avoir un bureau assez grand. Pour ce qui nous concerne, l’iMac fonctionne sous une résolution de 2160×1350, tandis qu’un écran Dell U2515H à une résolution de 2048×1152.
Côté soft, ne vous étonnez pas de voir le logo du navigateur Chromium de couleur bleue. C’est normal, puisque CloudReady que vous avez installé est une branche de ChromeOs, mais soutenue par Google.

Il vous reste maintenant à exploiter pleinement votre nouvelle machine. Bien sûr, même si nous ne l’avons pas précisé, toute la partie installation de Chromium Os est valable pour n’importe quel ordinateur. Enfin dernier point, testez avec la clé USB le bon fonctionnement de la machine même si elle est reconnue pour bien fonctionner avec Chromium Os. Vous aurez au moins la certitude de ne pas vous retrouver avec une maison sans fenêtres.

Si vous aussi, vous avez effectué votre « coming-out », n’hésitez pas à venir en parler dans les commentaires.

(1) Chomium Os est la version libre de  Google Chrome Os. Cette branche propose actuellement à l’écriture de cet article la version 61.0.3163.140 (Build officiel) (64 bits). Ce décalage étant dû entre la date de sortie de la version officielle de Chrome Os et la sortie de Chromium Os, à sa prise en compte ainsi que les tests effectués sur de nombreuses machines pour vérifier la compatibilité. Plus d’informations sur le site de Wikipédia.

Pour ce qui concerne cet article, nous tenons à préciser que nous n’avons aucun parti pris envers un quelconque système d’exploitation (Os) et que nous respectons autant les personnes appréciant Windows, MacOs, Linux, ChromeOs et autres systèmes dits exotiques. De ce fait tout propos se voulant sectaire ou dénigrant tel ou tel système, sera systématiquement effacé. La démocratie c’est aussi respecter autrui et non pas l’emm…… . Qu’on se le dise.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Linkedin
  • Pinterest

4
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Mister RobotRemy Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Remy
Invité
Remy

cool bonjour super news

 

a quand le cd / clef usb d installation ???

multi os linux windows mac (voir plus ps3 / ps4 nintendo xbox)

avec selectionneur au demarage  ?

et possibilitee de le lancer en session depuis ces trois os

raccourci sur le bureau

 

le jour ou y a ca je serais pret a payer

et la ca sera super

 

remy

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :