Interview de Benjamin Colin, Directeur BtoB et distribution channel ASUS

Pour le CkbShow, j’ai eu l’occasion d’interviewer Benjamin Colin, directeur BtoB chez Asus, en charge de la distribution et du channel et responsable notamment de la stratégie commerciale des Chromebook en France ainsi que tous les produits fonctionnant sous Chrome OS.
L’enregistrement est disponible sur Itunes, Play Music ou encore depuis votre navigateur préféré. Afin de permettre une meilleure distribution de cet interview, nous l’avons retranscrit permettant ainsi d’être lu par les malentendants.

Listen on Google Play Music

Nicolas Drolo : Bonjour Benjamin Colin. Tout d’abord, je vous remercie d’avoir accepté de répondre à nos questions. Je rappelle que vous travaillez chez ASUS et que vous êtes directeur BtoB en charge de la distribution et du channel et responsable notamment de la stratégie commerciale des Chromebook en France ainsi que tous les produits fonctionnant sous Chrome OS.
Depuis quelques années, ASUS développe des Chromebook et nous allons parler de la stratégie commerciale d’ASUS et du Flip C434, un nouveau Chromebook présenté en janvier au CES 2019.
Aujourd’hui j’aimerais aborder avec vous plusieurs points et principalement la stratégie commerciale d’ASUS. A travers les nombreuses questions que les auditeurs de nos podcasts mensuels nous ont posées, nous espérons pouvoir connaître un peu mieux la société que vous représentez, un des leaders sur le marché mondial de l’ordinateur professionnel et personnel, je le rappelle.
La première question concerne votre avis sur la part que prennent les Chromebook dans la stratégie d’ASUS ?

Benjamin Colin, DIRECTEUR BTOB ET DISTRIBUTION CHANNEL ASUS
Benjamin Colin

Benjamin Colin : Bonjour Nicolas, ravi de pouvoir échanger avec vous sur ce sujet majeur. Pour ASUS le Chromebook fait partie de la stratégie Chrome en général. Chrome, nous le savons est un univers complet, donc aujourd’hui nous prenons le temps de parler ensemble des Chromebook et effectivement nous pensons que c’est vraiment un marché très important.
ASUS est déjà un acteur de la mobilité, axé sur du premium. Allant de pair avec une stratégie 2019 sur plusieurs volets, le Chromebook va se différencier sur plusieurs canaux. Nous évoquerons ensemble ses avantages pour le grand public, les professionnels et également concernant les projections à venir dans l’éducation.

Des produits différents suivant les besoins

ND : Les Chromebook commencent à être proposés en France pour les professionnels et les particuliers. Par contre aujourd’hui nous avons énormément de difficultés pour trouver des appareils ASUS à la commercialisation. ASUS compte-t-il améliorer durablement sa stratégie de visibilité sur le marché en France ou en Europe, car comme je le disais, il est difficile en dehors du site en ligne Amazon ou en exportation, d’acquérir un appareil sous Chrome OS de votre marque ?

BC : Effectivement, le marché d’appareils sous Chrome OS en général est encore un peu
balbutiant sur notre continent. En France, nous avons tendance à observer les marchés
et nous sommes un peu les derniers à bouger. Mais c’est une vraie tendance dont nous
attendons une vraie accélération en 2019 sur le marché français ; et tout naturellement
autour de cette accélération du besoin, la distribution et la disponibilité vont s’améliorer.
Cette stratégie, nous allons la développer à long terme avec Google sur le marché
français et en Europe. Nos clients seront amenés à trouver plus facilement des offres
sous Chrome très prochainement dans nos différents canaux que ce soit pour le grand
public ou les professionnels.

ND : Quels sont les canaux que vous allez utiliser ? Est ce qu’on va passer par du retail ou exclusivement via vos plateformes commerciales ?

BC : Il y en aura plusieurs suivant les typologies des clients auxquels nous allons nous
adresser. Nous allons ainsi nous appuyer sur notre réseau de partenaires que ce soit
dans le retail, principalement des acteurs spécialistes comme nous les appelons,
comme la Fnac, Boulanger, mais également avec des partenaires E-tailers*, parce que
c’est un peu dans la mouvance de la mobilité et du e-commerce. Il y aura également des
produits disponibles sur notre e-shop directement sur la boutique en ligne d’ASUS et
bien entendu à travers notre réseau de partenaires revendeurs pour tout ce qui
concerne les besoins des professionnels.

ND : À l’avenir on va donc pouvoir se procurer très facilement des appareils. Aujourd’hui comment ASUS arrive-t-il à se démarquer par rapport aux autres constructeurs ? On l’a vu, le Chromebook est proposé par un certain nombre de constructeurs, alors pourquoi ASUS arrive à se démarquer positivement face aux autres concurrents ?

BC : Nous avons la chance d’avoir une vraie gamme élargie sous Chrome avant même de
parler du Chromebook. Elle existe aussi autour du Chromebook, de la Chromebox au
format PC et nous avons également des offres sous Chrome pour de la visioconférence.
C’est ce qui nous permet aujourd’hui d’avoir vraiment une largeur de gamme qui
correspond à plusieurs besoins pour tous les segments.
Un autre point fort est de nous appuyer à l’intérieur de la gamme Chromebook sur
différents “form factor”*, allant des produits plutôt classiques, aux produits convertibles,
en passant également par des produits renforcés qui arriveront dans le secteur de
l’éducation. Nous essayons ainsi de nous différencier avec une offre variée pour
répondre à plusieurs besoins. Le Chromebook Flip C434, cité en introduction est
l’illustration parfaite de cette diversification, ici orientée avec un produit premium sur
l’offre Chomebook.


Cela vaut pour tous les segments que nous adressons ou sur lesquels nous nous
positionnons : l’éducation, les professionnels (TPE, grandes entreprises, grands
comptes) et pour les particuliers évidemment.

Logo de la société Asus

ND : Le marché est aujourd’hui trusté par un autre système d’exploitation, pour ne pas le citer celui de Microsoft et ASUS commercialise depuis des années des produits fonctionnant avec Windows. On aimerait savoir la part, si vous pouviez nous la communiquer ou une estimation de celle-ci que prennent les appareils sous Chrome OS chez ASUS ?

BC : A ce jour, nous ne pouvons pas vraiment communiquer de chiffres, l’idée, c’est vraiment de montrer une tendance à une accélération sur ce système. Windows c’est historique, pas uniquement pour ASUS mais aussi pour le marché global. Néanmoins, il y a une vraie mouvance suite à un changement d’utilisation des “devices”* avec le développement du cloud, le fait de pouvoir stocker ses données en ligne. Effectivement la vraie accélération se fait sur le BtoC* depuis le rapprochement du Play Store à l’intérieur des Chromebook donnant véritablement un lien au niveau des utilisateurs entre le téléphone et l’ordinateur portable. Pour l’instant, nous constatons que c’en est à l’étape du développement, mais le potentiel de croissance change le marché et les usages. Il est encore un peu tôt, pour projeter des chiffres à date. Mais actuellement, la mouvance et l’accélération sont vraiment nettes et claires pour cette année 2019.

Pour Asus l’année 2019 est celle du Chromebook

ND : Selon ASUS, l’année 2019 va donc voir naître un marché de Chromebook, de Chrome OS plus évolué et plus important sur différents domaines comme le professionnel ou l’éducation. On le voit aux Etats-Unis, c’est un marché existant depuis plusieurs années. Nous avons un peu de mal à comprendre pourquoi cela a pris autant de temps pour arriver dans l’hexagone ? Quel frein justifie ce retard en France ?

BC : Déjà par nature l’utilisateur français à une tendance à être patient, à attendre, à être sûr avant de changer. Donc effectivement nous sommes toujours un petit peu décalés même par rapport à l’Europe. Mais le vrai changement, c’est surtout avec le développement du cloud, devenant de plus en plus naturel pour tout le monde. Sans cloud, le Chromebook apportait jusqu’ici peu de solutions et à présent il est accepté par tous. Cela nous amène à des nouvelles réflexions. Nous sommes certes encore un peu décalés, notamment pour l’éducation où notre gouvernement travaille fortement avec Google pour tout ce qui est protection des données pour nos étudiants. C’est donc un angle qui va se débloquer prochainement. Le retard sera rattrapé par rapport à nos collègues Européens.

ND : ASUS a prévu de nouveaux produits également en 2019, alors on va parler du fer de lance que vous avez proposé aux CES 2019, mais j’ai entendu dire que vous auriez d’autres modèles peut-être plus renforcés. L’année 2019 va donc voir fleurir un panel de produits proposés par ASUS ?

BC : L’offre va effectivement s’élargir sur la partie Chromebook. Concernant le grand public, nous allons présenter différents produits, du convertible, de différentes tailles et de différentes finitions également.
Le secteur de l’éducation qui tend à se développer avec des produits plutôt renforcés sur du format tablette et du format compatible. Là aussi la gamme va s’étoffer cette année. Concrètement nous attendions que le marché soit prêt pour pouvoir élargir cette gamme et aujourd’hui les signaux sont au vert pour pouvoir aligner tout cela. Les besoins et donc les produits sont vraiment en phase en 2019.

L’Asus Chromebook Flip C434

ASUS Chromebook Flip C434TA
L’Asus Chromebook Flip C434 : une vision sans entrave avec NanoEdge

ND : Puisqu’on parle de produits, allons directement à l’ASUS Chomebook Flip C434 annoncé à la CES 2019 qui se tenait début janvier. C’est un produit qui se veut très haut de gamme pouvant rivaliser je l’imagine avec les Pixelbook. Il est proposé avec des caractéristiques assez hors norme, avec un châssis métallique, un affichage borderless NanoEdge, un clavier rétro éclairé.
Vous nous proposez un produit vraiment haut de gamme. Est-ce que vous pouvez nous présenter ce produit ?

BC : Ce produit est en phase avec l’ADN d’ASUS sur lequel nous avons un positionnement naturel orienté premium. Ce que nous voulions c’était vraiment tirer le marché du Chromebook vers le haut en proposant une solution premium perçue et reconnue comme « haut de gamme ». Tout cela, va changer également car le marché évolue et le ASUS Chromebook Flip C434 va participer à cette transition. Nous avons la chance de pouvoir présenter un produit avec une finition premium en aluminium avec un écran borderless qui s’inscrit dans la tendance actuelle. Chaque utilisateur souhaite des écrans plus fins, soit sur son smartphone, sur sa télévision ou bien son ordinateur portable et nous avons l’opportunité de pouvoir présenter le ASUS Chromebook Flip C434. Il s’agit d’un produit 14 pouces dans un châssis de 13 pouces. Nous allons gagner en taille et en plus intégrer la performance car c’est également attendu sur ce segment avec des processeurs qui peuvent aller jusqu’au Core i7 sur le produit et avec 8 Go de RAM. La clé est d’allier le design et la performance sur un produit premium, et particulièrement sur un Chromebook.

ND : Au niveau des caractéristiques pour ce qui concerne les processeurs du ASUS Chromebook Flip C434, la gamme Intel M3 sera proposée jusqu’au Core I7. Il sera équipé jusqu’à 8 gigas de RAM mais il a une particularité qui m’a intéressé, c’est le fait d’utiliser le Nano Edge. Pourquoi utiliser cette technologie sur ce Chromebook puisque cela va forcément et mécaniquement faire monter le prix de l’appareil ? Mais est-ce que c’est un choix qui a été fait justement pour la montée en gamme ou pour d’autres solutions technologiques ?

BC : C’est aussi pour offrir plus de productivité avec l’idée d’embarquer l’écran le plus grand possible dans le châssis le plus petit possible. Donc c’est vraiment dans un esprit d’ultra mobilité qu’il a été pensé. De toute évidence, c’est également une tendance de consommation d’avoir des bords les plus fins possibles. C’était donc naturel pour nous avec un positionnement plutôt premium, d’offrir cette technologie Nano Edge sur le ASUS Chromebook Flip C434.

ND : Nous avons un bel écran sur le ASUS Chromebook Flip C434 mais il est défini en Full HD. Est-ce un choix pertinent face à un Pixelbook défini en 2400×1600 ou au niveau pour usage peut-être plus intéressant d’avoir du HD et pas full HD ?

BC : Pour l’instant, le positionnement que nous visons sur ce segment là, est plutôt en phase avec les attentes que nous avons également sur d’autres OS. Sur le 14 pouces, le Full HD reste le plus cohérent en terme de besoin d’utilisation. Après, plus nous montons en résolution plus la perception du changement est assez limitée sur un format 14 pouces.
L’idée est de tester le segment premium avec ce produit. Nous verrons comment nous le faisons évoluer par la suite.

L’approche Premium

ND : Est-ce que vous visez des usages différents avec des applications ou des logiciels qui vont arriver et tournés plus vers les professionnels ayant besoin d’autant de ressources ?

BC : L’approche Premium chez Asus peut aussi bien couvrir les besoins du grand public et les besoins du professionnel. Alors, si nous prenons l’angle du professionnel, il y a un besoin aussi de performances processeurs et c’est important pour nous de travailler avec ce type de processeur, puisque nous tendons à faire évoluer le device en entreprise. Il est essentiel de pouvoir proposer des produits performants que ce soit sous Chrome OS ou sous Windows et donc c’est un vrai besoin. C’est aussi et avant tout une demande de nos clients finaux auxquels nous répondons avec ce produit et ses performances.

ND : Les Chromebook ont de petits espaces de stockage puisque tout est dans le cloud ou pas loin en tout cas. Quels sont les types de technologies, les connectiques que vous avez ajoutés, comme de l’espace supplémentaires. ?

BC : Le ASUS Chromebook Flip C434 possède trois ports USB dont deux de type-C ; ce qui correspond parfaitement aux standards actuels. Le type-C permet effectivement de réaliser des vitesses de transfert et de chargement intéressants. Le produit dispose également d’un port USB type-A ; ce qui est assez rare sur ce type d’appareil. Enfin, nous proposons d’avoir directement des connectiques USB pour pouvoir étendre la partie stockage. Effectivement, l’idée de départ du Chrome est quand même de stocker dans le cloud mais avec toutes ces connectiques ça nous permet également d‘envisager l’utilisation de disques durs et des stockages externes.

ASUS Chromebook Flip C434TA
L’Asus Chromebook Flip C434 : ports USB-C pour un maximum de flexibilité

ND : Avec les ports USB type C on va pouvoir étendre l’écran sur un autre écran ?

BC : Bien sûr, c’est vraiment la dernière génération de type-C qui est proposée sur le ASUS Chromebook Flip C434. Le chargement directement avec une seule connectique, soit à travers une station d’accueil soit directement en utilisant le type-C et un câble HDMI permettra à l’utilisateur de pouvoir effectuer une sortie vidéo en 4k directement sur le produit.

ND : Le ASUS Chromebook Flip C434 est positionné sur un marché haut de gamme. Va-t-il être proposé à des prix haut de gamme ?

BC : Ses prestations sont en phase aussi avec le positionnement du produit et dont les premiers produits arriveront sur le marché français à partir de mi/fin avril. Ils seront disponibles à partir de 599 euros sur des configurations débutant en Core M3 pour arriver à 699 euros pour une configuration en Core I5. Après, nous attendons de voir si on élargit jusqu’au Core I7, suivant les attentes et les remontées de nos clients. Mais voici pour le moment les deux configurations qui seront proposées sur le marché, avec des caractéristiques pouvant aller jusqu’à 8 Go de RAM, jusqu’à 128 Go de stockage et un support pour carte microSD allant jusqu’à 2 To. Produit à retrouver chez les spécialistes comme Boulanger, Fnac ou également chez des partenaires e-commerce avec lesquels nous travaillons.

ND : Le C434 est-il équipé d’un stylet ?

BC : Celui qui sera proposé à la vente ne sera pas fourni avec stylet. Il est vrai que les produits convertibles ont plutôt tendance à être utilisés avec le doigt, Ce sont plutôt les demandes que nous avons. Après nous étudierons cette possibilité plutôt sur un angle professionnel, mais pour l’instant il est vendu sans stylet.

Proposer aussi des Chromebox,….

Chromebox 3 : une expérience digitale simple et intuitive
Chromebox : une expérience digitale simple et intuitive

ND : Asus ne fait pas que des Chromebook, il est déja présent sur le marché des Chromebox. Y-a-t-il d’autres produits prévus de ce type ?

BC : Effectivement, pour nous l’univers Chrome est important, j’en parlais en préambule. L’idée est d’offrir une solution complète autour de l’univers Chrome OS. Nous avons du Chromebook mais nous avons aussi la Chromebox. Naturellement la Chromebox est plutôt orientée sur l’angle BtoB. Mais bien sûr nous avons des produits qui sont quand même disponibles chez nos partenaires E-tailers et à un degré moindre dans le retail. Naturellement le format pc, même si c’est un format mini pc, a plutôt tendance à s’intégrer tout naturellement dans un univers professionnel plutôt qu’un angle grand public, en ce qui concerne la partie Chromebox en tout cas.

ND : C’est un marché qui est quand même viable pour vous, aussi bien en utilisation personnelle que professionnelle ?

BC : Bien entendu mais c’est vrai qu’il est plus naturellement tourné sur la partie professionnelle pour le moment.

ND : Est-ce qu’ASUS pense faire des Chromebase ? Et si oui seront-ils disponibles en France ?

BC : C’est un sujet sur lequel nous travaillons de près avec Google. Nous sommes déjà acteurs sur le marché du tout-en-un sur d’autres OS et c’est important pour nous d’élargir avec une Chromebase. Je ne peux pas trop en dire pour le moment mais c’est un sujet sur lequel nous travaillons fortement parce que nous avons besoin de cette offre dans notre gamme de produits. J’espère que nous pourrons nous reparler prochainement pour discuter de nouveautés en ce qui concerne ces produits, mais pour le moment c’est encore embryonnaire.

ND : Vous travaillez en étroite collaboration avec Google. Est-ce que les constructeurs influent sur la vie de Chrome OS ?

BC : Toutes les machines que ce soit du Chromebook, de la Chromebox, sont pensées en partenariat avec Google, je dirai même “étroitement” avec Google. L’idée c’est de correspondre à une architecture autour de leur OS. Effectivement, nous sommes très proches de leurs équipes. Nous avons travaillé main dans la main pour pouvoir lancer tous ces produits. Notre métier de base étant « hardware » nous travaillons davantage avec eux sur la partie conception matérielle plutôt que sur la conception software.

ND : Les évolutions de Chrome OS sont complètement intégrées aux Chromebook et on le voit, elles sont de plus en plus aux tactiles. Est-ce qu’ASUS va abandonner l’écran classique pour exclusivement utiliser le tactile voire faire disparaître le clavier ?

BC : Cette mouvance du tactile n’est pas propre à l’OS Chrome. Si nous la prenons en général, nous nous apercevons qu’elle est très répandue sur de multiples devices. Néanmoins nous constatons quand même que le clavier amène à une vraie productivité. Je pense donc que le clavier a encore quelques belles années devant lui et que dans le même temps le tactile va se développer davantage encore, que ce soit dans les différents univers aussi bien chez Chrome ou même chez Windows.

ND : Pour vous quel est le principal atout des Chromebook d’ASUS pour se démarquer positivement face aux autres constructeurs ?

BC : Le fait de pouvoir offrir différents types de devices à différents types d’utilisateurs est l’argument que j’aime mettre en avant. C’est une force considérable d’avoir la capacité de répondre aux besoins du marché. Je me permets de revenir sur notre produit qui vient d’être avancé et qui va arriver très prochainement sur le marché, c’est vraiment un parfait équilibre entre un design très premium et un niveau de performance incroyable. C’est comme ça que nous pouvons résumer en quelques mots notre Asus Chomebook Flip C434.

ND : Je vous laisse le mot de la fin si vous souhaitez aborder d’autres choses sur Chrome OS ou Asus.

BC : Je veux juste préciser qu’effectivement Chrome OS est une vraie stratégie à long terme pour ASUS et nous serons ravis de pouvoir échanger sur les nouveautés à venir dans un futur proche sur ce segment du Chrome.

ND : Merci Benjamin d’avoir répondu à toutes nos questions et à un prochaine rendez-vous donc.


Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Participer à la réussite de Mychromebook en nous soutenant financièrement sur Tipeee

7 réflexions au sujet de “Interview de Benjamin Colin, Directeur BtoB et distribution channel ASUS”

  1. Le positionnement tarifaire est vraiment très intéressant, comparé au SPIN 13. L’argumentaire sur le FHD comparé au QHD est à suivre je pense. Ça pourrait être mon deuxième chromebook 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Item added to cart.
0 items - 0,00
%d blogueurs aiment cette page :

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :