Wave
nintendo nes game console set

22 octobre 2021 par

J’ai testé Steam sur mon Chromebook

J’ai beau être le rédacteur attitré jeux vidéo de la rédaction, j’avais, jusqu’à il y a peu, un modèle de Chromebook incapable de faire tourner Steam. Presque un comble, je ne me voyais pour autant pas changer de machine juste pour obtenir un container Linux alors que je suis plus que satisfait de mon appareil actuel. Puis cet été un changement presque inaperçu m’a ouvert la porte à Linux, puis à Steam. Il ne me restait plus qu’à tester par moi-même le launcher principal du jeu sur ordinateur.

Ça s’en va et ça revient

Je dispose d’un ASUS C302C, acheté d’occasion il y a 3 ans. Un haut de gamme de son époque que j’espérais voir compatible Linux un jour.

De semaines en semaines, puis de mois en mois, j’ai vu cet espoir s’amoindrir jusqu’à disparaitre. Lisant çà et là que l’architecture de ma machine ne serait finalement pas compatible.

J’ai bien hésité à changer de Chromebook pour un modèle plus récent, mais je dois avouer que j’ai du mal à remplacer un appareil encore complètement utilisable. Plusieurs raisons à cela, un peu d’écologie, un peu de mentalité ouvrière aussi et puis j’en suis quand même super content de ce modèle en dehors du container. La batterie tient super bien, il est hybride tablette, la taille d’écran n’est ni trop petite, ni trop grande à mon usage. Bref, pourquoi changer.

Puis cet été, je suis tombé par hasard sur une vidéo youtube expliquant comment activer le container Linux sur mon appareil. Aucune information officielle en dehors de cela, je décide cependant d’activer le flag en question puis de tester.

Victoire ! Mon Chromebook gère à présent Linux. Je m’empresse d’installer Thunderbird, seul outil professionnel qui me manquait terriblement sur ma machine.

Quelques semaines plus tard, j’ouvre mon Chromebook et cherche à lancer Thunderbird pour gérer mes mails mais le logiciel a disparu, ainsi que le container. Le flag à activer est introuvable. Retour à la case départ, ne recevez pas 20 000 francs.

Puis à nouveau quelques jours plus tard en ouvrant mon Chromebook je découvre le retour de Thunderbird sur ma barre de lancement. Je démarre le logiciel tout fonctionne. Je vérifie le flag, celui-ci a disparu. Les quelque temps d’absence étaient sans doute le moment du passage de flag à fonctionnalité officielle.

Quelle que soit la raison, le résultat final est surtout que j’ai à présent un Chromebook compatible Linux sans que la moindre annonce officielle n’ait été faite. Si vous avez, vous aussi, un modèle théoriquement incompatible Linux, je vous invite donc à vérifier si c’est vraiment le cas.

Installer Steam pour les non-barbus

Linux a grandement évolué en quelques années, pour devenir un OS très accessible au grand public sans voir à passer systématiquement par des lignes de commande. Enfin ça, c’est pour Linux sous forme de système d’exploitation complet.

Pour Linux dans Chrome OS c’est un peu différent, je vous épargne les détails techniques, retenez simplement qu’il va falloir trifouiller des lignes de commandes. Un truc de barbus comme on dit dans le jargon, en hommage au nombre de barbus dégarnis à remplir les conventions d’informaticiens (coucou les copains).

Heureusement pour vous, Nico est un excellent traducteur et a rédigé un article très simple à suivre pour installer Steam sur votre Chromebook. J’ai moi-même suivi ses recommandations pour le processus principal.

Les choses ont malheureusement évoluées quelque peu depuis la rédaction de l’article et il m’a été impossible d’installer Steam en ligne de commandes via le terminal. J’ai donc été cherché le fichier d’installation .deb sur le site officiel de steam, ce qui a complètement fait le taf.

Le bug de Librarie que vous allez rencontrer

Second souci, le bug de librarie manquante à lui aussi changé, une petite recherche sur internet et un fil reddit ont vite résolu mon problème. Pour corriger les divers messages d’erreurs associés, un copier-coller de ceci dans votre terminal devrait suffire.

sudo dpkg –add-architecture i386
sudo apt-get update
sudo apt install libgl1:i386 mesa-vulkan-drivers:i386 mesa-vulkan-drivers

Après installation du pack, un petit redémarrage et Steam se lance enfin sur mon Asus C302C.

Steam sur mon ASUS C302C

Des petits jeux

Les Chromebooks c’est fantastique, c’est léger, tout plat et silencieux. Oubliez donc toute forme de carte graphique, de processeur surboosté ou de grosse capacité de stockage. Votre petite config ne fera tourner que de petits jeux.

C’est à mes yeux amplement suffisant, puisque pour les gros titres, je dispose de services de cloud gaming plus qu’efficace. Cyberpunk 2077 tournera sans soucis via Geforce Now ou Stadia, tandis que les tout jeux indés, souvent oubliés de ces services tourneront facilement en local.

J’ai tout d’abord lancé Legend of Keepers (jeu au tour par tour), qui est aussi disponible sur Stadia. Celui-ci pèse moins de 1 Go (donc encore assez petit pour mon Chromebook) et nécessite une petite configuration pour jouer.

La version Steam du jeu propose plus que contenu que la version Stadia

Je règle tout de même la qualité sur basse et une résolution un peu plus basse que du 1080p, pour obtenir un résultat plus fluide. Quelques artefacts sonores subsistent encore mais le jeu est globalement jouable.

Je lance ensuite un tout petit jeu, pas du tout connu, et pas du tout gourmand en ressources : Boo! Greedy Kid. Demandant plus de dextérité que Legend of Keeper, il est l’occasion de tester Steam sur un jeu plus “arcade” et réactif.

Tout tourne à la perfection et je coupe au bout de quelques niveaux pour ne pas y passer des heures.

J’ai testé Steam sur mon Chromebook, et donc, ça marche ?

Après seulement quelques tests, il est difficile d’affirmer ou non la totale efficacité de cette solution. Mais, en l’état, sur 2 jeux testés j’ai eu 2 jeux jouables.

Il faudra du temps pour affiner quel jeu fonctionne ou non facilement sur ma machine. Mais ça, ce sont les joies du jeu sur ordinateur.

Si vous êtes allergiques aux tests à tâtons, filez plutôt sur une solution clé en main comme Stadia. Vous y retrouverez un catalogue différent, mais tout y est conçu pour fonctionner le plus facilement possible.

Quant à moi, mon âme de barbu me pousse à tester encore et je ferai sans doute le tour de ma bibliothèque Steam. Je pourrais vérifier ce qui fonctionne correctement ou non, avant de me tourner vers un autre launcher à tester peut-être.

Et vous, êtes-vous plutôt de la team barbu bricolage, ou de la team Google intuitif ? Dites-le-nous en commentaires.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Soutenir MyChromebook.fr

Chrome Os cache bien des secrets ! L’équipe de mychromebook.fr vous propose des guides d’aide au démarrage et à la manipulation de ce système d’exploitation.

Acheter nos guides

Le CKB SHOW est soutenu par ses auditeurs. Débloquez des avantages et rémunérez L’équipe de Mychromebook pour son travail avec Patreon !

Devenez VIP Tipeee

Découvrez notre podcast

Le CKB Show c'est le podcast qui parle de Chrome OS, de Chromebook et de tout l'univers de Google

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :