Le côté obscur de google

Chaque dimanche, nous présentons une chronique intitulée « Le livre et le chromebook« . A travers ce rendez-vous, vous découvrez un livre dont le point central est soit Google, soit aussi Google. Avec bien sûr une petite touche de chromebook. Comme une cerise sur le gateau à la crême chantilly. Vous allez apprécier nous en sommes sûrs.

-//——————————-

Google a su magistralement exploiter notre besoin de simplicité. Il aspire à être le moteur de recherche parfait, apte à comprendre exactement les requêtes des utilisateurs et à leur restituer en un clin d’œil ce qu’ils désirent. Comment fait le molosse de Mountain View pour gagner à tous les coups ? Comment peut-il être aussi rapide ?
Google est un système de gestion des connaissances incroyablement invasif. Ses stratégies combinent un marketing agressif et une gestion occulte de sa propre image, mais aussi la création de contenus standards délégués aux utilisateurs.
Ce bref essai pose la première et indispensable pierre d’une critique visant l’organisation des connaissances et l’industrie des métadonnées dans toute leur complexité : il dévoile les mécanismes cachés de la domination technocratique.
Ippolita est un groupe de recherche interdisciplinaire qui rassemble des compétences diverses, de la philosophie à l’informatique, comme l’indique l’avant-propos de cet ouvrage.

Le côté obscur de google

De Ippolita, traduction de Maxime Rovere, proposé en version broché au prix de 8,65 euros.

Format broché

Produits disponibles sur Amazon.fr

    Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

    Participer à la réussite de Mychromebook en nous soutenant financièrement sur Tipeee

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Item added to cart.
    0 items - 0,00

    Rapport de faute d’orthographe

    Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :