Pixel 3a : test et avis du killer phone de Google

Du software au hardware, c’est le chemin qu’est en train d’assumer de plus en plus Google. La firme d’Alphabet est plutôt connue pour ses logiciels, tels que Chrome, Android, Adsenses, Youtube sans oublier le moteur de recherche. Mais la société mal connue comme fabricant de matériel n’en est pas à son coup d’essai. Avec les nouveaux Pixel 3a et 3a XL Google va changer la donne, mais qui va en profiter et qui va perdre ?

Avant de répondre à ces questions et de l’expérience avec mon nouveau Pixel 3a, arrêtons-nous quelques instants sur mon passé de consommateur de technologie. J’avoue être un mordu des outils de communication et plus particulièrement des smartphones au point que je ne saurais dénombrer le nombre d’appareils que j’ai eu entre le mains. D’ailleurs vous pouvez retrouver mes expériences avec ces différents outils sur le blog Mygsm.fr.

Je peux dire en toute modestie que j’ai connu et utilisé (presque) tous les OS mobiles proposés au public. Je pense bien sûr à  Symbian, Tizen, Windows Phone, Windows mobile, Firefox OS, IOS et je me suis arrêté sur Android depuis plusieurs années. Si je suis fan de Google c’est également le cas de leurs devices. J’ai acheté la gamme Nexus Phone, puis la tablette Pixel C, mais je n’avais jamais franchi le pas sur la nouvelle gamme de smartphones Pixel, à mon goût trop chers et n’étant plus dans l’esprit disruptif que j’apprécie particulièrement chez Google.

Pourquoi Google ne s’est-il pas lancé plutôt dans le hardware ?

Google est avant tout une entreprise de services, bien loin des problèmes matériels. Mais le géant de la recherche voit des sociétés comme Apple venir sur le terrain du software avec des services comme Apple Music concurrencer Youtube Music, mais aussi Apple Tv+ voulant rivaliser avec Youtube Original, sans oublier Amazon prenant une place dans la publicité en ligne. Bref, “attaqué” de toute part, Google se doit de répondre à ces offensives.

Même si cela est méconnu du grand public, Google n’est pas une nouveau venu concernant l’élaboration et construction de matériels. Cela fait en effet déjà plusieurs années qu’elle propose du hardware. Vous connaissez sûrement les Chromecast commercialisés depuis le 24 juillet 2013, mais aussi le Google Nexus One, le premier mobile sous Android 2,3 coproduit avec HTC en 2010. Plus récemment elle a distribué les Google Glass, mis en vente les Chromebook Pixel et Pixelbook, les tablettes Pixel Slate, mais aussi les Google Wifi. Elle s’intéresse actuellement à l’automobile avec les véhicules Waymo et le marché des présentations professionnelles avec le tableau Jamboard. Évidemment je ne vais pas vous lister tous les produits commercialisés par Google mais déjà cette énumération montre qu’elle n’est pas à prendre à la légère. Enfin sachez que depuis 3 ans Google fabrique et vend elle-même ses produits. Je vois ainsi deux stratégies pouvant être employées par Google pour distribuer ses produits au niveau mondial.

Proof of concept pour les constructeurs amis

Google n’a pour l’heure jamais vraiment cherché à mettre en avant ses propres produits et ceci pour laisser de l’espace aux constructeurs “amis”. Je pense aux sociétés comme LG, Samsung, Nokia, Huawei… proposant des smartphones ou tablettes sous Android. C’est d’ailleurs avec cette alliance stratégique que l’OS Google est devenu leader sur le marché du mobile.

Si Google a développé des smartphones ou des tablettes, ces appareils ont toujours été, jusqu’à aujourd’hui, une présentation des posssiblités offertes par l’Os. Ceci à permis aux autres fabricants de savoir comment exploiter au mieux les outils informatiques fonctionnant avec les systèmes d’exploitation de Mountain View. Grâce à ces devices, elle guide donc le marché sur de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux concepts.

En ne mettant pas en avant ses produits, Google n’asphyxie pas ses partenaires mais garde toujours une longueur d’avance grâce à l’emprise que la firme de Mountain View a sur eux avec la présence de ses applications phares sur tous les produits Android comme Maps, Chrome, Play Store ..

Une commercialisation pour le grand public

Pourtant Google commercialise très bien certains produits. La technique est simple, innover, créer et vendre. Aujourd’hui les Google Home connaissent un véritable succès comme les clés HDMI Chromecast ou encore les Google Wifi. Tandis que d’autres produits restent plus confidentiels comme les Pixel 3, les Pixelbook ou encore les Pixel Slate.

Si les trois premières références citées plus haut se vendent très bien et que les trois suivantes beaucoup moins, ce n’est pas que les unes sont meilleures que les autres, mais que Google a positionné ces appareils sur des tranches de prix différentes. Avec les clés Hdmi Chromecast, les routeurs wifi et les assistants personnels, Google n’a pas signé de partenariat et navigue  ainsi en solo en souhaitant ainsi devenir leader sur ce marché. Pour y arriver il a donc fait d’excellents produits, mais avec la caractéristique d’être moins chers que la concurrence. Pour les autres produits, Google vise le haut de gamme et veut se positionner face à un sérieux concurrent qui n’est autre qu’Apple. Mais est-ce que le marché est prêt à offrir une confiance aussi aveugle à Google comme il a pu le faire pour  Apple ?

Google se relance à la conquête des publics avec le Pixel 3a

Avec la gamme des smartphones Pixel, Google flirte avec les iPhone tant sur le prix que sur les caractéristiques techniques. Il fait d’ailleurs très fort avec cette gamme de mobile et y met tout son savoir faire au niveau logiciel. Preuve des qualités de ses produits, le site de référence Dxomark place le Pixel 3 au même niveau que l’Iphone XR alors que l’appareil de Google ne possède qu’un seul objectif.

Si le Pixel 3 et 3 XL sont d’excellentes références ils restent trop onéreux pour trouver leur public. En effet Google vise le haut de gamme qui est pour l’heure encore synonyme d’Apple. Faire changer un fanboy d’Apple à passer au tout Google s’avère être difficile. Pour cela elle dégaine aujourd’hui les nouveaux Pixel 3a et 3a XL, à des prix beaucoup plus abordables.  Évidemment il n’ira pas chercher ceux désirant absolument acquérir les iPhone X mais ceux voulant rester sur des produits moyen de gamme de la même marque, comme les numéros 6, 7 et 8..

Le Pixel 3a, le meilleur au meilleur prix.

Maintenant que nous connaissons les intentions de Google avec ces deux nouveaux smartphones, regardons de plus près de quoi est fait le Pixel 3a.

Le Google Pixel 3a comporte un écran tactile de 5,6 pouces et il a une résolution de 1080 x 2220 pixels. Le téléphone contient 64 Go de stockage interne. Concernant les caméras, il est équipé d’un appareil photo principal de 12,2 mégapixels à l’arrière et d’un jeu de tir frontal de 8 mégapixels pour les selfies. Il fonctionne sous Android 9.0 et il est alimenté par une batterie non amovible de 3 000 mAh. Son chargeur de 18 watts permet d’obtenir une autonomie allant jusqu’à 7 heures avec une charge de seulement 15 minutes et jusqu’à 30 heures avec une charge complète.

Le gros atout du Pixel 3a est sans conteste son appareil photo. Il nous permet de prendre de superbes photos en utilisant la technologie HDR + de Google avec des fonctionnalités telles que le mode portrait, le zoom super résolution et la vision de nuit pour capturer des photos claires en basse lumière. Comme nous sommes dans l’environnement du géant de la recherche en ligne, il est proposé un stockage gratuit et illimité à Google Photos pour enregistrer toutes les photos et vidéos de haute qualité.

Capteur photo du Pixel 3a
Capteur photo du Pixel 3a

Pour les autres caractéristiques le Pixel 3a n’a rien à envier à certaines marques comme  Huawei, ou iPhone, puisqu’il est ainsi équipé :

  • Ram: 4 Go LPDDR4x
  • Processeur: Qualcomm® Snapdragon™ 670
  • Audio: Haut-parleurs stéréo
  • Connectivité sans fil: Wi-Fi 2.4GHz + 5GHz • Bluetooth® 5.0
  • Capteurs d’empreintes à l’arrière
  • Ports: USB-C™ USB, Jack 3,5

Il est également livré avec la puce Titan M spécialement conçue pour protéger nos données les plus sensibles.

Test et Avis sur le Pixel 3a:

Comme je vous le disais en préambule, je teste le Pixel 3a depuis quinze jours comme  mobile principal et ce de manière intensive. Pas de machines technologiques à ma disposition permettant de connaître ses possibilités au niveau des réseaux ou de sondes au niveau de la luminosité. Tout ce qui concerne la suite de cet article n’est qu’un point de vue, il peut être différent d’autres confrères/testeurs ayant publié des articles plus techniques, mais comme à mon habitude, je serai le plus objectif possible.

Un design réussi mais pas transcendant

Comme pour tout test, je débuterai évidemment par l’apparence de l’appareil. Rien de nouveau sur le Pixel 3a, il reprend les codes de ses aînés, mais en mettant de côté la coque en verre à l’arrière au profit d’un très joli plastique qui fera illusion. Le look général de l’appareil est très bon, rien ne peut laisser penser que son prix de départ est en dessous des 400€.

Le Pixel 3a: un smartphone reconnaissable parmi tous
Le Pixel 3a: un smartphone reconnaissable parmi tous

Android Stock au secours de la fluidité

Lorsque que nous allumons l’appareil, aucune surcouche, nous sommes ici sur de l’Android Stock. On aime ou on n’aime pas, personnellement je suis fan de ce côté très épuré car rien ne vient gêner la lecture de l’interface et les outils Google sont forcément très bien intégrés. Sans surcouche la fluidité est parfaite dans l’utilisation quotidienne. Les gestuelles sont bonnes, il suffit de glisser votre pouce de bas en haut pour accéder directement au multi-tâche et à un lanceur affichant les dernières applications éxécutées. Encore une poussée vers le haut pour accéder à la totalité des applications.

Bref rien d’exceptionnel mais cela participe à la réussite du produit.

Un Assistant personnel toujours impressionnant

L’assistant Google est au centre du Pixel 3a, serrez l’appareil dans votre main pour le lancer ou prononcez la phrase “Ok Google” ou simplement appuyez quelques secondes sur le bouton menu au centre de l’écran en bas. Il vous suffit ensuite de prononcer ce que vous désirez comme par exemple envoyer des SMS,  mettre en place des rappels, lancer la lecture de fichiers sonores ou même faire une recherche sur l’Internet.

Je suis souvent en déplacement en voiture et l’assistant m’offre un réel confort, il me permet de répondre à des SMS juste en parlant ou même prendre un appel téléphonique par la voix. Ces opérations et bien d’autres encore s’effectuant sans même toucher mon appareil des mains.

Des positions bien pensées

J’apprécie également la position du capteur d’empreinte à l’arrière tombant juste sous l’index. Ainsi pas besoin de bouton On / Off pour réveiller l’appareil, prenez le en main et il s’illumine immédiatement. Il en est de même avec les boutons volumes s’alignant directement sous le pouce, à croire que les concepteurs de ce smartphone se sont servis de ma main comme gabarit pour concevoir le Pixel 3a. Le dernièr point que j’apprécie particulièrement est le retour du port jack 3,5. Même si je suis fan de mes écouteurs sans fil Huawei Freebubs, j’aime mes écouteurs filaires m’offrant encore plus de temps d’écoute lorsque je suis en déplacement.  

La suprématie des algorithmes pour de bonne photos

Intéressons-nous maintenant sur ce qui fait des Pixel de très bon appareils photos et je dois dire que je suis très agréablement surpris. Je ne suis pas photographe, je fixe sur la “pellicule” un peu tout et n’importe quoi. Très souvent ces instants de vies sont flous, sombres, fixés au mauvais moment et les personnes ont très souvent les yeux fermés.

Avec le Pixel 3a j’ai réussi à faire de belle photos et la partie logicielle fait tout à ma place, je n’ai qu’à choisir le mode de photo ( portrait, nuit .. ), cadrer mon sujet et appuyer sur le déclencheur. Ce qui est réellement impressionnant c’est la qualité du bokeh, l’effet de flou faisant ressortir l’essentiel en ajustant la profondeur de champ. Ainsi toutes vos photos de portraits seront réussies.

Macro Pixel 3a
Macro Pixel 3a

La liaison avec ChromeOS est parfaite

Le “mariage” Chromebook / Pixel 3a est la partie qui m’intéressait le plus lors de l’achat du smartphone de Google et je dois dire que je n’ai pas été déçu. Il suffit de se rendre dans les paramètres de Chrome OS dans la rubrique “Appareils connectés” puis d’associer les deux appareils. La magie opère vite et bien, vous pourrez envoyer des SMS directement depuis l’application Message de Chrome OS, déverrouiller le Chromebook lorsque les deux appareils sont à proximité et enfin utiliser le partage de connexion instantané (Instant Tethering) lorsque le Chromebook n’est pas connecté à un réseau Wifi.

Conclusion sur 15 jours d’utilisations

Je suis conquis par le produit et même si ce n’est pas un foudre de guerre sur le papier je n’ai rencontré, pour le moment, aucun ralentissement. Ainsi, je joue toujours avec PUBG, j’utilise toujours les applications Google, comme Docs, Sheet, ou Maps sans difficulté. Bref il est selon moi esthétiquement beau (question de goût), il tient dans la main et offre une mise à jour garantie par Google pendant 3 ans.

Pour le prix proposé, je ne peux que le conseiller à ceux aimant la prise de photographies et appréciant les produits Google. Avec le Pixel 3a, nous avons enfin le meilleur compromis prix/fonctions.

Pixel 3a
399
  • 10€ offerts tous les 100€ d’achat
  • GOOGLE MINI OFFERTE
Pixel 3XL
629

Que pensez-vous de la gamme Pixel, seriez-vous prêt à changer pour ce nouvel appareil ? Donnez-moi votre avis, posez-moi vos questions dans la suite de cet article à travers vos commentaires?

Source: google

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

4 réflexions au sujet de « Pixel 3a : test et avis du killer phone de Google »

  1. Si on compare les spécifications techniques avec celles du Xiaomi Pocophone F1, elles sont largement à l’avantage du Pocophone. Notamment : meilleur processeur, meilleure batterie. De plus, le Pocophone coûte bien moins cher, et son prix a encore baissé (- de 250 € )

    Le seul avantage du Pixel, c’est la photo. Or la dernière version de Google Camera fonctionne parfaitement sur le Pocophone.

    Et ne parlons pas du Pocophone F2 à venir en Europe, qui sera moins cher que le F1 !

    1. Le pocophone est effectivement un très bon produit, mais ce que je recherchais avec le Pixel c’est l’interconnexion avec ChromeOS pour l’instant tethering, mais aussi Android stock et les mises à jour réaliser par Google.

      J’ai eu entre les mains le Pocophone comme beaucoup d’autres appareils, et je reste très satisfait du Pixel 3a.. J’attends de voir les futurs mobiles de Xiaomi qui sont très souvent très bon 🙂

  2. Je penses que Google frappe fort avec ce pixel 3A…. Il a vraiment un très bon rapport qualité-prix et son positionnement lui permet d’être acheté par une grande majorité d’entres nous. Je lorgne dessus mais je ne suis pas « fan » du « gros menton et du gros front » de celui-ci… En effet, sans pour autant tomber dans les écran à encoche, j’aurais bien vu un télephone de 5,5 pouces (la taille idéal selon moi) mais avec des bordures hautes et basses plus fines… Enfin les goût et les couleurs, c’est subjectif… Autre reflexion que je me fait également est que peut etre que ce genre de tél (et son positionnement) va peut être faire switcher les windows user vers les chromebook. Ce que je dis est peut être étonnant mais j’ai beaucoup d’ami(e)s qui, au départ, ont acheté un smartphone Apple et qui sont venu après vers les ordinateurs Apple… Et comme Google tent vers l’unification entre Androïd et Chromebook, Est ce que sa stratégie ne serrait elle pas d’acquérir une masse de client  » Pixel » pour leur proposer un système complet avec un chromebook à l’avenir?
    PS: je sais que d’autres téléphones sont sur Androïd mais avec toutes les surcouches, cela me parait moins évident….

    1. Je suis du même avis que toi, avec le Pixel 3a, Google va très certainement travail son écosystème et faire basculer les utilisateurs de Windows ( déjà le marché visé avec les Chromebook) vers ses produits. Aujourd’hui Google propose déjà avec le Pixel 3a un Google Home gratuitement dans certains stores.

      J’utilise de nombreux smartphones depuis longtemps et je reviens toujours au launcher Google (léger, fluide) et sur pixel c’est vraiment parfait

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.