Premiers pas avec le Conteneur ChromeOS via Project Crostini

Le projet Crostini est enfin réalité sur nos Chromebook, voici le pas à pas pour le mettre en place, mais attention il y a encore quelques restrictions.

Chrome OS s’ouvre de plus en plus aux applications tierces, il y a eu tout d’abord les applications Chrome, puis les applications Android avec l’arrivée du Google Play store, et aujourd’hui nous avons accès aux Logiciels Linux grâce au projet « Crostini« . Si vous êtes propriétaire d’ un Pixelbook et que cela ne vous dérange pas de mettre les mains dans le moteur en saisissant quelques lignes de commande, vous pouvez essayer dès maintenant débloquer tout le potentiel de votre Pixelbook.

Conditions préalables

Pour accéder aux commandes nécessaires, vous devez effectuer les actions suivantes. Pour rappel, ceci ne fonctionnera actuellement que sur le Pixelbook . Vous n’avez pas besoin d’activer le mode développeur pour configurer les machines virtuelles.

Activer le canal développeur

Au moment de la rédaction de ce document, vous devrez exécuter ChromeOS 67 ou version ultérieure. Ceci n’est actuellement actif que dans le « Canal DEV ».

  • Allez dans vos paramètres ChromeOS
  • Sélectionnez « À propos de Chrome OS« 
  • Sélectionnez « Informations détaillées sur la version« 
  • Sélectionnez « Changer la version« 
  • Sélectionnez « Develloper« 

Votre Chromebook vérifie les mises à jour et télécharge la dernière version sur le canal développeur. Vous serez invité à redémarrer lorsque vous avez terminé.

Activer les conteneurs

Après le redémarrage, vous aurez plusieurs nouvelles fonctionnalités expérimentales qui apparaîtront sur la page chrome://flags . l’une d’entre elle permettra d’activer le conteneur Crostini

  • Entrez l’adresse suivante dans l’omnibarre de votre navigateur  « chrome://flags /#enable-cros-container » et activez le drapeau « Chrome OS Container« 
  • Redémarrez votre Chromebook

Introduction à vmc

Les conteneurs ChromeOS sont contrôlés via la commande « vmc » qui peut être lancée à partir du terminal ChromeOS (CTRL + ALT + T). Ce sont les options possibles

vmc start  – Cette commande démarre un conteneur avec le nom que vous souhaitez. Si le conteneur n’existe pas, il sera automatiquement créé. « Vmc start developmentvm » va créer ou démarrer un conteneur nommé « developmentvm ». Vous pouvez créer autant de conteneurs que vous le souhaitez. Vous serez automatiquement déposé dans un shell Termina.

vmc list – Cette commande listera tous les conteneurs qui se trouvent sur votre Chromebook.

vmc stop <nom_conteneur> : cette commande arrêtera le conteneur avec le nom spécifié. « Vmc stop developmentvm » arrêtera le conteneur nommé « developmentvm »

vmc destroy  – Cette commande détruira le conteneur avec le nom spécifié. « Vmc destroy developmentvm » détruira le conteneur nommé « developmentvm » et supprimera tout le contenu. Cela ne peut pas être inversé une fois effectué.

Configuration d’une machine virtuelle Debian dans un conteneur

Maintenant que j’ai introduit la commande vmc, mettons cela en action en faisant tourner une machine virtuelle Debian et en y installant un logiciel.

  1. Accéder à un shell ChromeOS (Ctrl + Alt + T)
  2. Créer un conteneur en cours d’exécution
    • vmc start testvm
  3. Provisionnez Debian en exécutant (remplacez par votre nom d’utilisateur Unix (minuscule, pas d’espace)
    • run_container.sh –container_name=stretch –user=<username> –shell
  4. Mettez à niveau l’installation Debian en l’exécutant
    • sudo apt-get update
    • sudo apt-get upgrade
  5. Installer quelque chose avec apt – Dans cet exemple, nous allons installer la version de bureau du navigateur Mozilla Firefox mais les possibilités sont illimitées
    • sudo apt-get install firefox-esr
  6. Lancez Firefox en exécutant « firefox »

C’est tout – Vous devriez maintenant avoir Firefox en cours d’exécution. Vous pouvez installer à peu près n’importe quel paquet Debian via apt.

Si vous souhaitez ré-entrer votre conteneur après avoir redémarré ou fermé la fenêtre de votre navigateur, il vous suffit d’exécuter les deux commandes suivantes pour revenir au shell à partir du terminal ChromeOS (Alt + Ctrl + T) – N’oubliez pas de remplacer  »  » par votre nom d’utilisateur Unix.

  • vmc start testvm
  • run_container.sh –container_name=stretch –user=<username> –shell

Limites

  • Pas de presse-papiers partagé entre les applications de bureau et ChromeOS
  • Cela ne fonctionnera que sur le Pixelbook en ce moment

Si aujourd’hui la plupart d’entre nous ne pourront pas exécuter ce code, espérons que Google va ouvrir le projet « Crostini » à tous les Chromebook rapidement. Qu’en pensez-vous ? Donnez-moi votre avis, posez-moi vos questions dans la suite de cet article à travers vos commentaires.

Source: kmyers.me

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît,.

1 Comment

  1. Pingback: Google dévoile officiellement le Project Crostini: Les applications #Linux arrivent sur #ChromeOS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *