Wave

24 septembre 2022 par

Quel est l’avenir du Chromebook face à l’inflation mondiale ?

Jamais l’informatique n’a été aussi présent dans notre vie personnelle que professionnelle. Nous sommes amenés à employer autant l’informatique invisible ou de service que celle qui nous permet de téléphoner. Il ne se passe pas un instant où nous ne l’utilisons pas. Présente partout, elle nous apporte une certaine sécurité tout en nous proposons des services comme des possibilités chaque jour plus importante. Cet outil est devenu indispensable et pourtant il risque d’être moins opérationnel demain. Cela est dû principalement à l’augmentation des matières premières au niveau mondial. Cette hausse des prix ayant comme répercussions une augmentation des composants électroniques. Il s’agit donc de se poser la question suivante : quel est l’avenir du Chromebook face à l’inflation mondiale ? C’est aujourd’hui que nous devons nous interroger. Demain, ces ordinateurs risquent de ne plus être bon marché. Comment palier cette augmentation de prix et pourquoi ?

Promo -25%
Acer Chromebook 315 CB315-3HT-C6KP Ordinateur Portable Tactile 15,6'' FHD IPS, PC Portable (Intel Celeron N4020, RAM 4 Go, 64 Go eMMC, Intel UHD Graphics 600, Chrome OS) - Clavier AZERTY, Laptop Gris

Acer Chromebook 315 CB315-3HT-C6KP Ordinateur Portable Tactile 15,6'' FHD IPS, PC Portable (Intel Celeron N4020, RAM 4 Go, 64 Go eMMC, Intel UHD Graph ...

  • CHROMEBOOK PLUS : Rapidité, fluidité des appels vidéo et grande capacité de stockage ; le processeur Intel Celeron N4020 allie basse consommation et réactivité ; ses performances supérieures facilitent l'exécution des projets graphiques, accélérant ainsi le traitement des tâches
  • ÉCRAN TACTILE : Conçu pour être utilisé dans des environnements très lumineux, le grand écran tactile Full HD (1920 x 1080) LCD IPS de 15.6 pouces avec bordures fines vous permet d'apprécier des images vives et des couleurs éclatantes
  • PRODUCTIVITÉ CONTINUE : Conçu pour vous accompagner partout, ce Chromebook est un ordinateur portable professionnel et léger de 1,63 kg pour 20,3 mm d'épaisseur, avec une batterie longue durée ultra-performante
amazon
399.00 299.99
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

L’inflation au niveau mondial s’impose

À moins d’habiter actuellement sur une île déserte, chacun de nous a pris conscience d’une augmentation importante de tous les biens de consommation et autres. Cela concerne autant la nourriture, que les produits du quotidien comme ceux de première nécessité : fuel, gaz, essence, etc… Les raisons évoquées par les financiers comme les politiques sont, suivant leurs positions sur l’échiquier de l’économie, dues à de multiples paramètres. On évoque ainsi l’après Covid avec ses confinements, entraînant une demande plus forte du consommateur par rapport à une production déficiente. Vient se greffer l’invasion de l’Ukraine par la fédération de Russie, entraînant un embargo sur l’exportation des productions gazières. S’y ajoute enfin une baisse volontaire de la production des matières premières comme le pétrole et une recherche de nouvelles énergies entraînant une inflation à deux chiffres pour certains pays. 

Des monnaies à la peine

L’économie mondiale ne peut pas s’arrêter à une simple augmentation des produits comme des matières premières. Elle est rattachée, bien sûr, au coût de la monnaie dominée par le dollar Us. L’inflation des produits, mais également une récession sur les biens de consommation à cause d’une augmentation de leurs prix, entraîne mécaniquement des marchés financiers spéculant sur une hausse des monnaies fortes. Or, actuellement, il en existe qu’une seule : le dollar Us. Les autres monnaies comme l’Euro ne peuvent que baisser, tout la livre britannique ainsi que le yen. À ce sujet, pour cette monnaie, la banque du Japon, a dû intervenir ces derniers jours pour soutenir cette devise. 

Ce mix récession et inflation entraîne également et mécaniquement une augmentation des taux d’emprunt. Si hier il était possible pour des États d’emprunter de l’argent à des taux négatifs, aujourd’hui ce n’est plus le cas. S’ils augmentent pour des pays, il en est de même pour des entreprises, qui vivent par la vente, et par l’emprunt. L’argent devenant cher, les produits qu’elles proposeront demain, ne pourront qu’augmenter. 

L’informatique est partout

Aujourd’hui, l’informatique s’est imposée dans tous les instants de notre vie. Et, ceci à tous les niveaux, aussi bien personnel que professionnel. Il n’y a plus un instant où nous pouvons nous en passer, autant à notre domicile, que lors de nos activités professionnelles. Une telle emprise nous empêche de pouvoir, quoique l’on puisse espérer, revenir à un usage papier tel qu’il était fait, il y a encore une dizaine d’années. Au sein d’une entreprise, le moindre document est amené à être dématérialisé. Au sein du foyer, on a effacé la liste de courses de la semaine, pour la remplacer par une liste de tâche, elle aussi dématérialisée. Bien sûr, s’ajoute à ces emplois, un usage et stockage dans le cloud. 

Deux types d’informatique 

Il y a deux types d’informatique dont l’usage mérite qu’on s’y intéresse un instant. Le premier est l’informatique invisible ou de service. C’est celle qui nous permet de régler le péage à des automates avec une carte bancaire. Celle qui aide à nous déplacer par le biais de notre smartphone, comme de savoir la météo du lieu de notre résidence. Toutes ces informations, et bien d’autres, sont gérées de manière informatique. Elles assurent notre bien-être et nous autorisent même à pouvoir sécuriser notre domicile. Cette informatique invisible ou de service, nous ne pourrions plus nous en passer et même si l’inflation des coûts que j’indiquais plus haut devait continuer, elle ne serait touchée qu’à la marge. En effet, généralement les ressources déjà présentes (boitiers, lecteurs, etc…) sont opérationnelles et seules des coupures d’énergie viendraient affecter leurs fonctionnements. 

L’informatique plus visible

La deuxième informatique est celle que nous employons chaque jour par le biais d’ordinateur ou de smartphone. Elle nous permet d’élaborer un schéma, écrire un texte ou une feuille de calcul comme de discuter via une visioconférence. Cette informatique-là, nous l’employons, mais en y posant certaines conditions : facilité d’emploi, renouvellement périodique de l’outil. En effet, implicitement, nous décidons périodiquement de changer d’ordinateur. Une manière de découvrir des nouveautés, mais également de se rassurer sur la sécurité accrue proposée par le nouveau modèle. Une sécurité sur un fonctionnement plus long, une sécurité dans le mode de fonctionnement de l’outil et enfin une sécurité par le biais de la dernière version supportée du système d’exploitation. 

Les atouts de chromeOS face à l’inflation mondiale

Cette politique du renouvellement s’applique principalement de manière formelle pour les ordinateurs fonctionnant sous Windows ou MacOS. Maintenant, concernant chromeOS, Google propose d’abord pour ceux fonctionnant nativement sous cet OS, un support de huit ans au niveau des mises à jour. Ensuite avec chromeOS Flex, il est permis, sans beaucoup de bidouilles, de donner une seconde vie à des outils informatiques qui généralement finissaient à la benne / recyclage. À croire que Google avait anticipé cette inflation planétaire. Ce produit arrive, en effet, à point nommé, pour permettre aux personnes ne désirant pas investir dans un ordinateur dont les prix augmentent, de trouver via chromeOS Flex un outil facile d’emploi et surtout gratuit. 

Si l’on fait un parallèle avec Android, et de la manière dont Google l’a imposé face aux constructeurs de smartphone, on peut penser que demain, nombreux seront les assembleurs qui présenteront chromeOS Flex dans leurs machines. Une manière de garder des parts de marché face à un désistement des consommateurs pour des produits d’autres marques devenus trop chères. Bien sûr, les paramètres d’emploi de cet OS seront à revoir au vu des possibilités offertes actuellement qu’à un certain nombre d’ordinateurs. Mais, n’est-ce pas le propre de l’informatique d’évoluer ? 

Tout augmente, même les outils pour fabriquer un Chromebook

Je ne vous apprendrai rien, en disant que l’inflation des matières premières entraîne de manière concomitante l’augmentation des prix de ce qu’elles permettent de fabriquer. Pour ce qui nous intéresse, je pense bien sûr aux composants électroniques, aux matrices permettant la création des coques des ordinateurs. Qu’elles soient en plastique ou en métal.

Je n’oublie pas les vis en métal comme la création des plaques en verre. Bref, tous les composants, et j’en oublie, rentrant dans la construction d’un ordinateur. Qu’il coûte 200 € ou 1 000 €. Aujourd’hui, une majorité de constructeurs peuvent assurer une certaine continuité dans l’approvisionnement des pièces rentrant dans la construction d’ordinateurs, grâce à une certaine marge dans les stocks. Mais qu’en sera-t-il demain ? Assurément, ils devront répercuter sur les produits créés, l’augmentation des matières premières, mais également tout ce qui en périphérie, permet leur fabrication. 

Quel est l'avenir du Chromebook face à l'inflation mondiale ?
Photo DR

Le Chromebook à la carte

Alors, quel est l’avenir du Chromebook face à l’inflation mondiale ? Assurément, il va falloir que le consommateur revoie profondément sa politique d’achat de renouvellement des ordinateurs. Indiscutablement, quel que soit le système d’exploitation, ces produits seront amenés à augmenter. Dont les Chromebook. Eux, connus pour être proposés à des prix bas, assurément seront à la hausse. Face à une telle augmentation, le consommateur à deux choix :

  • soit ressortir le vieil ordinateur qui ne fonctionnait plus et installer dessus chromeOS Flex,
  • soit se tourner vers l’ordinateur à la carte. 

Cet outil existe. En effet, comme vous l’annonçait @Nicolas ici même, Framework s’associe à Google pour créer un Chromebook haut de gamme évolutif. Un tel ordinateur permettrait sur le long terme de faire des économies non négligeables. Un produit à la carte, offrant suivant les besoins de chacun, les outils qui lui sont indispensables. Par les options de personnalisation, on pourrait reconditionner le même outil. Comment ? En changeant simplement le processeur ou le type de mémoire. L’ordinateur ne serait plus un produit jetable, mais réellement évolutif. Autant dans ses composants que dans le système d’exploitation qu’il emploie. 

Quel est l’avenir du Chromebook face à l’inflation mondiale ?

La conjoncture, avec une inflation durable, demande que l’on revoie notre système de consommation de l’informatique. Ceci pour deux raisons : permettre de pérenniser sur le long terme un produit qui fonctionne en lui apportant quelques modifications simples, passant logiquement par des produits à la carte. La seconde raison concerne tout simplement l’avenir : au vu du réchauffement climatique, il est impossible de rester les bras croisés face à l’effondrement du vivant. Une telle entreprise, passe par une reformulation de notre consommation. Dont celles des ordinateurs, devenus tellement indispensables.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Soutenir MyChromebook.fr

Chrome Os cache bien des secrets ! L’équipe de mychromebook.fr vous propose des guides d’aide au démarrage et à la manipulation de ce système d’exploitation.

Acheter nos guides

Le CKB SHOW est soutenu par ses auditeurs. Débloquez des avantages et rémunérez L’équipe de Mychromebook pour son travail avec Patreon !

Devenez VIP Tipeee

Découvrez notre podcast

Le CKB Show c'est le podcast qui parle de Chrome OS, de Chromebook et de tout l'univers de Google

Articles similaires

2 commentaire(s) au sujet de "Quel est l’avenir du Chromebook face à l’inflation mondiale ?"

  1. Article de référence, à diffuser un maximum !…Il résume à lui tout seul la place majeure de l’informatique dans ce bas monde, qu’on le veuille ou pas, avec ses avantages et ses inconvénients…Le monde changera toujours…..il faudra sans cesse s’adapter…..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: