Depuis 2011, date de sortie des premiers Chromebook, ceux-ci ont accès au Chrome Web Store. Il y est proposé des applications comme des extensions. Ces dernières viennent en complément de tout navigateur web fonctionnant sous Chromium. Si ce qu’elles proposent répond dans la majorité des cas à une demande, on peut à juste titre se poser des questions sur ce qu’elles peuvent collecter comme informations. Autant sur l’utilisateur que sur l’emploi de cet outil. Philippe, utilisateur d’un Chromebook, et inscrit au salon Discord du site ne comprenait toutes les informations justement collectées par l’extension Text Blaze. C’est à partir des réponses que j’ai pu lui donner, que j’ai décidé d’en faire un article. Je vous propose donc de voir quelles informations récupèrent les extensions installées dans Google Chrome, mais surtout à quoi elles servent.

Chromium peut tout faire

Un navigateur web sous Chromium comme Google Chrome, peut très bien fonctionner sans extensions. Une extension ne peut pas fonctionner sans le navigateur web. Quand on a cette information en mémoire, on comprend que ce périphérique logiciel apporte un complément dans l’emploi du navigateur web. Il y en a pour tous les goûts mais également pour toutes les fonctions. Elles apportent généralement une possibilité supplémentaire dans l’emploi du navigateur web. Je rappelle que la majorité des applications de Google fonctionnent avec cet outil. Cela veut donc dire qu’une extension s’utilise autant dans Google Docs, que Gmail et bien d’autres. 

HP Chromebook 14a-na0005sf

229,00 

Des divertissements sans modération Profitez d’un superbe écran haute définition à microbords et de haut-parleurs optimisés par les experts audio de Bang & Olufsen pour vivre une expérience audiovisuelle digne d’un cinéma en toute simplicité sur votre ordinateur portable.

Category:

Deux types d’extensions

Une extension peut être comme je les appelle autonome puisque pour l’utiliser elle ne demande aucune information sur l’utilisateur pour son emploi. C’est le cas par exemple de l’extension mychromebook. Pas besoin de s’identifier pour rechercher une information comme de cliquer sur les liens des articles s’affichant dans la fenêtre.  

Il y a ensuite les extensions qui pour être utilisées demandent à l’utilisateur de s’identifier. Généralement, elles sont le prolongement d’un site web et d’un outil, qui proposera des fonctions gratuites et payantes. Pour différencier chaque utilisateur, l’extension demande l’identification du consommateur puisque les services peuvent être différents. 

Dans le cas qui nous intéresse, il s’agit de l’extension Text Blaze. Elle permet via un raccourci, l’affichage d’un texte que l’on aura préalablement élaboré. Le raccourci permettra de gagner un temps fou puisque l’on n’aura pas écrire à chaque fois le texte attaché au raccourci . De plus, pas de risques d’erreurs de frappes ou d’orthographes. 

Un questionnement justifié

Philippe, se posait la question sur les informations recueillies par cette extension, qui au premier abord peuvent étonner. Bien sûr, l’éditeur de l’extension ne recueille pas toutes les informations comme indiquées dans les quatre cas. 

Identification

Informations permettant d’identifier personnellement l’utilisateur : Par exemple : nom, adresse, adresse e-mail, âge ou numéro d’identification (ces informations s’affichent sur la page de l’extension)

Cette information est demandée pour s’inscrire. Ce qui est également le cas lors de l’inscription pour l’emploi d’un compte Google. 

Paiement

Informations financières et de paiement : Par exemple : transactions, numéros de carte de crédit, bilans de solvabilité, relevés bancaires ou historique de paiements (ces informations s’affichent sur la page de l’extension)

Texte Blaz propose dans son outil une partie gratuite avec certaines fonctions, la partie payante offrant d’autres possibilités. Pour accéder à celles-ci l’utilisateur doit donc régler la somme demandée. Il va donc effectuer une transaction sur le site, qui le renvoie sur le site de sa banque, pour paiement. Mais en aucun cas, le site de l’outil ne pourra accéder aux informations bancaires de l’utilisateur. 

Authentification

Informations d’authentification : Par exemple : mots de passe, identifiants, question secrète ou code secret  (ces informations s’affichent sur la page de l’extension)

Pour l’emploi de l’extension, l’utilisateur doit comme je l’indiquais plus haut s’authentifier. Cela cela passe logiquement par des identifiants. L’identification à double facteur pouvant faire parti de ce protocole comme un code ou une question secrète.

Activité

Activité de l’utilisateur : Par exemple : surveillance du réseau, clics, position de la souris, enregistrement des mouvements de défilement ou des touches du clavier  (ces informations s’affichent sur la page de l’extension)

Text Blaz fonctionne sur le principe suivant : l’utilisateur enregistré et reconnu, va se créer un raccourci avec un protocole bien particulier. En écrivant ce dernier dans Google Docs par exemple, il va voir s’afficher le texte lié au raccourci. Pour savoir quand envoyer ce dernier, Text Blaz, est donc bien obligé de connaître les informations tapées. 

Alors oui, toutes les informations récoltées par cette extension pour son emploi peuvent étonner. Mais n’est-ce pas le cas pour par exemple l’emploi d’un compte Google ?

Google Pixel 8

799,00 

Google Tensor G3 est la puce la plus puissante de toute l’histoire des Pixel. Grâce à elle, le Pixel 8 est rapide et efficace. Et l’IA de Google vous offre une aide personnalisée à tout moment de la journée L’écran 6,2 pouces haute résolution offre un rendu net et détaillé, aux couleurs vives. Et avec…

Category:

Quelles informations récupèrent les extensions installées dans Google Chrome

Utiliser une extension gratuite ou payante peut être considéré comme intrusif. mais si on a compris le mécanisme de fonctionnement de celle-ci, on aperçoit que cela n’est pas le cas.

Je rappelle que si vous avez des questions ou simplement des observations à faire ou recherchez des conseils, le forum Discord du site est à votre disposition

Shares:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.