Chrome OS sur une tablette – L’Acer Chromebook tab 10, sortie un an trop tôt

L’Acer Chromebook tab 10… C’était sans doute un des premiers bons tests que j’ai réalisés en novembre dernier, et la conclusion était simple : c’est un superbe objet, pénalisé par un Chrome OS encore loin d’être optimisé pour une tablette. Aujourd’hui, presque 8 mois après, la situation a enfin évolué.

Chrome OS 75 et animations

Cette vidéo est un peu pensée comme un complément de mon précédent test sur la Chromebook tab 10, n’hésitez donc pas à la regarder si vous ne l’avez pas déjà fait. Après avoir goûté à la Surface Go, faut avouer que le hardware de la Chromebook Tab 10 ne fait pas forcément rêver.


Et pourtant, il est enfin bien exploité grâce à Chrome OS 75. Cette version est toujours au stade de la bêta, mais elle vient optimiser très largement les animations et interactions avec Chrome OS en mode tablette.


Le drawer d’applications devient enfin fluide, l’écran du multitâche s’active sans broncher, et de manière générale tous les gestes propres à une tablette ont gagné fortement en fluidité. C’est toujours pas parfait, mais on est vraiment à des kilomètres de là où la Chrometab en était à sa sortie.


Ça vient à peu près confirmer ce que je pensais lors de mon premier test : même si le hardware de la Chromebook tab 10 n’est pas le plus puissant, il n’est pas trop faible comme beaucoup le pensent, il demandait juste de l’optimisation.

Nouvelle interface

Cette évolution est en fait venue compléter les optimisations de Chrome OS vis-à-vis de son interface générale, qui il y a quelques mois était assez loin d’être adaptée à une tablette, on avait vraiment juste l’impression d’utiliser un Chromebook sans écran.


Cette impression a un peu disparu, d’autant qu’elle s’est accompagnée d’une optimisation générale des applications Android pour Chrome OS.
Les applications fonctionnent quasiment toutes comme sur une tablette Android, les freezes se font rares, et certaines se payent même le luxe de s’adapter à un grand écran, comme c’est le cas de Gmail par exemple.

D’autre part, l’avantage d’un tel appareil c’est qu’on peut facilement y connecter un clavier et une souris pour la transformer en véritable Chromebook. Vous retrouvez alors une interface d’ordinateur de bureau classique. La Chrometab manque un peu de puissance pour le multitâche dans cette situation il faut bien avouer, mais pour de la productivité légère ça passe plutôt bien.

Polyvalence et véritable expérience de tablette

En fait, c’est cette polyvalence qui fait que Chrome OS est particulièrement appréciable pour une tablette. Vous bénéficiez d’une vraie expérience d’ordinateur complet, tout en ayant sous la main des applications mobiles, propres à une expérience de tablette, grâce à la richesse du play store et au travail de Google qui a été fait en ce sens.

C’est ce qui fait selon moi la différence avec l’iPad et la Surface Go : la Surface Go penche un peu trop vers l’expérience de bureau à cause de Windows 10, et l’iPad un peu trop du côté de l’expérience mobile à cause d’iOS.

Chrome OS représente l’entre-deux le plus réussi en somme.

La sortie prématurée de la Chromebook tab 10

Si tout cela vous intéresse, en France, vous n’avez pas beaucoup de choix pour une Chrometab. En l’absence de la Pixel Slate, vous pouvez soit vous diriger vers du haut-de-gamme avec le Hp Envy x2, un excellent convertible capable de remplacer votre laptop si Chrome OS vous suffit, soit vers cette Acer Chromebook tab 10.


Le problème, c’est que la Chrometab 10 est désormais très difficile à trouver : la plupart des vendeurs ont cessé de la proposer, la faute à sa sortie prématurée accompagnée d’un OS trop instable.
C’est vraiment dommage, la Chromebook Tab 10 est un appareil qui, en mon, est sortie un an trop tôt. Aujourd’hui, elle vaut clairement le coup si vous la trouvez autour de 250 euros.
En en rachetant un modèle, j’ai été agréablement surpris par la qualité de son écran, son autonomie de 8 à 10 heures, et sa capacité à faire tourner des jeux et des émulateurs. Sérieusement, j’avais oublié à quel point les tablettes font d’excellentes petites consoles de jeu.

Conclusion

Voilà, personnellement je suis plutôt content de la direction que prend Chrome OS en ce moment. Cette optimisation pour les tablettes a définitivement été tardive, mais les chromebooks ne font que s’améliorer au fil du temps, quand bien même cette amélioration est très progressive. Voilà, je vous invite très sincèrement à vous intéresser aux prochaines tablettes sous Chrome OS qui risquent de sortir.


Et que dire de plus les gars, c’était Nightech, c’était Thomas, j’espère que cette vidéo vous aura plu, qu’elle vous aura aidé, et




Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

4 réflexions au sujet de « Chrome OS sur une tablette – L’Acer Chromebook tab 10, sortie un an trop tôt »

  1. Question d’un néophyte: quelle(s) différence(s) entre un Chromebook, une tablette Samsung Galaxy Tab E qui roule Android et une tablette Acer Tab10qui roule Chrome OS ?
    — sous-question: est-il possible d’installer Chrome OS sur une tablette Samsung Galaxy Tab E (en remplacement du OS Android)?

    Et mon commentaire: merci cousins de France pour votre éclairante InfoLettre (myChromebook.fr) . Dans vos vidéos vous parlez très rapidement mais je finis par saisir l’idée générale grâce au texte verbatim! — Très apprécié par un p’ti vieux québécois qui tente de suivre l’évolution & les progrès rapides des produits Google.

    1. La différence encore ChromeOS et Android est de moins en moins visible, mais il y en à et pas des moindres. Sur Android vous n’utiliserez que les applications Android, moins propice au travail ( bureautique). ChromeOS réuni le meilleur des deux mondes, Des applications Android, des applications Linux, et chrome ..

      IL est surement possible d’installer ChromeOS sur une autre tablette, mais cette dernière n’ayant pas été développée pour risque de ne pas fonctionner parfaitement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.