Chromebook : Accepter la différence :)

Lorsque mon entourage me dit : “Tu n’as pas un plan pour un PC, je voudrais changer le mien ?” J’ai tout de suite le même réflexe « Ben… ?? prend un chromebook !!« 

Un Chromebook
Un Chromebook

Et là, je me dis : “Attends, le temps de lui expliquer Chrome OS, le temps de lui faire accepter les différences avec un PC, le temps de … le temps de … » Alors je préfère répondre : “Non je n’ai pas de plan !
Et pourtant, si les gens savaient, ils feraient la fortune de Google !! (on me dit dans les oreillettes que Google est déjà riche … autant pour moi).

Cet article est donc là pour répondre à ces questions, lever quelques apriori et  zones d’ombres de Chrome OS et faire comprendre aux aficionados de Windows qu’un autre monde existe (en dehors d’Apple bien sur).

Ce ne sera pas, aussi, l’occasion de rentrer dans les considérations techniques, nos contributeurs techniciens le faisant dans ces colonnes tous les jours. Et d’ailleurs les guides à l’usage des apprentis utilisateurs de Chromebook les rappellent.

Matériellement, rien ne change, un laptop est un laptop !

Rien ne ressemble plus à un ordinateur portable qu’un autre ordinateur portable. Et les Chromebook ne dérogent pas à la règle.

Sauf qu’ils sont, en général plus léger que leurs homologue Windowsiens. Cela parce qu’ils embarquent moins de matériel (petit disque dur, pas de stockage en interne…).
Ensuite, et c’est là l’essentiel, le chromebook prend vie beaucoup plus rapidement qu’un PC.

Petit rappel. A minima, lorsque vous avez appuyé sur le bouton d’alimentation d’un pc, il démarre l’environnement Windows, les logiciels que vous avez demandé ou pas au démarrage de l’ordinateur (par exemple Outlook ou une autre application), votre environnement personnalisé (des briques en plus sur Windows 10) et il vérifie que des mises à jour (si vous ne les avez pas désactivées) ne sont pas disponibles.
Finalement, et surtout si votre ordinateur a quelques mois ou quelques années, ce sont de bonnes minutes à attendre.

Croyez moi sur parole, le chromebook démarre en quelques secondes.

Pourquoi ?

Un environnement en ligne.

Tout d’abord un chromebook vous demande d’abord et seulement les identifiants de votre compte Google et « fonce » ensuite sur Chrome, le navigateur de Google.

Tout se passe ensuite sur le net.

Vous pouvez télécharger des fichiers, ils se retrouveront dans le gestionnaire de votre Chromebook qui s’apparente à l’explorateur de Windows.

Bureau Chrome OS

Et justement, sur cette image, vous pouvez voir le gestionnaire de fichiers sous la forme d’un petit dossier blanc dans un cercle bleu.

C’est ici que tout se passe dans les Chromebook.

Bienvenue sur l’étagère. Et oui, on a beau s’appeler Google et faire partie des plus gros mastodontes de la planète économique, quand il s’agit d’appeler un chat, un chat, on le fait.

C’est donc sur l’étagère que vous épinglerez vos logiciels et applications les plus souvent utilisés sous réserve d’avoir cliqué droit avec votre souris et d’avoir sélectionné “épingler sur l’étagère”.

L’environnement Chrome OS peut être personnalisé en épinglant donc ses applications sur l’étagère mais aussi en changeant le fond d’écran du “bureau” simplement en cliquant droit dessus et en choisissant “définir le fond d’écran”.

Sorti de ces aménagements, l’esprit Chromebook c’est le nomadisme.

Tout est fait pour que vous puissiez vous affranchir des contraintes matérielles et logicielles et travailler, vous amuser, écouter de la musique ou des livres ou que vous soyez.

Ainsi, la durée de vie de votre matériel est rallongée.

En sécurité ?

Pas d’antivirus sur Chrome OS. Cela ne sert à rien d’en installer un physiquement sur votre disque dur. D’abord parce qu’il prendrait de la place sur le petit disque de votre chromebook (10,3 go sur mon Toshiba néanmoins) mais aussi parce que les seules précautions à prendre sont celles que l’on doit observer avec l’Internet.

Sécuriser votre mot de passe, ne surfer que sur des sites sûrs, suivre les conseils d’une bonne utilisation du réseau mondial et notamment de votre site préféré pour optimiser votre pratique du net sans prendre de risque.

Powerwash

Ce mot barbare vous permet de « laver » votre Chromebook et de revenir en un geste à la configuration de base de votre chromebook.

Comme l’expliquait Nicolas très récemment, cette opération consiste à demander à Chrome de “réparer” votre Chromebook et le laver de tous les soucis qu’il a rencontrés (passez par vos paramètres, puis par vos paramètres avancés puis sélectionnez Powerwash dans le chapitre Réinitialiser les paramètres).

Cette option de réinitialisation, que Windows permet aussi pour peu que vous soyez informaticien :), vous assure de revenir en arrière SANS PERDRE VOS DONNÉES !! puisque tout est en ligne et que vos éléments de configuration personnelle sont synchronisés avec votre compte Gmail.

Alors oui, cela demande d’avoir toute confiance en Google. Mais si vous êtes ici, c’est que vous avez déjà franchi le pas.

Le périphérique n’est plus bouché

Pour peu que votre version de Windows soit aussi dépassée, vous avez remarqué que le “plug and play” est de plus en plus compliqué. L’adéquation entre Windows et des périphériques récents est difficile et Microsoft vous pousse à acheter sa dernière version.

Chrome OS ne s’en préoccupe pas. En tout cas, il ne m’a jamais été demandé de driver au moment de l’utilisation d’une nouvelle souris, d’un nouveau clavier ou d’une webcam.

Peut être que la fonction de mise à jour automatique de Chrome Os y est pour beaucoup.

Applications : ne chercher plus, tout est dans le même magasin

Google offre plusieurs solutions pour télécharger et installer de nouvelles applications sur nos Chromebook. Ce qui a fait la force d’Apple au début de l’iPhone va faire celle de Chrome OS aujourd’hui. En effet à l’instar d’Apple et de son AppStore, Google offre plusieurs plateformes pour télécharger et installer des applications sur Chromebook. Dès 2011, le géant de la recherche en ligne à ouvert le Chrome Web Store, le grand magasin des applications, extension et thèmes pour Chrome.

Chrome web store / Play Store
Chrome web store / Play Store

Depuis près de 2 ans il est même possible d’accéder, sur la plupart des Chromebook, au magasin d’application Android. Il s’agit du PLay Store offrant près d’un million d’applications ainsi que des jeux

Un avantage encore en termes de gain de temps est l’exemple de la facilité d’installation puisque en règle générale, les extensions pour Chrome OS sont installées en deux clics.

En conclusion, quelques habitudes à changer

Sur un Chromebook, il y a une petite prise en main à connaître au delà du bureau (auquel Windows nous a tout de même habitué), de l’étagère à applications et du gestionnaire de fichier. Notamment, dans la pratique du net et de l’utilisation du pavé tactile.

Deux utilisations me sautent aux yeux parce qu’elles changent la pratique d’un laptop et d’un ordinateur en particulier. Pour préciser mes propos, les gestes ci-dessous (et tous les autres raccourcis) sont inhabituels mais demeurent indispensables dans votre utilisation de votre chromebook.

  • les deux doigts sur votre pavé tactile pour scroller une page de votre navigateur,
  • les deux doigts sur un fichier dans le gestionnaire de fichiers pour en afficher les options visibles d’habitude avec le clic droit d’une souris.

Mais une dernière habitude est à changer : votre état d’esprit vis à vis de l’utilisation que vous avez d’un pc.

Fini l’esprit de collection, de souvenirs ou de compilation. Tout est dans le cloud sur Chrome Os et le sentiment d’appartenance disparaît.

Et franchement qu’en pensez-vous ? Est-ce que l’on ne se sent pas un peu plus légers lorsque l’on sait que s’affranchir des contraintes matérielles et des limites de son NAS ou de son disque dur peut tout changer ?

Racontez nous votre expérience sur chromebook !

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

7 réflexions au sujet de “Chromebook : Accepter la différence :)”

  1. passée sous chromebook depuis quelques mois, j’apprécie beaucoup pour son côté nomade et utilisation instantanée (ou presque ^^)
    j’apprécie par contre moyennement google suite (j’y arrive pas et je n’arrive pas à mettre le doigt sur ce que je n’aime pas) et ai installé un autre pack office que je préfère un peu plus proche de word.
    perso, j’ai encore beaucoup de mal avec « tout sur le cloud » et j’ai un espace dédié sur mon serveur à la maison et j’y accède depuis mon chromebook au boulot 🙂

    sinon j’ai installé onenote et que je bosse dessus depuis mon PC à la maison ou mon chromebook (ou mon tel), ça fait parfaitement l’affaire.

    ça dépend aussi pas mal de l’utilisation de nos ordis, j’ai quelques logiciels qui n’existent tout simplement pas sur android ou chrome OS et donc, passage obligatoire par windows.

    mais (et c’est quand même là le confort), le chromebook est beaucoup moins cher que mon ordi portable, pour la consultation de documents, ça fonctionne très bien.

    au passage, qu’utilisez vous comme gestionnaire de fichiers ? celui de base est vraiment pas top (et je n’ai accès qu’au dossier « téléchargement » et c’est pénible), j’utilise ES Explorateur mais suis pas fan…

    • Merci @anna pour ton retour .. J’ai du mal a comprendre pourquoi certains utilisateurs n’aiment pas Docs, car je suis comme toi je ne vois pas trop pourquoi on ne pourrait pas l’aimer, je le trouve tellement proche de word .. mais je pense qu’en basculant sur Docs nous perdons nos repère, et peut-être notre aisance d’utilisation .. Personnellement je n’ai jamais ressenti de manque, mais peut-être que je ne suis pas un powerUser Word.

      Je ne sais pas sur quel Chromebook tu es, mais les logiciels qui te manquent aujourd’hui sont peut-être disponible sous Linux et de plus en plus de Chromebook ont accès à Linux est c’est clairement un gros avantage.

      Enfin pour répondre à ta question du gestionnaire de fichier, je n’utilise que celui de ChromeOS, mais en mode DEV ce qui me donne des accès supplémentaires (https://mychromebook.fr/chromeos-lapplication-fichiers-permet-de-creer-des-dossiers-de-premier-niveau/) mais ce qui me plait particulièrement c’est l’accès au CLoud ( drive, dropbox, et même mon NAS synologi hyper simplement

  2. Depuis que j’en possède un à la maison, je n’utilise que la suite google même sur mon PC professionnel (à l’école) qui fonctionne sous Windows ! C’est tellement plus simple à utiliser que les suites Microsoft Office ou même Libre Office. Mais j’admets que pour des utilisateurs de Word dans leur pratique professionnelle quotidienne, Google suite peut sembler trop succinte. Pas pour moi, en tous cas : compte-rendus de réunions, préparations de cours, fiches élève, tableurs de résultats scolaires, présentations… Je ne repasse vers Microsoft que pour transmettre des documents à des collègues qui ne travaillent qu’avec et franchement la transformation d’un google doc vers d’autres formats se fait très facilement (docx, pdf, …). Google doc a même un outil que j’utilise beaucoup, c’est le micro qui transcrit la parole en écrit ! Gain de temps assuré pour ceux qui tapent avec 2 doigts…

    • Merci @Sylvie pour ton retour d’expérience. Peronnellement j’écris tous mes articles, mes compte-rendu et mes livres et guides aussi sur Google Docs. J’apprécie particulièrement l’enregistrement automatique qui m’a sauver des heures de travail, et le travail communautaire qui est parfait ..

      Je pense, tout comme toi, que les ChromeOS rime avec simplicité ..

  3. C’est très joli vu comme ça mais l impression est un supplice … Ms Office est qu en lignes. Les diverses supports de données ne se voit pas entre eux… .
    Le traitement de texte de Google n arrive pas à la cheville de Word.
    Peut être dans quelques années.
    Franchement j ai essayé et je suis parti

    • Je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi. Pour moi Google Docs est plus performant que Office ne serait se sur le travail communautaire ( office 365 le fait aussi mais bien évidemment tu es obligé d’être en ligne ce qui offre donc un avantage au chromebook) docs peut également être utilisé hors ligne.

      POur le reste j’ai du mal a voir ou word et mieux que Docs, mais je suis certains que tu va me le dire , comme cela je pourrais faire un article comparatif pour informer les lecteurs ..

      Enfin je ne sais pas depuis combien de temps tu a quitté ChromeOS, mais maintenant les support USD, SD , SSD sont tous visible entre eux et depuis n’importe quelles applications, quelles soient linux, ChromeOS ou encore ANdroid ;.la fin d’années 2018 et le début 2019, google à vraiment données un gros coup de boost sur ChromeOS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Item added to cart.
0 items - 0,00
%d blogueurs aiment cette page :

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :