Wave
bul

24 août 2021 par

Informations pour mieux travailler avec son Chromebook

Peut-on imaginer trouver des informations pour mieux travailler avec son Chromebook ? C’est effectivement possible, puisque je vous en propose deux, même trois dans un court article, qui ma foi ne sera pas je l’avoue un sommet de littérature. Mais, tant pis, il faut bien de tout pour faire un monde. Même si les informations que je vous propose concernent, des données spécifiques, il n’en est pas moins vrai, qu’elles doivent si vous les utiliser vous aider dans leur emploi. Alors sans plus attendre…

Dans le menu d’état

Le menu d’état de Chrome OS devient de plus en plus intéressant dans l’information qu’il peut délivrer. J’avais ici même indiqué les différents icônes pouvant s’afficher suivant les informations pouvant être porté à votre connaissance. 

Il y a quelques jours, j’ai constaté qu’une nouvelle icône venait s’afficher dans le menu d’état. Attention, il n’apparaît pas si vous avez activé le VPN de Google. 

Comme on le constate dans l’image ci-dessous il s’agit de l’icône de Google Traduction. Il faudra pour qu’il apparaisse que la fonctionnalité Appuyez soit activée, comme l’indique la notification au-dessus de la fenêtre du menu d’état. Je rappelle que pour utiliser Google Traduction, cette application doit être active permettant ainsi lors de la copie d’un texte en langue étrangère, qu’une fenêtre de cette application s’affiche et propose automatiquement la traduction du texte. 

L’icône de Google Traduction est visible dans le menu d’état quand la fonctionnalité Appuyez est activée

Utiliser au mieux Mailspring

Pour les utilisateurs de Chromebook, il peut être intéressant de se tourner vers le conteneur Linux que propose à l’emploi Chrome OS. Sans dévoiler de secret, je peux vous dire que Chezmoa utilise le client de messagerie Mozilla Thunderbird pour une certaine praticité dans l’emploi. Pour ma part, j’emploie Mailspring sur la Chromebox 3 qui tourne en mode Dev.  

Pourtant, lors de l’installation de cette application Linux, une fenêtre (voir ci-dessous) peut s’afficher, empêchant par là même l’utilisation de ce client de messagerie.

La fenêtre qui s’affiche lors du lancement de Mailspring

Pour permettre l’utilisation de ce client de messagerie, il va falloir télécharger et installer gnome-keyring. Je rappelle qu’il s’agit d’un daemon applicatif permettant de gérer l’ensemble des identifiants et mots de passe d’un utilisateur. Les données sensibles sont chiffrées et stockées dans un fichier porte-clé situé dans le répertoire personnel de l’utilisateur. (source Wikipédia).
Puisque vous êtes à vouloir utiliser le conteneur Linux, autant employer le Terminal et avec deux lignes de commandes, tout devrait bien fonctionner.

Pour cela :

  1. ouvrir la fenêtre Terminal en cliquant sur son icône,
  2. entrer l’une après l’autre les deux lignes de commandes suivantes. Il vous suffit de copier celles-ci et après avoir activé la fenêtre du Terminal de faire un clic droit pour que la ligne de commande s’affiche derrière le prompt.
sudo apt-get update -y
sudo apt-get install -y gnome-keyring

Fermer proprement la fenêtre du Terminal en tapant exit suivi d’un appui sur la touche Entrée du clavier. Je vous invite à relancer le Chromebook ou tout autre ordinateur fonctionnant sous Chrome OS en inscrivant dans l’omnibox du navigateur Google Chrome la commande suivante suivie d’un appui sur la touche Entrée du clavier. 

chrome://restart/

La touche Verr Maj apparaît

Il est possible avec Chrome OS d’utiliser un clavier qui n’est pas spécifiquement conçu pour ce système d’exploitation. Je pense entre autres au clavier Logitech qui même s’il est annoncé pour fonctionner avec l’OS de Google ne présente pas toutes les touches de fonctions que l’on peut retrouver sur un clavier Chrome OS. 

A ce sujet, je rappelle que le site brydge.com propose le clavier Brydge C-Type prévu uniquement pour Chrome OS au prix de 49.99 $ au lieu de 99.99 $. Il est bien sûr Bluetooth et sa batterie qui se charge via un câble Usb-C propose une autonomie d’environ 6 mois.  N’étant plus vendu sur le site européen du constructeur, je vous conseille même si le clavier est en azerty qwerty de l’acquérir rapidement, car il risque de ne plus être proposé à la vente prochainement.

Vous utilisez donc un clavier Logitech en appoint sur votre ordinateur fonctionnant sous Chrome OS. En activant la touche Verr Maj, vous verrez l’icône s’afficher dans le menu d’état, comme le montre l’image ci-dessous. 

Ne me demandez pas depuis quand cette fonction est proposée, en tout cas elle existe et il est toujours important de le faire remarquer. 

L’icône de la touche Verr Maj visible dans le menu d’état

Informations pour mieux travailler avec son Chromebook

Les quelques informations que je viens de vous proposer “ne casse pas la baraque” comme aurait dit un ami, mais elles montrent une nouvelle fois que Chrome OS s’améliore de jours en jours. Si vous êtes amené à trouver d’autres informations de ce type, n’hésitez pas à nous les communiquer, je me ferais un plaisir de les publier. 

Connaissiez-vous les informations que je viens de vous proposer et qu’en pensez-vous ?

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Soutenir MyChromebook.fr

Chrome Os cache bien des secrets ! L’équipe de mychromebook.fr vous propose des guides d’aide au démarrage et à la manipulation de ce système d’exploitation.

Acheter nos guides

Le CKB SHOW est soutenu par ses auditeurs. Débloquez des avantages et rémunérez L’équipe de Mychromebook pour son travail avec Patreon !

Devenez VIP Tipeee

Découvrez notre podcast

Le CKB Show c'est le podcast qui parle de Chrome OS, de Chromebook et de tout l'univers de Google

2 commentaire(s) au sujet de "Informations pour mieux travailler avec son Chromebook"

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :