Wave

23 mai 2021 par

Bien utiliser un VPN sur son Chromebook

En prenant connaissance du titre de cet article, vous vous êtes sûrement dit qu’une nouvelle fois j’allais vous détailler comment bien utiliser un VPN sur un Chromebook. Et bien non, ou tout du moins je vais vous expliquer de quelle façon il s’agit d’employer un VPN vous permettant ainsi de protéger votre anonymat en allant sur des sites web. Vous allez voir que la subtilité dans l’emploi d’un VPN se niche dans le détail.

Méfions-nous de tout même de l’État

Je ne vous ferais pas l’affront de vous expliquer comment fonctionne un VPN. @Nicolas la fait ici même mieux que moi. Sachez simplement qu’il assure un certain anonymat lors de votre connexion à l’Internet ce qui en soit est déjà important. Cet anonymat, il doit être permis autant dans des pays ou les régimes totalitaires existent même si cela est plus dur dans l’emploi d’un tel outil, mais aussi dans ceux ayant un régime démocratique. Pour ma part, je considère que ma sécurité personnelle au niveau informatique, je me dois de me l’assurer moi-même.

Nul besoin de l’État qui peut entraîner sur le long terme que des dérives, mais surtout s’autoriser sans mon consentement de m’écouter. N’oublions pas que tous les FAI ont eu l’obligation d’installer une boite noire qui analyse notre activité sur l’Internet. Cette soi-disant protection est pour moi une prise de contrôle de ma liberté avec un souci de taille : je n’ai pas le droit d’accéder aux données que cette surveillance à enregistrer. Un comble lorsqu’on se dit être dans une démocratie ! 

Une application à la place d’une extension

Revenons à nos “moutons” et pour bien utiliser un VPN sur son Chromebook, il n’y a pas trente-six manières pour qu’il vous protège. Alors que je ne suis pas pour l’emploi d’applications Android sur un Chromebook car préférant les PWA, je dois avouer que pour l’emploi d’un VPN j’ai installé une application sous Android. J’ai bien dit une application et non une extension et la raison en est simple. Vous n’êtes pas sans savoir que Chrome OS présente un avantage énorme par rapport à Windows ou Mac OS : il permet l’emploi de deux OS de manière transparente. Je veux bien sûr parler de Chrome OS, mais aussi de Linux.

Deux outils informatiques qui se côtoient, permettant le copier-coller de l’un à l’autre, le partage de fichier comme un emploi concomitant. Pas besoin de passer d’un système à l’autre pour les employer. Si comme moi  vous utiliser les bureaux virtuels vous pouvez allouer un écran uniquement pour une application Linux et un autre pour, par exemple Gmail. 

Employer une extension qui viendra fonctionner en périphérie de votre navigateur Chrome OS ne vous protégera plus si vous utilisez une application sous Linux communiquant avec un serveur dans le cloud. Par contre, l’emploi d’une application Android qui sera lancée dans Chrome OS vous assurera une protection sur les deux systèmes d’exploitations. La différence est de taille et importante. Se protéger sur un versant, c’est bien, mais si l’autre bord est ouvert aux quatre vents cela ne sert à rien. 

Bien utiliser un VPN sur son Chromebook

Bien utiliser un VPN sur son Chromebook est simple : il s’agit de se protéger complétement et ainsi assurer un relatif anonymat. Ne l’oublions pas : si logiquement les FAI ne peuvent pas savoir ce que vous visitez comme site avec l’emploi d’un VPN, ils peuvent quand même voir qu’il existe une activité de votre part, qui sera donc enregistrée et gardée pendant un an. La conservation de ces données concerne aussi les opérateurs téléphoniques, les responsables des services sur l’Internet (blogs, sites web, sites FTP, etc…) et les cybercafés. Une telle surveillance sur le long terme peut poser un souci de taille pour toute personne qui est amené à se connecter à l’Internet : que deviennent nos données et peuvent-elles un jour nous desservir ?

De même, je n’ai pas envie que les sites web puissent savoir mon identité virtuelle. Je ne veux pas lire un article sur tel sujet sans qu’automatiquement je sois catégorisé par rapport à mon pays d’origine ou l’outil informatique que j’emploie. Je ne veux pas comme le fait la chaîne privée TF1,que des sites web me vendent du temps de cerveau humain pour une boisson gazeuse. Personnellement pour répondre à ces interrogations, j’utilise maintenant et depuis plusieurs mois de manière continue un VPN. J’ouvre un Chromebook ou je relance une Chromebox, il se lance automatiquement. Je reviendrai bientôt sur quelle société mon choix s’est porté, mais utiliser un VPN est pour moi une protection complémentaire à celle que me propose Google.

Utilisez-vous régulièrement un VPN et pourquoi ou est-ce pour vous inutile ?

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Soutenir MyChromebook.fr

Chrome Os cache bien des secrets ! L’équipe de mychromebook.fr vous propose des guides d’aide au démarrage et à la manipulation de ce système d’exploitation.

Acheter nos guides

Le CKB SHOW est soutenu par ses auditeurs. Débloquez des avantages et rémunérez L’équipe de Mychromebook pour son travail avec Patreon !

Devenez VIP Tipeee

Découvrez notre podcast

Le CKB Show c'est le podcast qui parle de Chrome OS, de Chromebook et de tout l'univers de Google

2 commentaire(s) au sujet de "Bien utiliser un VPN sur son Chromebook"

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :