Wave

16 novembre 2021 par

Un smartphone et un Chromebook suffisent pour communiquer avec le monde entier

Il y a quelques heures, je me suis retrouvé fort chagrin. Pensez donc, alors que je voulais préparer un article sur les sapins de Noël, ma Chromebox s’est éteinte comme les écrans. La raison ?  Une coupure d’électricité pour maintenance du réseau électrique. Me chauffant avec un poêle à bois, j’étais assuré de ne pas mourir de froid. Il en était tout autrement avec l’écriture d’un article. Plus de Chromebox, plus d’écrans, j’étais comme un peu coupé du monde. J’en étais à ces réflexions, quand je me suis souvenu qu’un smartphone et un Chromebook suffisent pour communiquer avec le monde entier. On détaille comment être toujours connecté même sans électricité.

Un Chromebook toujours prêt

En tant que rédacteur web d’un site traitant des Chromebook, vous imaginez bien que j’ai quelques ordinateurs de ce type. Nicolas vous dira qu’il en avait il y a encore peu un certain nombre, pour ce qui me concerne j’ai quatre outils de ce type. Par un effet de nostalgie, mais aussi parce que j’apprécie travailler avec, régulièrement je les utilise pendant une journée ou deux, à tour de rôle. C’est aussi une manière de les entretenir, et ainsi permettre qu’ils ne finissent pas au fond d’un tiroir. 

Le plus ancien modèle date de 2013. Il s’agit du Chromebook Pixel de la première génération. Le second que j’utilise aujourd’hui pour taper cet article est celui de 2015. J’avoue que j’adore ces deux ordinateurs, qui bien qu’ils ne soient plus mis à jour, fonctionnent parfaitement. Tout est parfait. L’écran qui peut pousser la définition jusqu’à  2560 x 1700p et bien sûr tactile, le clavier rétro-éclairé et une autonomie d’environ dix heures pour celui de 2015. Le troisième Chromebook est l’Asus C423N. C’est le genre de produit baroudeur, que l’on peut utiliser partout, sans crainte. Se positionnant en mode tablette, la définition de l’écran n’est pas si poussée que les deux premiers, mais il fait le job et bien. Quand je pars pour quelques jours, c’est lui qui vient se glisser sous le siège de la Jeep. Le quatrième est l’IdeaPad Duet de Lenovo. Petit, d’une autonomie importante (plus de dix heures) se prêtant autant à être utilisé comme tablette que comme ordinateur, je le glisse plutôt dans mon sac à dos, lors de mes randonnées. 

J’ai donc quelques Chromebook qui me conviennent très bien. En assurant une rotation dans l’emploi de ceux-ci, j’ai ainsi la certitude d’avoir toujours un ou deux Chromebook en charge ou tout du moins qui peuvent être employés sans crainte de constater que la batterie est vide. Surtout quand je me retrouve avec une coupure d’électricité.

[all4affiliates id=”46801″ title=”Lenovo IdeaPad Duet”]

On appuie sur la touche Marche / Arrêt 

Coupure de courant oblige, il m’a donc suffi d’appuyer sur la touche Marche / Arrêt  du Chromebook Pixel 2015, pour qu’il soit prêt à l’emploi. Sans réseau Wifi, point de salut. Effectivement, j’étais fort démuni face à l’adversité. J’envoyais même un texto à Nicolas pour l’informer de mon infortune et que je ne pouvais pas publier un article à 18:00. J’en étais à ces réflexions et alors que je regardais ma cafetière devenue ridicule puisque ne pouvant pas servir, je me suis tourné vers mon smartphone. Il s’agit d’un Pixel 4 XL qui lui aussi me convient très bien. Il fait le job comme je dis et cela me suffit. J’en étais à m’assurer qu’avec lui, je pourrais toujours avoir des nouvelles du monde, quand j’ai eu envie de me mettre des claques. Pensez donc, il me suffisait d’effectuer le partage de connexion entre cet outil et mon Chromebook, pour que l’article qui était prêt soit mis en ligne. 

J’ai renvoyé un texto à Nicolas, pour lui signaler que j’avais trouvé la solution, ouvert le Chromebook, effectué le partage de connexion et me voilà à écrire ces lignes.

Un partage de connexion, c’est simple à mettre en place

Un partage de connexion, c’est simple à établir. Pour cela, il suffit d’avoir dans la main gauche un smartphone et dans la main droite un Chromebook. On peut partager la connexion soit par le biais du Wifi qui sera émis par le smartphone, par le biais d’un câble reliant les deux outils ou par Bluetooth. Vous pouvez aussi utiliser un câble RJ45, si vous avez un Chromebook ayant ce type de port. Pour ce qui me concerne, le sans-fil me convient très bien et permet ainsi d’avoir le smartphone a porté de main. Pour la configuration au niveau de ce dernier, je vous renvoie vers la documentation du constructeur de votre téléphone. Comme j’utilise le Pixel sous Android 12, la page de paramétrage est assez facile à comprendre (voir image ci-dessous)

Un smartphone et un Chromebook suffisent pour communiquer avec le monde entier
La page de paramétrage du partage de connexion sur un Pixel sous Android 12

Du côté du Chromebook, rien de bien difficile pour installer le partage de connexion. On clique sur l’heure situé en bas à droite dans le menu d’état. Double clic sur l’icône Wifi et il suffit de sélectionner le réseau Wifi opéré par le smartphone. 

Il existe bien sûr une seconde solution. Son nom Données mobile ou Instant Tethering, que l’on pourra activer dans la fenêtre réseau. On l’activera plus précisément en effectuant les opérations suivantes :

  • dans le menu d’état en bas à droite, cliquer sur l’heure, puis sur l’icône Paramètres,
  • dans la colonne de gauche sélectionner Appareils connectés,
  • cliquer sur le nom de votre smartphone, 
  • dans la section Partage de connexion instantanée, le bouton radio devra être activé.

S’assurer que le Bluetooth est activé sur votre téléphone, pour permettre le transfert de données entre le smartphone et le Chromebook. 

[all4affiliates id=”37818″ title=”Chromebook X360″]

Un smartphone et un Chromebook suffisent pour communiquer avec le monde entier

Un article tient à peu de chose. Une coupure de courant et voilà de quoi s’apercevoir qu’un smartphone et un Chromebook suffisent pour communiquer avec le monde entier. Cela montre surtout qu’aujourd’hui ces outils nous permettent de rester connecté quel que soit le lieu, mais également les circonstances. Rien n’est plus vrai en ces périodes où nous sommes amené à nous déplacer pour aller je dirais au bout du monde. Si hier la lettre ou la carte postale était un peu le lien entre ceux qui voyagent et les sédentaires, aujourd’hui nous partons en communiquant en temps réel. Situation de notre temps pour certains. Pour moi, il est toujours magique de voir à quel point la technologie peut nous aider, et ce ou que nous soyons. 

Utilisez-vous régulièrement le partage de connexion et dans quelles circonstances ? N’hésitez pas à nous raconter les expériences un peu extraordinaires qui ont fait que vous avez été amené à utiliser un tel processus.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Soutenir MyChromebook.fr

Chrome Os cache bien des secrets ! L’équipe de mychromebook.fr vous propose des guides d’aide au démarrage et à la manipulation de ce système d’exploitation.

Acheter nos guides

Le CKB SHOW est soutenu par ses auditeurs. Débloquez des avantages et rémunérez L’équipe de Mychromebook pour son travail avec Patreon !

Devenez VIP Tipeee

Découvrez notre podcast

Le CKB Show c'est le podcast qui parle de Chrome OS, de Chromebook et de tout l'univers de Google

1 commentaire(s) au sujet de "Un smartphone et un Chromebook suffisent pour communiquer avec le monde entier"

  1. Pour une conférence en Fac de 2 h, je préfère le câble USB C entre Chromebook, chargé à bloc, et smartphone. Le téléphone se recharge pendant la connexion.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :