Retour vers le passé

Cette semaine, retour vers le passé en analysant des informations que nous avions traitées ici même. Il nous a semblé en effet intéressant de revenir sur deux sujets que nous avons abordés, étant encore d’actualité aujourd’hui. Le premier concerne la prise d’otages d’un certain nombre de données informatiques de la société Bouygues par des pirates possiblement des pays de l’Est avec une demande de rançon. Le deuxième est l’angoisse de plus en plus prenante des publicitaires de l’Internet car les cookies vont être amenés à disparaître. Sur ces deux points d’actualités, revenons quelques instants afin d’y apporter des précisions.

Retour vers le passé

Il y a quelques jours dans le précédent résumé de la semaine, je traitais de la cyberattaque subie le 30 janvier par le groupe Bouygues Construction, entraînant de fait la complète paralysie des services informatiques (mail, cloud interne, etc….) au niveau mondial. Si comme je l’écrivais dans les premières heures l’accessibilité des données ne pouvaient plus s’effectuer à cause du chiffrement de celles-ci, dans les jours suivants, les dirigeants recevaient une demande de paiement de rançon, comportant le risque qu’elles soient publiées en cas de refus de leur part.
Je rappelle que le rançongiciel ayant attaqué le groupe de BTP appartient à la famille des cryptolockers qui chiffrent tous les documents présents sur les ordinateurs/serveurs et est appelé Maze (labyrinthe). Il a été mis en place par un groupe de pirates si le terme est adéquat se faisant appeler Maze Team et demandant la somme de 10 millions de dollars à Bouygues Construction.

La nouveauté est qu’il s’agit de l’attaque d’une société française importante à qui une rançon est demandée. La somme est à la hauteur de l’entreprise comme des données (200 Go) détenues par les malfaisants. Mais surtout il faut reconnaître que le groupe de pirates est fort bien organisé, pouvant se permettre d’attaquer de manière simultanée des entreprises situées pas nécessairement dans le même pays, sans utiliser le même logiciel d’attaques mais surtout ayant à chaque fois des approches différentes avec leurs victimes.
On voit donc qu’il ne s’agit plus de quelques adolescents boutonneux s’amusant à faire peur depuis le placard d’une chambre, mais d’un groupe plus puissant composé soit de contractuels travaillant par le biais d’un contrat pouvant émaner d’une société dite mafieuse, d’un état ou tout simplement des opérateurs cachés derrière une société écran et répondant aux ordres d’un gouvernement. Alors, la Russie comme certains situent le groupe d’attaquants, est-elle derrière ou tout autre pays de l’Est ? De l’Ouest aussi ? Personne ne peut le dire, mais il est certain que l’année 2020 risque fort d’être une année difficile pour les DSI des grands groupes français.

Retour vers le passé (bis)

Le publicitaire des années 2020 n’est plus le mâle à la représentation idéale qu’a pu nous présenter la série Made Men. Bien au contraire, c’est un homme angoissé, s’arrachant presque les cheveux mais surtout ne voyant pas comment contrer l’annonce de Google sur la disparition des cookies d’ici deux ans. C’était le 14 janvier où avec ce titre fort peu consensuel “Construire un site Web plus privé: un moyen de rendre les cookies tiers obsolètes” (Building a more private web: A path towards making third party cookies obsolete) Justin Schuh, employé de la société Google, jetait un gros pavé dans la mare entraînant un tsunami selon certains.

J’avais lors de la publication de l’article “Les cookies tiers sont amenés à disparaître”, indiqué que les discussions étaient engagées entre Google et toutes les entreprises de publicité du web. Il semble que celles-ci ont achoppé tant au niveau français qu’européen, puisque les voilà à demander l’aide du gouvernement français, mettant toutes les fautes sur le dos de la CNIL, car ne considérant aucune pitié pour l’écosystème de la publicité. Bien sûr, aucune faute ne peut être dirigée à l’encontre de ceux qui pendant des années se sont gavées sur le dos de l’utilisateur de l’Internet. N’oublions pas que la publicité digitale a rapporté 333 milliards de dollars en 2019 à l’échelle mondiale (soit 307 milliards d’euros). Plus de 385 millions de dollars étant attendus en 2020, on comprend que les acteurs de ce marché soient inquiets. Une préoccupation qui s’est manifestée au niveau de la Bourse états-unienne, avec une dévissage de 16% en une seule journée des actions de la société Critéo au lendemain de l’annonce de Justin Schuh sur l’avenir des cookies. Je rappelle que cette société se targue de permettre aux annonceurs de maximiser les ventes grâce à une base de données consommateur la plus riche au monde.

Graphique montrant le dévissage de l’action Critéo au lendemain de l’annonce de Justin Schuh

La publicité digitale telle que nous la connaissons aujourd’hui va disparaître demain. La faute à qui ? A aucuns des acteurs que nous venons de citer ? Peut-être, ou simplement aux utilisateurs de l’Internet qui demandent moins d’intrusion de la part de la publicité digitale mais aussi grâce au RGPD qui assure la protection des données. Voici en tout cas un dossier que nous allons suivre de prêt.


Retour vers le passé (ter)

Une semaine de publication commence ainsi….

Ce que le service payant de Stadia pourrait apporter

Ce que le service payant de Stadia pourrait apporter

14 février 2020 par Chezmoa

Nous arrivons déjà à la fin des 3 mois gratuits du service de cloud gaming de Google, et il est temps de décider si vous allez ou non mettre la main au portefeuille. Chez mychromebook on est plutôt conquis et …

Lire la suite…Ce que le service payant de Stadia pourrait apporter

Comment améliorer la vitesse et la stabilité d’un Chromebook

13 février 2020 par Nicolas

Les Chromebook sont très certainement les ordinateurs les plus rapides au monde. Ils s’allument en seulement 6 secondes et offrent une fluidité d’interaction exceptionnelle entre les différentes applications. Cependant certains d’entre vous, autant dans les commentaires des articles que dans …

Lire la suite…Comment améliorer la vitesse et la stabilité d’un Chromebook

Comment améliorer la vitesse et la stabilité d’un Chromebook
Chrome OS va hériter des “Hot Corners” de MacOS

Chrome OS va hériter des “Hot Corners” de MacOS

12 février 2020 par Nicolas

La bataille sur les systèmes d’exploitation fait rage entre les deux géants de la tech. D’un côté Apple avec iOs et MacOs et de l’autre Google avec Android et Chrome OS. Tous deux n’ont cessé de s’inspirer l’un de l’autre, …

Lire la suite…Chrome OS va hériter des “Hot Corners” de MacOS

Les outils de Google deviennent des acteurs vus à la télé

11 février 2020 par Mister Robot

Nous avons chacun le souvenir de la forme d’un objet, l’odeur d’un cuir ou le son d’un appareil. Notre mémoire peut dater de quelques mois ou quelques années, nous gardons en nous ce moment magique.C’est ce qui s’est passé, lorsque …

Lire la suite…Les outils de Google deviennent des acteurs vus à la télé

Les outils de Google deviennent des acteurs vus à la télé
Le Chromebook est le meilleur outil pour du lifehaking

Le Chromebook est le meilleur outil pour du lifehaking

10 février 2020 par Nicolas

L’informatique doit être au service de l’humain. Il est question ici de simplifier notre quotidien. Malheureusement, aujourd’hui ce n’est pas toujours le cas. Il suffit d’ouvrir un ordinateur pour s’en rendre compte, entre les mises à jour interminables, les logiciels …

Lire la suite…Le Chromebook est le meilleur outil pour du lifehaking.

Cyberdroit 2018/19 – 7e ed.: Le droit à l’épreuve de l’internet

9 février 2020 par Mister Robot

Chaque dimanche, nous présentons une chronique intitulée “Le livre et le chromebook“. A travers ce rendez-vous, vous découvrez un livre dont le point central est soit Google, soit aussi Google. Avec bien sûr une petite touche de chromebook. Comme une …

Lire la suite…Cyberdroit 2018/19 – 7e ed.: Le droit à l’épreuve de l’internet

Cyberdroit 2018/19 – 7e ed.: Le droit à l’épreuve de l’internet

Et ce clôture ainsi…..

Voilà c’est fini. Passez un bon week-end et n’oubliez pas….. à la semaine prochaine.


Nous vous rappelons que vous pouvez acheter sur le site différents produits vous permettant d’utiliser au mieux votre Chromebook.


Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Item added to cart.
0 items - 0,00
Translate »
%d blogueurs aiment cette page :

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :