Les cookies tiers sont amenés à disparaître

Pour l’utilisateur des produits Google mais principalement de Chrome, l’année 2020 et les suivantes s’annoncent sous les meilleurs auspices. Pensez donc, la société de Mountain View promet une utilisation de l’Internet et principalement des sites web plus privée pour les utilisateurs. La finalité est que les cookies tiers sont amenés à disparaître, comme a déclaré Justin Schuh – Directeur, Chrome Engineering sur le blog Chromium il y a quelques jours.
On décortique comme à notre habitude, le fonctionnement des cookies tiers et pourquoi Google s’attelle à rendre le World Wide Web plus privé pour les utilisateurs que nous sommes.

image Google

Les cookies tiers sont amenés à disparaître

Dénoncé régulièrement par les défenseurs de la vie privée, Google par l’entremise de ce court billet a déclaré la guerre aux modules électroniques d’identification dit cookies tiers, dont le seul but est de mieux suivre les consommateurs que nous sommes. Ainsi, si vous lisez un article sur par exemple…. les Chromebook, dans la seconde d’après tous les bandeaux publicitaires des sites que vous êtes amené à consulter, vont vous proposer une publicité pour le C423 d’Asus, la tablette sous Chrome Os d’Acer, ….. Bref, ce flicage comme il était dénoncé ne plaisait à personne, sauf aux publicitaires qui à travers ces petits biscuits électroniques, pouvaient vous apporter la “bonne parole”, dont ils étaient les seuls bénéficiaires. C’est par ce biais que le site mychromebook.fr peut exister pour payer l’espace disque du serveur chaque mois.
Petite aparté : comme vous, nous aimerions ne plus trouver ces bandeaux publicitaires collés sur toutes les pages, il ne tient qu’à vous pour qu’ils n’existent plus en devenant Tipeurs et ce à partir de UN euro.

Pourquoi avoir créé des cookies ?

Pour revenir à nos si “bons” cookies, d’où viennent-t-ils et pourquoi ont-ils réellement été créés ?  Le terme est dérivé du groupe de mot magic cookie. Utilisés dès le début en informatique, ils ont été implémentés sur le navigateur Mosaic Nestcape dans la version 0.9 beta le 13/10/94 et en octobre 1995 sur Internet Explorer 2. La première utilisation des cookies (hors expérimentation) a été faite pour déterminer si les visiteurs du site web Netscape avaient déjà visité le site auparavant. 

De quoi est fait le cookie et quel est sa fonction ?

En fait, il s’agit d’un minuscule fichier texte qui s’inscrit sur chacun des ordinateurs que nous utilisons. Pour vous donner un exemple simple : vous vous abonnez à un site web : pour lire des articles, vous allez donc la première fois communiquer via le navigateur pour vous identifier ; ce qui jouera le rôle de serrure : votre login et le mot de passe. En les transmettant, vous aurez accès à des parties non accessibles aux non abonnés. Quelques jours après, vous revenez sur le même site et là vous n’avez plus à taper vos identifiants. En fait les deux clés (identifiant et password) étaient dans la mémoire de votre ordinateur plus exactement dans le cookie correspondant au site web. Voilà la fonction même du cookie : garder en mémoire vos pérégrinations d’un site web à un autre. Pour chaque nouvel espace visité, un cookie sera implémenté sur votre ordinateur.  Une sorte de mémoire de vos déplacements mais qui pourra avoir aussi comme fonction de garder en mémoire vos envies et besoins pour tel ou tel site. Cela passe bien sûr par des préférences que vous aurez auparavant remplies lors de votre abonnement à cet espace. Je pense par exemple au moteur de recherche Google, qui suivant vos choix affichera un certain nombre de résultats par page. 

Le mauvais cookie

Il existe aussi le biscuit utilisé par les centrales publicitaires appelé aussi le cookie tierce partie ou cookie tiers. Son rôle n’a pas pour but d’aider l’utilisateur mais plutôt de le pister et ainsi afficher ce que vous désirez, donc pouvez acheter. Il est appelé cookie tiers car venant d’un autre serveur que celui du site web que vous désirez regarder. L’affichage se fera en fonction de ce que vous aurez auparavant recherché ou visualisé sur d’autres espaces. Je l’appelle mauvais cookie car n’apportant rien de bien positif aux utilisateurs, sauf de se sentir pisté.

Que veut faire Google avec les cookies ?

Les utilisateurs exigent une plus grande confidentialité – y compris la transparence, le choix et le contrôle sur la façon dont leurs données sont utilisées – et il est clair que l’écosystème Web doit évoluer pour répondre à ces demandes croissantes. Certains navigateurs ont réagi à ces préoccupations en bloquant les cookies tiers, mais nous pensons que cela a des conséquences inattendues qui peuvent avoir un impact négatif sur les utilisateurs et l’écosystème Web” a déclaré Justin Schuh. En bref, celui que beaucoup désignent comme le bouc émissaire de maux tant dans la confidentialité de nos données, comme celui qui nous les aspire, je veux bien sûr parler de Google, se retrouve au premier rang pour défendre au plus près l’intérêt de l’utilisateur.  “ En sapant le modèle commercial de nombreux sites Web financés par la publicité, les approches contondantes des cookies encouragent l’utilisation de techniques opaques telles que les empreintes digitales (une solution de contournement invasive pour remplacer les cookies), qui peuvent en fait réduire la confidentialité et le contrôle des utilisateurs.“ Toute utilisation de périphérique externe au navigateur est selon Google à proscrire. En effet, rien n’est plus facile dans ce cas là de tromper l’outil web et ainsi la sécurité de l’utilisateur.

Des propos mal reçus par les publicitaires

Un certain nombre de plateformes publicitaires n’ont pas apprécié un tel texte. Connaissant le pouvoir de la firme de Mountain View, ce que Google décide, se (dé)fait et de ce côté là certains acteurs vivant uniquement de la publicité web ont toussé légèrement. Surtout qu’ils ne savent pas encore comment va se définir dans les deux ans la fin des cookies et quel produit va les remplacer. Pourtant comme l’a déclaré Justin SchuhNous travaillons activement à travers l’écosystème afin que les navigateurs, éditeurs, développeurs et annonceurs aient la possibilité d’expérimenter ces nouveaux mécanismes, de tester s’ils fonctionnent bien dans diverses situations et de développer des implémentations de support, y compris la sélection et la mesure des annonces, le déni de service (DoS) prévention, anti-spam / fraude et authentification fédérée.” Les discussions sont donc ouvertes de la part de Google et l’angoisse de certains devrait ne plus exister d’ici peu. 

Les cookies tiers sont amenés à disparaître ? Bien sûr !

Je sais que ce billet semble pour certains assez long et je les comprends, surtout pour un samedi. Mais il me semblait intéressant de nous arrêter un court instant sur ce texte  paru sur le site de Blog Chrome qui a eu un impact comme je le disais plus important qu’on ne l’imagine. Mais ce qui me semble le plus prégnant est la démarche de Google : défendre la vie privée des utilisateurs de Chrome, permettant ainsi une meilleure confidentialité de nos vies numériques. Qui dit mieux ?

Il est tard allez -vous dire. Oui, il était tard ce samedi soir comme le chantait Pierre Vassiliu.

Bon, à la rédaction nous n’avons pas été Tarzan ni crié comme celui-ci. Non, rien de tout cela, car c’était une semaine pleine de publications à vous faire lire. La preuve…

L’année 2020 sera l’année de Google Stadia. Ce n’est pas Google qui le dit mais @Nicolas qui l’affirme. Alors s’il le dit, il est sûr que nous allons passer une bonne année surtout pour les amateurs de joueurs vidéos.

L'année 2020 sera l'année de Google Stadia

Dartkable cela vous parle ? Il le faudrait car voilà l’alternative gratuite de Lightroom sur Chromebook. Tout simplement et comme toujours @Nicolas vous le démontre.

Darktable : l’alternative gratuite de Lightroom sur Chromebook

La question qui tue “Comment régler le problème “vmshell is not supported on this version of Chrome” sur ChromeOS“. Après cela je suis sûr que vous irez mieux. Non ?

Vous le saviez que Google lance une plateforme de minis jeux sur Chrome. Non pas au courant ? Dommage pour vous, mais vous pouvez vous rattraper en lisant l’article de @Nicolas. Vroum, vroum……

Google lance une plateforme de minis jeux sur Chrome.

Au faite si je vous dit juillet 2026 ? Cela ne va rien vous dire et pourtant voici les Dates de fin des mises à jour de sécurité des Chromebook. Ne dite plus que vous n’étiez pas au courant, personne ne vous croira avec une telle information.

Dates de fin des mises à jour de sécurité des Chromebook

Intel et Google s’associent autour du projet Athena pour les Chromebook, en voilà une bonne nouvelle. Qui eût cru une telle annonce il y a encore quelques mois. Pourtant cela montre bien que les Chromebook commencent à bien s’imposer sur le marché des ordinateurs portables.

Intel et Google s’associent autour du projet Athena pour les Chromebook

On finira bien sûr avec La voix du web – Nouveaux régimes de l’opinion sur Internet. Un livre fondamental pour comprendre ce qu’il advient de nos traces numériques, c’est-à-dire la façon dont est réinventée l’opinion publique en ligne. Ici ce ne sont plus les cookies qui sont en jeux, mais bien autre chose.

On finira en musique et puisque nous sommes un samedi soir , avec…. allez je vous laisse découvrir.

Voilà c’est fini. Passez un bon week-end et n’oubliez pas….. à la semaine prochaine.


Nous vous rappelons que vous pouvez acheter sur le site différents produits vous permettant d’utiliser au mieux votre Chromebook.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

1 réflexion au sujet de « Les cookies tiers sont amenés à disparaître »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Item added to cart.
0 items - 0.00
%d blogueurs aiment cette page :

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :