Wave

3 juillet 2021 par

Windows 11 et les étranges similitudes avec Chrome OS

D’une certaine manière l’emploi de Chrome OS et par la même des Chromebook devient ennuyeux. Presque banal en forçant le trait. Il est, en effet, copié de toutes parts ne serait-ce que son interface graphique, que l’on retrouve en grande partie dans le prochain Windows 11. Si hier utiliser un Chromebook était une manière de se démarquer de la vox populi, aujourd’hui et plus particulièrement demain, on risque de ne plus faire la différence entre tel ou tel autre système d’exploitation. Une sorte de copie qui se reproduit presque à l’infini, laissant peu de place à l’imagination. La légèreté de Chrome OS est devenu un standard comme son écosystème tout comme Android, copié à outrance par Microsoft. Nous pouvons déclarer que Windows 11 et les étranges similitudes avec Chrome OS ne peuvent qu’interpeller. 

Le succès est au rendez-vous des Chromebook

Nous avons présenté ici même la dernière version du navigateur web Opéra, insistant qu’il était le premier navigateur alternatif au monde optimisé pour les Chromebook et par là même pour Chrome OS. Sur le blog du site, Stefan Stjernelund, l’un des managers du développement de cet outil, indique la raison ayant poussé son équipe à développé un tel produit. Si en 2020, 30 millions de Chromebook se sont vendus, les prévisions selon lui pour 2021 seront de 40 millions d’unités de vendus. Il précise aussi “Chrome OS est devenu un système d’exploitation important choisi par beaucoup pour sa commodité à la fois dans le travail et dans l’éducation. Les Chromebook, avec leur interface conviviale et leurs écrans tactiles, sont d’excellents appareils pour les besoins quotidiens des gens.” C’est donc le succès de ces ordinateurs qui a incité les équipes d’Opéra a s’y intéresser. Il était, en effet, dommage de ne pas profiter de l’élan qui emmène les Chromebook. Tout logiquement, d’autres éditeurs vont sûrement prendre le train marche dans les mois qui viennent.

Un succès qui amène à être copié 

Si comme je viens de l’indiquer, le succès des Chromebook a poussé les équipes du navigateur web Opéra, a développé leurs outils optimisés pour Chrome OS, d’autres éditeurs n’ont pas cherché à aller bien loin. Comme à une certaine époque avec les produits d’Apple, les photocopieuses de Microsoft ont tourné à plein régime. Celles-ci n’ont même pas cherché à caché l’origine de leurs réflexions reprenant presque trait pour trait l’interface graphique de Chrome OS. Nous avions ici même déjà pu constater à quel point ce qui s’appelait Windows 10X, copiait allégrement tel ou tel élément imaginé par les équipes de Chrome OS. Ce nivellement par le bas, car c’est ainsi que je le vois n’est pas à la gloire de Microsoft qui a toujours travaillé ainsi. Si pour eux copier ce qui a aujourd’hui du succès, est promesse de vente de leurs produits, je ne suis pas sûr que cela soit la bonne voie. L’utilisateur apprécie non pas quelque chose qui existe déjà, mais qui a été imaginé et construit et qu’il verra nulle part ailleurs. 

Windows 11 et les étranges similitudes avec Chrome OS

Nous nous sommes penchés sur la nouvelle version de Windows qui va faire beaucoup de bruit. Et cela, à bien des égards. Si comme nous vous êtes utilisateurs du système d’exploitation PC de Google, alors vous allez être frappé par Windows 11 et les étranges similitudes avec Chrome OS. Elles sont édifiantes pour ne pas dire plus !

Le menu démarré de Windows 11 ajoute un moteur de recherche interne.

La première information qui nous a tout de suite étonnée, c’est l’ajout d’un véritable moteur de recherche dans le menu démarré de Windows 11. Grâce à cela il ne sera plus nécessaire de vous rendre dans les paramètres du système d’exploitation de la firme de Redmond pour trouver Wifi, Bluetooth ou autres réglages. En effet, il suffira de saisir votre besoin pour obtenir immédiatement l’information. 


Cela ne vous rappelle pas quelque chose ? Cela fait un an, quasiment jour pour jour, que Google a intégré cette technologie dans Chrome OS. Sobrement appelé “Recherche des paramètres du lanceur” le papa d’Android nous a offert la puissance de son moteur dans la totalité de son OS pour PC.

Un dock centré pour Windows 11, MacOS, Linux et Chrome OS

Autre fait marquant dans la refonte graphique de Windows 11, c’est le changement de position des icônes sur la barre d’icône. Avec le nouvel opus de Windows, elles sont toutes complétement centrées au milieu de la barre d’outil. Cela n’est pas s’en vous rappeler le dock de MacOS ou de Linux ou même l’étagère de Chrome OS. Seule différence entre Windows et les autres ? Le lanceur d’application vient lui aussi se centrer au milieu de l’écran. 

En parlant de lanceur d’applications, nommé aussi le menu démarré sur Windows, nous pouvons y voir de nombreuses similitudes avec le nouveau lanceur de Chrome OS. Regardez cette fenêtre, elle affiche un moteur de recherche, des logiciels épinglés puis des recommandations. 

Le centre de notification Windows 11 ressemble au menu d’état de Chrome OS

Sans être révolutionnaire, Chrome OS à su créer un véritable centre de notifications. Mieux encore, les informations que nous recevons sur notre Chromebook peuvent provenir de notre ordinateur, mais aussi de notre smartphone. Sur l’image ci-dessous, nous pouvons voir la copie presque conforme du menu d’état. Entre les icônes de gestion et les notifications, nous pourrions nous y méprendre, Chrome OS ou Windows 11 ? 

Les applications Android sur Windows 11 ?

Oui, vous avez bien lu, il sera possible d’utiliser comme déjà sous Windows 10, mais avec une approche différente, les applications Android sous Windows. Justement, Microsoft va proposer Microsoft Store permettant de télécharger les applications en passant par l’Appstore Amazon. À ce sujet, on a l’impression que la firme de Redmond mange à tous les râteliers. En effet, elle va proposer tous les produits et moyens qui à l’heure actuelle fonctionnent. Une sorte de fuite en avant, ne cherchant pas à imaginer, mais simplement à copier chez le voisin ce qui se fait de mieux. En poussant le bouchon un peu loin, si demain le boudin au tapioca se vend, il est presque certain qu’elle se mettra à proposer ce produit. En tout cas, ce n’est pas à la gloire de Microsoft, car copier ainsi ne fait pas grandir la société qu’elle est. Bien au contraire, cela ne peut que lui nuire et l’entraîner dans une désertification de ses moyens humains qui iront voir là-bas (Apple, Google) si l’herbe est plus verte. 

En français dans le texte 

De belles envolées lyriques avec ce qui est appelé “la mise en place d’un écosystème plus ouvert pour créer de nouvelles opportunités pour les développeurs et les créateurs” va permettre “aux développeurs et aux éditeurs de logiciels indépendants (ISV) d’y proposer leurs applications, qu’elles soient conçues sous forme de Win32, d’applications Web progressives (PWA), d’applications Windows universelles (UWP) ou de tout autre cadre d’application. Une belle opportunité de rejoindre et d’interagir avec plus de personnes”. En français dans le texte s’il vous plaît. Le meilleur est à venir. 

Tout pour les développeurs

Il est annoncé que “les développeurs peuvent désormais intégrer leur propre commerce dans la boutique Microsoft et conserver 100 % des revenus”. Fini les 30% de prélèvements sur les stores gérés par Google ou Apple par exemple. Pour justifier une telle action de bonté, Microsoft indique “que la création d’un écosystème plus ouvert profitera en définitive à nos clients, qui jouiront d’un accès sécurisé et fluide aux applications, jeux, émissions, films et contenus Web, par besoin ou par plaisir.” Concrètement cela indique que tout simplement la firme de Redmond fait tout pour “pomper” un max tous les utilisateurs qui vont se “perdre” actuellement sur le store de Google ou d’Apple. Ni plus, ni moins. 

Un compte Microsoft obligatoire pour Windows 11 Home

Voici une autre information qui devrait faire couler beaucoup d’encre. Windows 11 Home nécessitera, comme sur Chrome OS, un compte Microsoft pour se connecter. Certains utilisateurs vont grincer des dents, mais la firme fondée par Bill Gates à murement réfléchis avant de franchir le cap. Chrome OS, doit en partie son succès à l’interchangeabilité des ordinateurs grâce à un compte utilisateur synchronisé sur le Cloud. 

En effet, grâce à notre compte Google, nos données personnelles nous suivent partout, tout le temps. Il est donc évident que Microsoft, copie une fois de plus cette superbe fonctionnalité. Une fois connecté vous retrouverez toutes vos applications, données personnelles ou réglages sur n’importe quel appareil connecté à votre compte. Évidemment, une connexion à l’Internet sera requise, alors cela ne va pas plaire au détracteur de Chrome OS qui pestaient contre le tout réseau et l’obligation d’un compte utilisateur. 

L’optimisation tactile de Windows 11

Les Chromebook sont exceptionnelles, aussi bien en mode ordinateur que tablette. En 10 ans Chrome OS c’est adapté pour que l’interface soit aussi bien fonctionnelle avec un clavier, un stylet ou simplement avec les doigts. Windows 10 était une catastrophe sur ce point et il semble que Microsoft veut reprendre l’avantage. Le plus simple pour la firme à la fenêtre a été d’emprunter, toutes les fonctionnalités de Chrome OS ! Naturellement, Windows 11 sera compatible avec la norme USI, comme… Chrome OS.

La configuration minimale de Windows 11

Avec autant de similitude, nous aurions pu penser que Windows serait devenu un véritable gouffre en ressource système. Sur ce point aussi, Windows 11 à copier sur Chrome OS, vous n’avez qu’à voir la configuration minimale requise pour Windows 11 :

  • Processeur 1 GHz 64 bits dual-core
  • 4 Go de RAM
  • 64 Go d’espace de stockage
  • Écran 9 pouces
  • Définition d’image 1.366 x 768 pixels
  • Compatibilité UEFI, Secure Boot et TPM
  • Prise en charge de DirectX 12

La configuration ressemble beaucoup à celle nécessaire pour Chrome OS, à quelques détails près au niveau de la Compatibilité UEFI, Secure Boot et TPM. Attention, la configuration minimale de Microsoft permet d’exécuter Windows, mais pas de la meilleure des façons, contrairement à Chrome OS qui tourne sans aucune difficulté sur n’importe quels types de machine.

Une charte graphique bien inspirée

Windows 11 est très joli, avec ses effets de transparence, ses nouvelles icônes, ou encore les widgets et les différents mouvements de fenêtre. Cela n’est pas sans nous rappeler la dernière version d’Android 12 et de son nouveau design Material You. Si pour l’heure Chrome OS ne profite pas encore du “material you” d’Android, il est clair que Google porte petit à petit sont interfaces sur son OS PC. 

Nous l’avons déjà vu dans le lecteur de média qui reprend le look d’Android les notifications qui s’approche de la barre vue sur les smartphones Pixel de Google.

Windows 11 et les étranges similitudes avec Chrome OS

Nous avons au sein de la rédaction aucun ressentiment à l’encontre de la firme de Redmond et de son système d’exploitation. Mais voir avec quel aplomb elle copie sans retenu tout ou partie de Chrome OS, ne donne pas à Microsoft une belle image. Si celle-ci recopie ainsi un autre OS s’est bien sûr pour deux raisons. 

La première est qu’elle a compris que Google propose un système qui a du succès, malgré quelques faiblesses qui dans les années à venir disparaîtront. Bien sûr, le prix des ordinateurs pouvant fonctionner avec ce système d’exploitation a permis que les Chromebook connaissent un tel engouement depuis bientôt deux ans. 

La seconde raison est pour moi plus grave pour ce qui concerne Microsoft. Cela ressemble fort à une fuite en avant, montrant qu’elle ne sait plus innover si ce n’est que copier. Photocopier et mettre à sa sauce tout en gardant le fondement de ce qu’elle copie sans s’embarrasser à cacher le mieux possible ce qu’elle reproduit. Qu’il s’agisse d’une société ou d’un pays, la fin est la même : la disparition. Je ne prendrais qu’un seul exemple avec l’ex-URSS qui a fini par ne plus exister, car n’étant pas capable d’imaginer ou l’outil créatif était assujetti au vol et à la copie de ce que créaient les ingénieurs d’autres états. Va-t-on assister à la fin de Microsoft ? L’avenir nous le dira !

Que pensez-vous de Microsoft Windows 11 ? Est-ce que nous avons fabulé en comparant Windows 11 à Chrome OS ? Posez-moi vos questions dans la suite de cet article à travers vos commentaires

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Soutenir MyChromebook.fr

Chrome Os cache bien des secrets ! L’équipe de mychromebook.fr vous propose des guides d’aide au démarrage et à la manipulation de ce système d’exploitation.

Acheter nos guides

Le CKB SHOW est soutenu par ses auditeurs. Débloquez des avantages et rémunérez L’équipe de Mychromebook pour son travail avec Patreon !

Devenez VIP Tipeee

Découvrez notre podcast

Le CKB Show c'est le podcast qui parle de Chrome OS, de Chromebook et de tout l'univers de Google

7 commentaire(s) au sujet de "Windows 11 et les étranges similitudes avec Chrome OS"

  1. Un article entièrement à charge, mais où sont les captures des éléments qui seraient copiés de Chrome OS ? L’article n’est pas très qualitatif sans ça. De plus, ce sont des fonctionnalités et “mise en forme” que l’on retrouve chez quasi tout les OS.
    Chrome OS est loin d’être comparable à Windows, Apple et Linux.

    1. HEllo.. effectivement pour ceux qui ne connaissent pas Chrome OS, il sera intéressant d’insérer les captures d’écran .. ( si j’ai le temps je le fais dans la soirée )

  2. Le premier qui a copié est… Steve Jobs il était allé se promener chez Rank Xerox qui avait imaginé la métaphore du bureau, la souris, de multiples polices de caractères …
    Rendons hommage à cette géniale entreprise.

    La copie est un vaste débat, c’est interdit de copier mais nous faisons cela depuis que nous allons à l’école on doit copier le prof mais surtout pas le voisin ! On se moque de qui ?

    Avant l’iPhone, il y avait les smartphones. On pestait tous car les boutons étaient trop petits, il fallait sortir le stylet car l’ongle était pas assez long ou précis… s’est juste regarder les usage et proposer une solution. Ce premier iPhone était ‘merdique’ edge et impossible d’envoyer des MMS alors que le standard était la 3G et la visio…

    On veut du simple ! 5 icônes et un depouillement total, ça fait simple en effet.

    Cortana est rhabillée dans W11 et dépouillée c’est juste une évolution en observant les utilisateurs.

    J’imagine que les suites de logiciels de productivité vont suivre… Peut être pas… On dit que 98% des utilisateurs utilisent 2% des fonctionnalités… Ça en fait du ménage !

    Ce ménage on en parle depuis 30 ans au moins… J’ai entendu ça pour Word sous DOS, relisez les papiers de l’époque !

    Bravo à ceux qui bougent, et comme pour la goute d’eau qui fait déborder le vase, ce n’est pas la dernière qui le fait déborder mais l’ensemble. Bravo à tous y compris Microsoft.

    1. La bonne question est qui copie qui ? Est-ce que copier n’est pas un moyen d’innover sans tout reprendre à Zéro ? Imaginez un constructeur automobile devoir inventer autre chose qu’une roue à chaque conception d’un nouveau modèle ! Est-ce que la concurrence existerait encore ? ne serait-ce pas au détriment des consommateurs ..

      J’aime à faire entendre qu’Apple n’a pas inventé le Smartphone, avant l’iPhone j’ai vu :

      – Nokia proposé un concept de smartphone en écran en verre, mais cela est resté à l’état de concept
      – Palm proposer d’excellent organiseur de poche
      – Un sony intégrer de superbe appareil photo dans leur GSM de l’époque
      – ….

      Apple à su assembler tout cela dans un seul produit et proposer une expérience utilisateur incomparable jusqu’à l’or. La copie permet de faire grandir les esprits et rendre l’innovation plus simple.. il suffit de regarder la chine. Passer du pays maitre de la copie en tout genre devenir la référence mondiale dans les Hautes technologies et de l’innovation.

      Le made in China n’est plus négatif ..

      Microsoft copié oui, peut-être ! Windows a démocratisé l’informatique grand public, et rendant les outils simples alors si cela ressemble beaucoup à ChromeOS, ne pouvons-nous pas nous poser la question de qui copier qui ? – La barre d’état n’existait-elle pas déjà sur Windows,avec un menu démarré à gauche l’horloge à droite et les icônes au centre ?
      – La transparence des fenêtres n’était-elle pas déjà présente dans Vista
      – Les bureaux virtuels, n’était-il pas mal compris par les utilisateurs,..

      Bref, la copie est un vaste sujet. mais ce n’est pas toujours mauvais, et parfois nécessaire pour progresser

      En tout cas merci Vincent pour ton échange très intéressant 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :