Et si Chrome était son propre ennemi ?

Et si Chrome était son propre ennemi ? La question posée ainsi peut sembler insolite et pourtant elle est devenue importante pour Google et ce pour deux raisons.
Tout d’abord, il faut comprendre que son succès n’est plus un atout, bien au contraire, il le dessert à force d’être trop copié. Ensuite et c’est selon nous le point le plus important, Chrome risque de perdre sa place de leader à cause de Microsoft, qui a développé et distribue depuis quelques mois une branche spécifique de Chromium.

Les parts du marché mondial de Chrome

A des moments de l’histoire de l’Internet, depuis qu’il s’est ouvert au public, il a existé sur un certain temps des leaders de fait car se trouvant être les seuls compétiteurs. Je veux bien sûr parlé autant du moteur de recherche Altavista et des navigateurs Mosaic puis Netscape. L’un et l’autre s’étaient imposés car il n’existait pas d’autres produits pouvant les rivaliser. Google est arrivé et passé rapidement de petit poucet au grand leader que nous connaissons aujourd’hui, effaçant des index ses aînés. Toujours dans la même période des années 1990, Microsoft a amené Internet Explorer à la première place, tout en imposant ses spécifications à tous. Une telle mainmise sur le paysage de ce qui est appelé la navigation web semblait inébranlable pour tous. Pourtant Chrome a su s’imposer avec des taux d’utilisation dépassant en moyenne aujourd’hui les 63% de part de marchés des navigateurs web dans le monde, toutes plateformes confondues et plus de 60% de part de marchés des navigateurs mobiles.

La réussite s’explique par deux facteurs : une simplification dans son utilisation comme une sécurité accrue mais aussi le succès toujours plus grand des produits proposés par Google, fonctionnant parfaitement avec le navigateur Chrome. La conjugaison de ces deux éléments ne vous rappelle rien ?

La pluie et le beau temps change de camp

La période où justement Microsoft faisait en quelque sorte la pluie et le beau temps sur tout ce qui concernait les ordinateurs comme les logiciels. Une période où les seules annonces de Microsoft rythmaient la vie des utilisateurs de ses produits. Une sorte d’ivresse qui emportait tout sur son passage donnant à cette société une sorte d’impunité toute relative.
Aujourd’hui Google fait l’objet d’enquêtes de l’Union Européenne et de plus elle doit payer des amendes avec des montants presque exorbitants. A chaque fois il lui est reproché la même accusation de monopole qui fut fait en son temps à l’encontre de Microsoft. Si hier, cette société a dû se plier aux demandes de l’UE en proposant sur son Os, le choix de plusieurs navigateurs à l’installation, aujourd’hui Google est tenu de fournir aux utilisateurs d’autres moteurs de recherches. Mais à trop vouloir montrer qu’elle n’était pas dans une situation de monopole puisque n’imposant à personne d’utiliser ses outils, elle n’a pas vu que le fils qu’elle avait engendré, allait lui échapper pour se tourner vers la société qu’elle avait elle-même descendu de son piédestal.

Le logo de Chromium Os

Trois bonnes raisons pour Google d’être inquiet

Ici même j’ai posé en décembre 2018, la question suivante “Alors Microsoft va-t-il faire du Google ?”. Aujourd’hui c’est effectivement le cas puisque proposant une branche du navigateur Chromium appelé Microsoft Edge. Si en dehors de Chrome OS, vous utilisez Windows 10, vous pouvez le télécharger en cliquant ici.

Proposé un tel produit a de nombreuses conséquences et nous en avons retenu trois, même s’il en existe d’autres.
Tout d’abord Microsoft utilise à travers cette branche de Chromium, un outil informatique ayant fait ses preuves et actuellement suivi autant par des ingénieurs de Google que par des développeurs indépendants. Un tel travail en amont fait que les employés de Microsoft ne sont pas obligés de réinventer la roue. Donc un gain de temps et d’argent pour la société. Pour rappel, comme l’indique le site WikipédiaGoogle Chrome est identique à Chromium hormis un logo différent et quelques fonctionnalités en moins ou en développement“.

La deuxième conséquence est le produit proposé Microsoft. Plus exactement les ajouts qu’il apporte pour justement se démarquer de celui de Google. Ainsi il est possible de lire les vidéos Netflix au format 4K ; ce que ne fait pas Chrome actuellement. Il y a donc de la part de Microsoft des ajouts de fonctionnalités qui vont inciter ses utilisateurs à ne pas migrer vers un autre browser. Une telle possibilité n’est pas innocente vu la position dominante du service de VOD au niveau mondial. On voit donc qu’il y a un vrai programme de reconstruction pour attirer de nouveau les utilisateurs de Windows préférant actuellement Chrome.

Enfin, c’est par le biais de ce navigateur que Microsoft peut prendre un nouveau départ dans la bataille des terminaux mobiles. En effet, si elle l’impose naturellement au niveau des terminaux fixes elle ne pourra que se tourner vers les smartphones avec une version mobile. L’utilisateur ayant déjà ses favoris dans le navigateur de son bureau, utilisera de facto le même sur son mobile.

Et si Chrome était son propre ennemi ?

Le prochain navigateur proposé par Microsoft sera-il le cheval de Troie, pouvant à son tour faire tomber Chrome , même si actuellement les chiffres ne sont pas encore positif pour Microsoft Edge ? L’avenir nous le dira, mais il est certain que Google se retrouve pris en quelque sorte à son propre piège et qu’il devra dans les prochains mois lancer un navigateur encore plus compétitif. Peut-on imaginer qu’il soit intégré au système d’exploitation Fuschia ? A suivre…

Que pensez-vous d’une telle analyse et trouvez-vous normal que Microsoft puisse utiliser le produit Chromium ? Google devra-t-il demain nous proposer toujours le même navigateur ou doit-il de nouveau nous surprendre ? Utilisez-vous Chrome uniquement ou fait-il parti d’un panel d’outils comprenant Firefox par exemple ?

Avant de nous intéresser aux articles de la semaine, je voudrais vous rappeler les rendez-vous réguliers que vous pouvez retrouver ici même avec :

  • le lundi un article de Nicolas publié à 08:00 concernant les Chromecast à toutes les sauces,
  • le mardi un article de Thierry toujours à 08:00 sur les merveilleuses possibilités qu’offre la domotique à la maison et qui vous font devenir (presque) fainéant,
  • le vendredi l’article de Chezmoa sur Stadia encore à 08:00 et cela concerne autant les sorties des jeux, les chiens de sa maman et bien sûr les potins du monde des accro de la manette,
  • le samedi le résumé de la semaine toujours à 08:00 et écrit de manière régulière par Mister Robot qui le reste du temps ne fait pas grand chose,
  • le dimanche mais là à 10:00 vous pouvez lire la rubrique Le livre et le Chromebook de Mister Robot, vous présentant un livre, une revue en vente sur Amazon, en rapport avec le monde du web et aussi du Chromebook,
  • les deux jours de semaine restant, il est publié un article à 08:00 en lien avec l’actualité ayant trait à Google, Google et encore à Google.
  • enfin à 10:00, 12:00 et ce jusqu’à 18:00, du lundi au dimanche, vous pouvez retrouver éventuellement mais aussi souvent un article de la rédaction du site sur tout ce qui tourne autour des Chromebook et bien sûr Chrome Os.

Il y aussi nos rendez-vous réguliers sur Tweeter avec un tweet à 2:34 de l’après-midi et puis aussi le tweet du vieux et son Live de 22:00.

Et puis n’oublions pas que chaque mois Nicolas et Thomas, vous offre plus d’une heure d’analyse, potins et autres machins sur les Chromebook, Google et tout ce qui touche à ChromeOs, via le podcast CKShow. Vous pouvez retrouver les anciens épisodes mensuels ici même.

Il y a bien sûr le forum qui a changé de look et nos guides maisons (et même des fonds d’écrans) pour tout ce qui concerne le Chromebook et compagnie. Bon tout cela, est animé par une équipe de bénévoles comprenant des rédacteurs, podcasteurs, dessinateur et même une correctrice. Pour ceux et celles qui nous suivent depuis quelques années, l’information est connue, pour les très nombreux nouveaux lecteurs nous nous devions de la communiquer, afin de faire comprendre que nous faisons toujours le maximum mais avec nos moyens à nous. Alors soyez patient et acceptez notre statut de bénévoles fous à lier.

Sinon, cette semaine, vous avez pu lire…..

Allez on finit avec une certaine nostalgie et une petite larme à l’oeil pour une fois avec Alain Bashung chantant Immortels.

Voilà c’est fini. Passez un bon week-end et n’oubliez pas….. à la semaine prochaine.


Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

5 réflexions au sujet de “Et si Chrome était son propre ennemi ?”

  1. Bonjour Nicolas, Thomas et tout l’équipe 😉

    Vous donnez beaucoup d’important au navigateur de Microsoft … le reconquête des utilisateurs sera longue et une étiquette “chromium” ne suffira pas.
    Sur pc, un de mes navigateurs préférés est vivaldi qui utilise lui aussi chromium, mais un look différent , des options à gogo. Le navigateur de microsoft n’évolue pas esthétiquement, c’est même tristounet..

    Répondre
  2. Bonjour …..
    Simples remarques d’un senior + … utilisateur lambda mais quotidien de Chrome sur son CBK depuis plus 5 ans

    La course aux nouveautés ..c’est bien ..ça rassure les actionnaires ..les clients etc ..et ça fait plaisir aux ingénieurs ..mais à un certain moment la complexité apparaît et coûte de plus en plus cher …et de fait ces “” progrès “” n’intéressent plus qu’une partie des utilisateurs ..on pourrait dire les professionnels et autres passionnés d’une part ..l’autre part des utilisateurs ” moyens” s’en détachant alors ..de fait on assiste à une division du marché en deux ..ce qui d’ailleurs existe déjà chez Google avec Gsuite pour les professionnels …mais pour revenir a l’utilisateur ” moyen” aucun intérêt évident a trop de possibilité / complexité ..donc retour au cœur du lancement de Google …simplicité / sécurité / modularité pour les utilisateurs “moyens ” qui sont probablement en grande majorité ..la loi des 20/80 de Pareto … et les fonctionnalités plus pointues pour Gsuite ……..simple avis personnel ..je suis venu aux CBK pour fuire l’usine à gaz de Windows..jamais à jour toujours planté et les virus et les ransomwares et les écrans de la mort etc etc …par pitié Monsieur Google laissez nous respirer ! Bien sur ces remarques n’engagent que moi avec mes modestes connaissances informatiques

    Bon week-end
    Bernard

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article ajouté au panier
0 Produit - 0.00
%d blogueurs aiment cette page :

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :